The Holy See
back up
Search
riga

XVème JOURNÉE MONDIALE DE LA JEUNESSE

ANGELUS

Tor Vergata, dimanche 20 août 2000

Au terme de cette célébration eucharistique, notre pensée se tourne vers la «Femme» dont saint Paul nous a parlé dans la deuxième lecture de la Messe (Ga 4, 4), la Vierge Marie, dont nous avons fêté l’Assomption en même temps que nous commencions ces quinzièmes Journées mondiales de la Jeunesse. Par sa présence attentive et maternelle, Marie a guidé ces journées romaines marquées par une intense expérience de foi. Nous voulons lui dire toute notre gratitude pour son «oui» qui a déterminé le commencement de l’«aventure» de la Rédemption.

Je demande à la Vierge sainte de veiller sur les jeunes, garçons et filles, du monde entier et je vous remercie tous cordialement d’avoir pris part aux quinzièmes Journées mondiales de la Jeunesse.

Je salue et je remercie tout d’abord ceux qui ont organisé cet événement: le Conseil pontifical pour les Laïcs, dirigé par le Cardinal James Francis Stafford; le Vicariat de Rome et la Conférence épiscopale italienne, que préside le Cardinal Camillo Ruini; le Président et les membres du Comité italien pour les quinzièmes Journées mondiales de la Jeunesse, comme aussi les communautés paroissiales de Rome et des diocèses limitrophes, leurs associations, leurs mouvements et leurs groupes qui depuis trois ans environ ont prié et travaillé avec enthousiasme pour préparer cet événement. Je demande à tous de ne pas laisser se perdre ce riche patrimoine de bien qu’a produit leur travail commun.

Mes remerciements s’adressent également aux Autorités publiques, qui se sont grandement dépensées pour faire en sorte que l’organisation complexe des Journées mondiales de la Jeunesse fonctionne le mieux possible.

Enfin, je veux saluer les nombreux Cardinaux et Évêques présents, les prêtres, les religieuses et religieux, les éducateurs et vous tous, jeunes du monde, «ma joie et ma couronne» (Ph 4, 1).

Avant de dissoudre cette grande et belle assemblée, je désire annoncer que la prochaine rencontre mondiale des jeunes aura lieu à Toronto, au Canada, au cours de l’été 2002. J’invite dès maintenant les jeunes du monde à se mettre en route vers cet objectif, et j’adresse un salut particulier aux membres de la délégation canadienne, qui ont voulu être présents à notre célébration pour recevoir leur ordre de mission. Sur eux et sur l’engagement qu’ils assument aujourd’hui, j’invoque la protection de la Vierge sainte.

 

top