The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Place Saint-Pierre
Dimanche, 10 novembre
2002

 

Très chers frères et soeurs!

1. En ce deuxième dimanche de novembre, nous célébrons en Italie la Journée d'Action de Grâce, promue par la Confédération nationale des Cultivateurs directs (Confederazione Nazionale dei Coltivatori Diretti). Il est bon et juste de remercier Dieu pour les dons reçus au cours de l'année et d'être reconnaissants envers les hommes et les femmes qui les puisent de la terre à travers le travail de leurs mains. Les agriculteurs, souvent peu considérés dans les sociétés industrielles, méritent au contraire une reconnaissance commune, pour le service fondamental qu'ils rendent à toute la famille humaine.

La protection de la création est un engagement dont chacun doit se sentir investi. Comme l'ont écrit les Evêques italiens dans leur Message, "nous ne devons jamais oublier que la terre appartient à Dieu, même si elle a été placée entre les mains de l'homme pour qu'il la gouverne (cf. Gn 1, 28)" (n. 1).

Un authentique tournant culturel est nécessaire à cet égard: de l'exploitation indiscriminée des ressources, il faut se "convertir" à l'administration responsable des biens que Dieu nous offre dans la création.

2. Les Nations unies ont déclaré l'Année 2002 "Année de la Montagne". La Journée d'Action de Grâce d'aujourd'hui s'adresse donc de façon particulière au milieu de la montagne, et au don splendide qu'elle représente pour l'homme. Les montagnes ont depuis toujours la vertu de fasciner l'âme humaine, au point d'être considérées dans la Bible comme un lieu privilégié pour la rencontre avec Dieu. Elles deviennent de cette façon le symbole de l'élévation de l'homme vers le Créateur.

Toutefois, les montagnes ne sont pas seulement un lieu de repos et de vacances: pour de nombreuses personnes, elles sont le lieu du travail quotidien, souvent effectué dans la solitude et l'isolement. Les montagnes constituent le patrimoine de chacun, et elles doivent être respectées, aimées et attentivement préservées par tous. Il s'agit en effet d'un bien commun, dont l'intégrité est précieuse pour l'humanité tout entière.

3. Combien de fois en marchant sur les sentiers montagneux, découvre-t-on de petites églises ou des édicules consacrées à Marie. D'en-haut, la Vierge Mère veille silencieuse sur ses fils.

L'Evangile du dimanche d'aujourd'hui (cf. Mt 25, 1-13) nous suggère de reconnaître en Elle la "Vierge sage", modèle de l'Eglise dans l'attente vigilante du retour glorieux du Christ. Nous l'invoquons à présent avec confiance, afin qu'elle nous aide à être de sages administrateurs de toute richesse et ressource de la nature.

A l'issue de l'Angelus, le Saint-Père ajoutait les parole suivantes:

Je souhaite en outre que la Journée nationale (en Italie) pour la recherche sur le cancer trouve un écho vaste et positif. J'assure tous les malades de ma prière et j'encourage ceux qui se consacrent généreusement en leur faveur.

 

Copyright 2002 - Libreria Editrice Vaticana

 

top