The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Ier Dimanche de Carême , 29 février 2004

 

1. Aujourd'hui, en ce premier dimanche du temps de Carême, l'Evangile nous présente le Christ qui, après avoir reçu le Baptême des mains de Jean dans le Jourdain, poussé par l'Esprit Saint, se retire dans le désert et y demeure pendant quarante jours. Le récit évangélique nous repropose les trois célèbres tentations, qui font écho au piège antique dans lequel Satan fit tomber nos ancêtres. Mais le Christ, nouvel Adam, les surmonte, repoussant avec détermination le tentateur:  "Il est dit:  tu ne tenteras pas le Seigneur, ton Dieu" (Lc 4, 12).

2. La victoire de Jésus sur le malin nous assure que nous ne succomberons pas au moment de l'épreuve, si nous demeurons tous unis au Seigneur. Dans cette perspective, le Carême nous invite à un engagement particulier sur le chemin spirituel.

A cette occasion, j'ai adressé à l'Eglise un Message, dans lequel j'ai voulu rappeler en particulier les enfants, souvent victimes innocentes de la malveillance des hommes. L'Eglise leur consacre une attention particulière car c'est le Christ lui-même qui nous dit que "celui qui accueillera un enfant comme celui-ci en mon nom, c'est moi qu'il accueille" (Mt 18, 5). Puisse cette période de l'Année liturgique se transformer en une généreuse compétition de solidarité à l'égard des petits, en particulier ceux qui se trouvent face à de graves dangers et en difficulté.

3. Très chers frères et soeurs, je vous invite tous à prier dans cette intention. Je vous demande en outre de m'accompagner spirituellement dans les Exercices spirituels qui, comme chaque année, commenceront ce soir. Mes collaborateurs de la Curie romaine y participeront avec moi. Que la Vierge de l'écoute fasse que tous ces jours de silence, de méditation et d'intense communion avec le Christ, nous soient fructueux.


Après l'Angelus:

Au terme de l'Angelus du 29 février 2004, le Saint-Père a évoqué la douloureuse situation en Haïti: 

Des nouvelles préoccupantes et douloureuses nous parviennent d'Haïti.
Face à cette situation, je ressens le devoir d'inviter tous les Haïtiens à avoir le courage et l'humilité de prendre les décisions qui s'imposent pour le bien du pays.
Tandis que j'encourage le travail diplomatique de la Communauté internationale et que je demande un engagement généreux de la part des Organisations humanitaires, j'envoie une Bénédiction particulière au bien-aimé peuple haïtien.

Le Saint-Père s'est ensuite adressé aux pèlerins de langue polonaise: 

En ce premier dimanche de Carême, je salue mes concitoyens. Je vous invite à participer à la paraliturgie de Gorzkie zale qui, à travers la méditation de la Passion, nous rapproche de Jésus Christ, notre Sauveur. Moi aussi, chaque dimanche, je chante Gorzkie zale  avec  ceux  qui  vivent  dans ma maison. Dieu vous bénisse tous en ce Carême.

Bon dimanche et bonne semaine, la première semaine de Carême.

 

© Copyright 2004 - Libreria Editrice Vaticana 

 

top