The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

  Castelgandolfo
Dimanche 31 août 2003

 

 

Très chers frères et soeurs!

1. Au cours des derniers dimanches, ma réflexion s'est arrêtée sur l'Europe et sur ses racines chrétiennes, en reparcourant le texte de l'Exhortation apostolique post-synodale Ecclesia in Europa. Ce document se conclut par un "acte de consécration à Marie" de tous les hommes et de toutes les femmes du continent, un acte de consécration que je désire aujourd'hui renouveler, afin que la Sainte Vierge fasse en sorte que l'Europe devienne une symphonie de nations engagées à édifier ensemble la civilisation de l'amour et de la paix!

2. Les sanctuaires mariaux présents dans chaque pays européen sont innombrables. Ma pensée se tourne aujourd'hui, en particulier, vers le Sanctuaire de la Madone des Larmes de Syracuse, où l'on célèbre le 50 anniversaire des larmes versées par Marie. Je salue avec une grande affection l'Archevêque et la communauté de Syracuse, qui précisément demain, 1 septembre, conclura solennellement l'extraordinaire année mariale proclamée pour fêter un événement aussi étonnant. Je salue les nombreux fidèles qui, de Sicile et de nombreuses parties d'Italie et du monde, sont venus vénérer la "Madone des Larmes". Je salue le groupe de pèlerins de Syracuse qui a apporté ici, afin qu'elle soit bénie, une couronne d'or qui sera placée sur la tête de la Vierge.

Je m'arrête en pieuse contemplation devant le précieux reliquaire des Larmes de la Madone, qui voyagé dans les différentes communautés ecclésiales de Sicile, suscitant partout l'émotion et l'enthousiasme spirituel. Que ces larmes sont mystérieuses! Elles parlent de douleur et de tendresse, de réconfort et de miséricorde divine. Elles sont le signe d'une présence maternelle, et un appel à se convertir à Dieu, en abandonnant la voie du mal pour suivre fidèlement Jésus Christ.

3. A Toi, douce Madone des Larmes, nous présentons l'Eglise et le monde entier. Penche-toi sur ceux qui ont le plus besoin de pardon et de réconciliation; apporte la concorde dans les familles et la paix entre les peuples.

Sèche les larmes que la haine et la violence provoquent dans de nombreuses régions de la terre, en particulier au Moyen-Orient et sur le continent africain.

Que tes pleurs, ô Mère, soient un gage de conversion et de paix pour tous tes enfants.


Après l'Angelus

S'adressant aux pèlerins réunis à Castelgandolfo, le Saint-Père poursuivait: 

Je vous remercie tous de votre visite appréciée, et je souhaite à chacun un bon dimanche et un bon début du mois de septembre.

Je pense aujourd'hui également aux enfants et aux jeunes qui commençent la nouvelle année scolaire. Je demande à tous les hommes de bonne volonté d'apporter avec sollicitude de l'aide aux élèves dont les familles se trouvent dans une situation de pauvreté.

Je confie chacun à la Bienheureuse Mère de Dieu. Loué soit Jésus Christ.

Je salue cordialement les pèlerins francophones. Puissiez-vous accueillir humblement la Parole de Dieu semée en vous, pour devenir toujours plus des artisans de justice et de miséricorde!

 

© Copyright 2003 - Libreria Editrice Vaticana

 

top