The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

IV Dimanche de l'Avent, 19 décembre 2004

 

 

1. La fête de Noël, sans doute la fête la plus plus chère à la tradition populaire, est très riche de symboles, liés aux diverses cultures. De tous ces symboles, le plus important est assurément la crèche, comme j'ai eu l'occasion de le souligner dimanche dernier.

2. A côté de la crèche, comme sur cette Place Saint-Pierre, nous trouvons le traditionnel "arbre de Noël". Une tradition elle aussi très ancienne, qui exalte la valeur de la vie car en hiver, le sapin toujours vert devient le signe de la vie qui ne meurt pas. D'ordinaire, sur l'arbre décoré et à ses pieds, sont déposés les dons de Noël. Le symbole devient ainsi éloquent également dans un sens typiquement chrétien:  il rappelle à l'esprit l'"arbre de la vie" (cf. Gn 2, 9), figure du Christ, don suprême de Dieu à l'humanité.

3. Le message de l'arbre de Noël est donc que la vie reste "toujours verte" si elle devient don:  non pas tant de choses matérielles, mais de soi-même, dans l'amitié et l'affection sincère, dans l'aide fraternelle et dans le pardon, dans le temps partagé et dans l'écoute réciproque.

Que Marie nous aide à vivre Noël comme une occasion pour goûter la joie de faire don de nous-mêmes à nos frères, en particulier aux plus démunis.

Bon dimanche et joyeux Noël!


A l'issue de l'Angelus, le Saint-Père a prononcé les paroles suivantes: 

Chers enfants de Beslan, je vous salue à l'occasion du Noël du Christ.

Je souhaite une affectueuse bienvenue aux enfants et aux jeunes de Beslan (Ossétie), accueillis avec des membres de leur famille par les carmélites déchaussées de Trente. Très chers amis, que le bien que vous recevez de nombreux amis vous aide à surmonter les blessures de la terrible expérience que vous avez vécue.

Joyeux Noël!

 

© Copyright 2004 - Libreria Editrice Vaticana   

 

top