The Holy See
back up
Search
riga

  HOMÉLIE DU PAPE JEAN PAUL II

Vendredi 1er janvier 1999,
Solennité de la Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu,
Journée mondiale de la Paix

   

1. Christus heri et hodie,
Principium et Finis,
Alpha et Omega...


«Le Christ est vivant hier et aujourd'hui:
Il est le Principe et la Fin,
Il est l'Alpha et l'Oméga.
Le temps et les siècles Lui appartiennent.
A Lui gloire et pouvoir
pour les siècles des siècles»
(Missel Romain, Préparation du cierge pascal).

Chaque année, durant la veillée pascale, l'Eglise renouvelle cette acclamation solennelle au Christ, Seigneur du temps. Le premier de l'An également, nous proclamons cette vérité, lors du passage entre «hier» et «aujourd'hui»: «hier», lorsque nous avons rendu grâce à Dieu à la fin de l'année; «aujourd'hui», alors que nous saluons l'année nouvelle qui commence. Heri et hodie. Nous célébrons le Christ qui, comme le dit l'Ecriture, est «le même hier, aujourd'hui et à jamais» (He 13, 8). Il est le Seigneur de l'histoire, c'est à Lui qu'appartiennent les siècles et les millénaires.

Alors que nous commençons l'année 1999, la dernière année avant le grand Jubilé, le mystère de l'histoire semble être révélé à nos yeux avec une intensité plus profonde. C'est précisément pour cela que l'Eglise a voulu imprimer le signe trinitaire de la présence du Dieu vivant au cours du triennat de préparation immédiate à l'événement jubilaire.

2. Le premier jour de la nouvelle année, qui conclut l'Octave du Noël du Seigneur, est consacré à la Très Sainte Vierge, vénérée comme la Mère de Dieu. L'Evangile nous rappelle qu'Elle «conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur» (Lc 2, 19). Ainsi fut-il à Bethléem, au Golgotha au pied de la Croix, et le jour de la Pentecôte, lorsque l'Esprit Saint descendit au Cénacle.

Et il en est ainsi, aujourd'hui également. La Mère de Dieu et des hommes conserve et médite dans son cœur tous les problèmes de l'humanité, grands et difficiles. L'Alma Redemptoris Mater marche avec nous et nous guide, avec une tendresse maternelle, vers l'avenir. Elle aide ainsi l'humanité à franchir tous les «seuils» des années, des siècles, des millénaires, en soutenant son espérance en Celui qui est le Seigneur de l'histoire.

3. Heri et hodie. Hier et aujourd'hui. «Hier» nous invite à la retrospection. Lorsque nous tournons notre regard vers les événements de ce siècle qui touche à son terme, deux guerres mondiales se présentent à nos yeux: cimetières, tombes des victimes, familles détruites, pleurs et désespoir, misère et souffrance. Comment oublier les camps de la mort, comment oublier les fils d'Israël cruellement exterminés, les saints martyrs: Père Maximilien Kolbe, sœur Edith Stein et tant d'autres?

Notre siècle est cependant également le siècle de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme, dont on a récemment célébré le cinquantième anniversaire. Précisément en considération de cet anniversaire, j'ai voulu rappeler dans le Message traditionnel pour la Journée mondiale de la Paix célébrée aujourd'hui, que le secret de la Paix véritable réside dans le respect des droits humains. «La reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine... constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde» (Ibid., n. 3).

Le Concile Vatican II, le Concile qui a préparé l'Eglise à entrer dans le troisième millénaire, a affirmé que le monde, théâtre de l'histoire du genre humain, est libéré de l'esclavage du péché grâce au Christ crucifié et ressuscité, et il est «destiné selon le dessein de Dieu à se transformer et à parvenir à son accomplissement» (cf. Gaudium et spes, n. 2). Voilà comment les croyants considèrent le monde à notre époque, alors qu'ils avancent progressivement vers le seuil de l'An 2000.

4. Le Verbe éternel, se faisant homme, est entré dans le monde et l'a accueilli pour le racheter. Le monde n'est donc pas seulement marqué par le terrible héritage du péché, mais il est avant tout un monde sauvé par le Christ, le Fils de Dieu, crucifié et ressuscité. Jésus est le Rédempteur du monde, le Seigneur de l'histoire. Eius sunt tempora et saecula: les années et les siècles lui appartiennent. C'est pourquoi, nous croyons que, en entrant dans le troisième millénaire avec le Christ, nous collaborerons à la transformation du monde qu'Il a racheté. Mundus creatus, mundus redentus.

Malheureusement, l'humanité cède à l'influence du mal de différentes façons. Toutefois, touchée par la grâce, elle se relève sans cesse et, guidée par la force de la rédemption, elle marche vers le bien. Elle marche vers le Christ, selon le projet de Dieu le Père.

«Jésus-Christ est le Principe et la Fin,
l'Alpha et l'Oméga,
le temps et les siècles Lui appartiennent».

Nous commençons cette nouvelle année en son nom. Que Marie obtienne pour nous d'être ses fidèles disciples, car à travers les paroles et les œuvres nous Lui rendons gloire et honneur pour les siècles des siècles.

Ipsi gloria et imperium
per universa aeternitatis saecula
.
Amen!

   

top