The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Dimanche 6 février 2005

 

Le Saint-père, hospitalisé à la Polyclinique Agostino Gemelli de Rome,  prie l'Angelus ensemble avec les fidèles. La lecture du message du Pape et la prière mariale sont confiées au Substitut de la Secrétairerie d'État, l'archevêque Leonardo Sandri. À la fin de la prière, le Saint-Père donne la bénédiction apostolique.

1. Aujourd'hui, je m'adresse à vous de la Polyclinique Agostino Gemelli, où je me trouve depuis quelques jours, entouré de la sollicitude affectueuse des médecins, des infirmiers et du personnel hospitalier, que je remercie de tout coeur.

Très chers frères et soeurs, je vous exprime, ainsi qu'à tous ceux qui, partout dans le monde, sont proches de moi, l'expression de ma reconnaissance pour votre affection sincère et solidaire, que j'ai ressentie ces jours-ci de façon particulièrement intense.

A tous et à chacun, j'assure ma gratitude, qui se traduit par une invocation constante au Seigneur selon vos intentions, ainsi que pour les nécessités de l'Eglise et pour les grandes causes du monde. Ainsi, ici aussi, à l'hôpital, parmi les autres malades, auxquels j'adresse une pensée affectueuse, je continue de servir l'Eglise et l'humanité tout entière.

2. On célèbre aujourd'hui en Italie la Journée pour la Vie. Dans le Message publié en cette circonstance, les Evêques italiens mettent l'accent sur le mystère de la vie comme relation, qui exige confiance. Il faut avoir confiance dans la vie!

C'est cette confiance dans la vie que réclament silencieusement les enfants à naître. Une confiance que demandent également de nombreux enfants qui, restés sans famille pour diverses raisons, peuvent trouver un foyer qui les accueille à travers l'adoption et l'accueil temporaire.

3. Je pense donc avec une sollicitude particulière au bien-aimé peuple italien et à tous ceux qui ont à coeur la défense de la vie à naître. En particulier, je suis aux côtés des Evêques italiens, qui continuent d'exhorter les catholiques et les hommes de bonne volonté à défendre le droit fondamental à la vie, dans le respect de la dignité de chaque personne humaine.

Que Marie, Reine des familles, nous aide à remporter le "défi de la vie", qui est le premier des grands défis de l'humanité d'aujourd'hui.

 

 

© Copyright 2005 - Libreria Editrice Vaticana

top