The Holy See
back up
Search
riga

SOLENNITÉ DU CORPS ET DU SANG DU CHRIST

HOMÉLIE DU PAPE JEAN-PAUL II

Basilique Saint-Jean-de-Latran
Dimanche 17 juin 1979

 

Très chers frères et sœurs !

1. Aujourd'hui, que mes paroles soient brèves. Que nous parle, par contre, la fête même, l'Eucharistie même dans la plénitude de son expression liturgique.

Nous voici sur le parvis de la basilique de Saint-Jean de Latran, de la cathédrale de l'Evêque de Rome, pour célébrer le Très-Saint Sacrifice ; à la fin nous irons en procession à la Basilique Sainte-Marie-Majeure sur l'Esquilin.

Nous désirons, de cette manière réunir en un seul acte liturgique le culte du sacrifice et le culte de l'adoration, comme nous l'imposent la fête solennelle d'aujourd'hui et la tradition séculaire de l'Eglise.

2. Nous désirons annoncer Urbi et Orbi l'Eucharistie, c'est-à-dire la gratitude. Ce sacrement est le signe de la gratitude de toute la création pour la visite du Créateur. Ce sacrement est le signe de la gratitude de l'homme parce que le Créateur est devenu créature ; parce que Dieu est devenu Homme, qu'il a pris son corps humain de la Vierge Marie Immaculée, pour nous élever de nouveau au Père, nous les hommes ; pour faire de nous les fils de Dieu.

Nous désirons donc annoncer et chanter de vive voix et encore plus confesser du fond de notre cœur humain, notre gratitude pour le sacrement du Corps et du Sang de Dieu avec lequel il nourrit nos âmes et renouvelle nos cœurs humains.

3. Puis, nous désirons annoncer Urbi et Orbi l'Eucharistie comme signe de l'Alliance que, de manière irréversible, Dieu a conclu avec 1'homme au moyen du Corps et du Sang de son Fils.

Ce Corps a été exposé à la passion et à la mort. Il a partagé le destin terrestre de l'homme après le péché originel. Ce Sang a été versé pour sceller la nouvelle Alliance de Dieu avec l'homme : l'alliance de grâce et d'amour, l'alliance de sainteté et de vérité. Nous prenons part à cette Alliance plus encore que le peuple de l'ancienne Loi. Nous voulons donc aujourd'hui en rendre témoignage devant tous les hommes.

En effet, Dieu s'est fait homme pour tous les hommes; et c'est pour tous les hommes que le Christ est mort et ressuscité. Tous les hommes, enfin, ont été appelés au banquet de l'éternité. Et ici, sur la terre, le Seigneur Dieu invite chacun de nous en disant: "Prenez-et mangez... Prenez et buvez ! ... afin de ne pas vous arrêter en chemin !".

4. Et enfin, nous désirons annoncer Urbi et Orbi l'Eucharistie comme signe de l'adoration due à Dieu seul. Comme il est admirable, notre Dieu ! Celui qu'aucune intelligence n'est capable d'embrasser et d'adorer à la mesure de Sa sainteté! Celui qu'aucun cœur n'est capable d'aimer à la mesure de son amour !

Comme il est admirable quand il veut que nous l'embrassions, l'aimions et l'adorions selon la dimension humaine de notre foi sous les espèces du pain et du vin !

5. Accepte, ô Christ-Eucharistie cet hommage d'adoration et d'amour que l'Eglise te rend par le ministère de l'Evêque de Rome, Successeur de Pierre. Sois adoré par la mémoire de tous mes prédécesseurs qui t'ont adoré sous les yeux de la ville et du monde.

A la fin de la liturgie de ce jour que Te reçoive, porté de nos mains sur le parvis de son temple, ta Très Sainte Mère qui, à Toi Fils Eternel du Père, a donné le corps humain :

"Ave verum corpus / natum ex Maria Virgine. / Vere passum immolatum / in cruce pro homine ; / esto nobis praegustatum / mortis in examine !" - "Salut ô vrai corps né de la Vierge Marie. Toi qui as vraiment souffert, immolé sur la croix pour l'humanité ; puissions-nous te savourer d'avance quand viendra l'épreuve de la mort !". Amen.

 

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

top