The Holy See
back up
Search
riga

  FÊTE DU BAPTÊME DU SEIGNEUR

HOMÉLIE DU PAPE JEAN PAUL II

Dimanche 10 janvier 1999

   

1. «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur» (Mt 3, 17).

Ces paroles retentissent en ce jour de la fête du Baptême de Jésus. Elles nous invitent à revivre le moment où Jésus, baptisé par Jean, sort des eaux du fleuve Jourdain et est présenté par Dieu comme son Fils unique, l'Agneau qui prend sur lui le péché du monde. Une voix se fait entendre du ciel, alors que l'Esprit Saint, sous la forme d'une colombe, se pose sur Jésus, qui commence publiquement sa mission de salut; une mission caractérisée par le style du serviteur humble et doux, prêt au partage et au don total de soi: «Il ne crie pas il n'élève pas le ton [...] il ne brise pas le roseau froissé, il n'éteint pas la mèche qui faiblit, fidèlement, il présente le droit» (Is 42, 2-3).

La liturgie nous fait revivre la scène évangélique suggestive: parmi la foule qui s'avance en pénitence vers Jean le Baptiste, pour recevoir le baptême, se trouve également Jésus. Voilà, la promesse va se réaliser et une ère nouvelle s'ouvre à l'humanité tout entière. Cet homme, dont l'apparence ne diffère pas de celle de tous les autres, est en réalité Dieu qui est venu parmi nous pour donner à ceux qui l'accueilleront le pouvoir de «devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom, lui qui ne fut engendré ni du sang, ni d'un vouloir de chair, ni d'un vouloir d'homme, mais de Dieu» (Jn 1, 12-13).

2. «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le!» (Chant lors de la lecture de l'Evangile).

Aujourd'hui, cette annonce et cette invitation, riches d'espérance pour l'humanité, retentissent en particulier pour les enfants qui, d'ici peu, à travers le sacrement du Baptême, deviendront de nouvelles créatures. Participant désormais au mystère de la mort et de la ré- surrection du Christ, ils seront enrichis du don de la foi et seront incorporés au sein du Peuple de l'Alliance Nouvelle et définitive, qui est l'Eglise. Le Père fera d'eux dans le Christ ses enfants adoptifs, en révélant pour eux un projet de vie particulier: écouter son Fils comme des disciples, afin d'être appelés et d'être réellement ses enfants.

L'Esprit Saint descendra sur chacun d'eux et, comme cela s'est produit pour nous le jour de notre Baptême, ils jouiront eux aussi de cette vie que le Père donne aux croyants à travers Jésus, le Rédempteur de l'homme. De cette immense richesse de dons naîtra pour eux, comme pour chaque baptisé, une tâche unique, que l'Apôtre Paul ne se lasse pas d'indiquer aux premiers chrétiens à travers les paroles suivantes: «Laissez-vous mener par l'Esprit» (Ga 5, 16), c'est-à-dire vivez et agissez constamment dans l'amour de Dieu.

Je forme le vœu que le Baptême, reçu aujourd'hui par ces petits enfants, puisse les rendre, tout au long de leur existence, des témoins courageux de l'Evangile. Cela sera possible grâce à leur engagement constant. Cependant, votre œuvre éducative sera également nécessaire, chers parents qui rendez aujourd'hui grâce au Seigneur pour les dons extraordinaires qu'il accorde à vos enfants, de même que sera également nécessaire le soutien des parrains et des marraines.

3. Très chers frères et sœurs, accueillez l'invitation que l'Eglise vous adresse: soyez leurs «éducateurs dans la foi», afin que se développe en eux le germe de la vie nouvelle et qu'il parvienne à sa pleine maturité. Aidez-les par vos paroles et surtout à travers votre exemple.

Puissiez-vous leur apprendre bientôt à aimer le Christ, à le prier sans cesse, à l'imiter dans une adhésion constante à son appel. Vous avez reçu en leur nom, dans le symbole du cierge, la flamme de la foi: veillez à ce qu'elle soit constamment alimentée, afin que chacun d'eux, dans la connaissance et dans l'amour de Jésus, agisse toujours selon la sagesse évangélique. Ils deviendront ainsi de véritables disciples du Seigneur et de joyeux apôtres de son Evangile.

Je confie à la Vierge Marie chacun de ces enfants et leurs familles respectives. Que la Madone aide chacun à parcourir avec fidélité le chemin inauguré par le sacrement du Baptême.

  

top