The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Dimanche 4 juillet 2004

 

1. Mon âme éprouve une très vive reconnaissance envers Dieu pour la récente visite du Patriarche oecuménique de Constantinople, Sa Sainteté Bartholomaios I, que j'ai eu la joie de recevoir au Vatican ces derniers jours, ainsi que sa suite composée d'éminentes personnes. Nous avons célébré ensemble la fête des saints Apôtres Pierre et Paul, en commémorant la rencontre historique entre nos vénérés prédécesseurs Paul VI et Athénagoras I, qui s'est déroulée il y a quarante ans, à Jérusalem.

Nous avons, en outre, signé une Déclaration commune, qui confirme et relance l'engagement des catholiques et des orthodoxes au service de la grande cause de la pleine communion des chrétiens.

2. Reconnaissant les pas positifs accomplis jusqu'à présent et sans oublier les obstacles qui subsistent encore, nous avons réaffirmé la volonté de poursuivre et plus encore d'intensifier le dialogue oecuménique, que ce soit sur le plan des relations fraternelles ("dialogue de la charité"), ou sur celui de la confrontation doctrinale ("dialogue de la vérité").

Dans cet esprit nous avons pu affronter certains problèmes et malentendus qui sont récemment apparus, en offrant un signe concret de la façon dont les chrétiens peuvent et doivent toujours collaborer, même en présence de divisions et de conflits. C'est une façon éloquente d'annoncer l'Evangile de la paix dans un monde malheureusement marqué par des déséquilibres et des violences.

Au cours de la rencontre est apparue, en outre, la conscience que les catholiques et les orthodoxes sont appelés à travailler ensemble pour faire en sorte que le continent européen n'oublie pas ses propres racines chrétiennes. Ce n'est qu'ainsi que l'Europe pourra pleinement jouer son rôle dans le dialogue entre les civilisations et dans la promotion globale de la justice, de la solidarité et de la protection de la création.

3. Que Dieu mène à bien les intentions formulées au cours de cette rencontre. Nous les confions à l'intercession maternelle de la Très Sainte Vierge Marie.


A l'issue de l'Angelus, le Saint-Père ajoutait les paroles suivantes: 

Accueillant l'invitation de l'Evêque d'Aoste, je partirai demain, si Dieu le veut, pour passer quelques jours au Val d'Aoste. Alors que je m'apprête à accomplir ce bref séjour, ma pensée se tourne vers les familles qui ont programmé leurs vacances au cours de cette période:  je souhaite à tous de les vivre de façon sereine et détendue. Dans le même temps, je pense à ceux qui, pour diverses raisons, ne pourront pas se permettre de véritables vacances. Je souhaite que chacun puisse profiter de la pause nécessaire dans les activités professionnelles, et que des initiatives récréatives appropriées, enrichies par des rapports humains authentiques, soient organisées pour venir en aide aux personnes seules et en difficulté.

Je salue les pèlerins présents, en particulier les nombreux jeunes du Service du Volontariat civil des Syndicats d'initiative, réunis à Rome pour un congrès international, ainsi que la Chorale de la paroisse du Sacré-Coeur à Bellizzi et les fidèles provenant du diocèse de Naples.

Je salue, en outre, l'association Easy-Rider, présente sur la Place Saint-Pierre avec de nombreuses automobiles Ferrari.

Je souhaite à tous un bon dimanche.

 

© Copyright 2004 - Libreria Editrice Vaticana   

 

top