The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

REGINA CÆLI

Cinquième dimanche de Pâques,
9 mai 2004

 

1. Au cours du mois de mai, le Peuple de Dieu ressent le besoin d'intensifier sa dévotion à l'égard de Marie, dont la présence maternelle constitue un soutien pour les chrétiens et pour le monde entier.

Depuis que la jeune fille de Nazareth a prononcé son "fiat", son "coeur à la fois virginal et maternel, soumis à l'action particulière de l'Esprit Saint, suit continuellement l'oeuvre de son Fils et va vers tous ceux que le Christ à embrassés et embrasse continuellement dans son amour inépuisable" (Encyclique Redemptor hominis, n. 22). Si la miséricorde du Christ est inépuisable, le coeur immaculé de sa Mère est lui aussi "maternellement inépuisable" (cf. ibid.).

2. Sur la Croix, Jésus a voulu étendre, de manière facilement accessible à tous, la maternité spirituelle de Marie, en lui donnant le disciple bien-aimé comme fils (cf. Jn 19, 26). Depuis lors, des générations et des générations de croyants l'invoquent et ont recours à Elle avec amour et espérance. Et la Madone exprime sa maternité "dans le fait qu'elle est singulièrement proche de l'homme et de toute sa vie" (Encyclique Redemptor hominis, n. 22).

Oh! si les êtres humains pouvaient percevoir ce don extraordinaire! Comme il leur serait plus facile de se sentir frères, renonçant à la haine et à la violence  pour  ouvrir  leur coeur au pardon des offenses reçues et au respect sans réserve de la dignité de chaque personne.

3. Dans quelques jours, le 13 mai, nous commémorerons l'apparition de la Vierge à Fatima et son appel à la conversion. Très chers frères et soeurs, prions afin que les hommes de notre époque accueillent eux aussi l'invitation pressante de Celle qui veille avec amour sur l'Eglise et sur le monde.


 A l'issue du Regina caeli, le Saint-Père ajoutait les paroles suivantes: 

Ce matin s'est déroulée à Rome, avec comme point de départ la Place Saint-Pierre, le "Marathon de Printemps", dans le cadre de la "Fête de l'école", organisée par les écoles catholiques du diocèse. Des initiatives semblables ont eu lieu dans d'autres villes, en particulier à Trente. J'adresse un salut cordial aux enseignants, aux élèves et aux familles, et j'encourage tous les instituts scolaires à poursuivre leur précieux service à la formation des nouvelles générations.

Un grand nombre d'enfants dans le monde sont malheureusement privés de l'éducation primaire, et finissent par être exploités comme main d'oeuvre. C'est ce que rappellera le Congrès mondial contre l'exploitation du travail des mineurs, qui aura lieu les jours prochains à Florence. Je souhaite que cette rencontre contribue à promouvoir la reconnaissance effective des droits de l'enfance.

C'est aujourd'hui la "fête des Mères". Que la Mère de Jésus protège et soutienne toutes les mères du monde.

Je salue cordialement les pèlerins venus de Pologne et tous mes concitoyens. Je m'unis dans la prière de manière particulière aux participants à la procession en l'honneur de saint Stanislas, de Wawel à Skalka. Je confie à la protection de ce Patron de la Pologne la ville de Cracovie, notre patrie et tous les Polonais.

Je souhaite à tous un bon dimanche.

© Copyright 2004 - Libreria Editrice Vaticana   

 

top