The Holy See
back up
Search
riga

HOMÉLIE  

Dimanche 28 novembre 1999


1. "Veillez.... Veillez!" (cf. Mc 13, 35.37). 

Cet appel incessant à la vigilance et cette invitation pressante à être prêts à accueillir le Seigneur qui vient, caractérisent la période liturgique de l'Avent que nous commençons aujourd'hui. L'Avent est un temps d'attente et de préparation intérieure à la rencontre avec le Seigneur. Disposons donc notre esprit à entreprendre, avec joie et décision, ce pèlerinage spirituel qui nous conduira à la célébration du Saint Noël.

Cette année, il existe également une raison supplémentaire qui rend plus intense et plus profond l'appel à entreprendre avec ardeur l'itinéraire de l'Avent. En effet, au cours de la Nuit Sainte et le jour de Noël, aura lieu l'ouverture tant attendue de la Porte Sainte à Saint-Pierre et dans la basilique du Latran.

Cet Avent constitue donc, dans un certain sens, une préparation immédiate au temps spécial de grâce et de pardon qu'est le grand Jubilé, au cours duquel nous commémorerons avec gratitude et joie les deux mille ans de la naissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Chers frères et soeurs, illuminés par la Parole de Dieu et soutenus par la grâce du Seigneur, mettons-nous en marche vers le Seigneur qui vient. Mais dans quel but "Dieu vient-il", ou, comme le dit souvent la Bible, "nous rend visite"? Dieu vient pour sauver, pour faire entrer ses enfants dans la communion de son amour.


2. Je suis heureux de commencer ce temps d'attente avec votre communauté paroissiale. Cette occasion est également propice pour remercier votre paroisse, ainsi que toutes les autres paroisses romaines, de l'engagement dont elles ont fait preuve pour préparer l'Année Sainte, en particulier à travers la mission dans la ville. Combien de fidèles, de prêtres, de religieux, de religieuses et de laïcs se sont-ils laissés interpeller personnellement par l'annonce et par le témoignage de l'Evangile!
 L'Annonce du Christ est ainsi presque parvenue à chaque homme et à chaque femme de notre ville. Poursuivons cette oeuvre, qui intéresse tous les croyants, et faisons en sorte que Rome soit prête à vivre en plénitude la grâce de l'événement jubilaire.

A ce propos, j'ai à coeur de répéter aujourd'hui ce que j'ai récemment écrit à tous les Romains:  "Rome chrétienne, n'hésite pas à ouvrir les portes de tes maisons aux pèlerins. Exerce avec joie l'hospitalité fraternelle" (Lettre aux Romains à l'imminence du grand Jubilé de l'An 2000, n. 4). La Ville et le diocèse de Rome ne seront en mesure d'accueillir de façon adaptée les pèlerins, qui viendront ici de toutes les parties du monde pour le Jubilé, que si elles sont les premières à savoir ouvrir leur esprit et leur coeur à l'ineffable mystère du Verbe qui s'est fait chair.

Ouvrir les portes de l'âme au grand mystère de l'Incarnation, en accueillant à la vie le Fils de Dieu qui vient au monde, tel est l'engagement de cet Avent. Pour les communautés chrétiennes présentes et actives dans la Capitale, il s'agit également de la condition indipensable pour accomplir le chemin de conversion proposé par la célébration de l'Année Sainte et pour reconnaître en Jésus-Christ l'unique Sauveur du monde, hier, aujourd'hui et à jamais.

3. Très chers frères et soeurs de la paroisse "Saint Innocent Pape et saint Guido Evêque"! C'est avec ces sentiments et ces voeux, que, désormais proches du début de l'Année jubiliaire, je vous salue tous avec une grande affection. Ma pensée cordiale s'adresse, en particulier, au Cardinal-Vicaire, à l'Evêque auxiliaire du Secteur, Mgr Enzo Dieci, à votre curé zélé, Dom Maurizio Milani, et à ceux qui à divers titres collaborent avec lui dans les multiples activités paroissiales. Je salue les jeunes et les familles, les personnes âgées et les maldes, à qui j'adresse une pensée spéciale.

Au nom du diocèse de Rome, je désire remercier la Fondation Guido et Bice Schillaci Ventura, qui a rendu possible la réalisation de ce nouveau centre paroissial. Construit dix-huit ans après les débuts de la Communauté, qui furent caractérisés par un profond sentiment de précarité, il permet aujourd'hui une action apostolique plus incisive et permanente.

Il existe, hélas, encore beaucoup d'autres zones privées d'un centre paroissial adapté et mon souhait le plus vif est que ces quartiers puissent rapidement avoir, comme cela s'est produit pour vous, une maison de prière digne et accueillante, un lieu où l'on puisse se rencontrer, assurer la formation chrétienne et humaine des jeunes, offrir une assistance aux familles et de la compagnie aux personnes âgées et aux personnes seules. Ce qui m'incite à souligner cette exigence profondément ressentie est le fait que l'on célèbre aujourd'hui à Rome l'Avent de fraternité pour la construction de nouvelles églises,  en  particulier  dans  les zones de banlieue.


4. Très chers amis, rendons grâce au Seigneur pour ce qui a été réalisé jusqu'à présent. Que les infrastructures dont vous disposez vous aident à accomplir une oeuvre utile d'évangélisation, en répondant aux défis de la sécularisation et d'un certain détachement des valeurs traditionnelles du christianisme. Que les expériences spirituelles que vous vivrez soient pour vous un encouragement à intensifier l'effort d'annoncer l'Evangile, prêts à rendre raison de votre foi à tous.

Face à l'actuelle crise des valeurs, que votre témoignage chrétien dans les familles soit clair et généreux; soyez les premiers gardiens de la pureté des enfants et des jeunes; engagez-vous afin que s'ouvrent les portes des coeurs et que le Christ puisse entrer dans l'existence de chaque habitant de votre quartier.

Ne vous découragez-pas face aux difficultés inévitables! Dieu vous soutient par sa grâce et rendra fructueuses vos initiatives pastorales. Ensemble, animés par un même esprit, préparez-vous au grand rendez-vous de l'Année Sainte, en particulier au Jubilé du diocèse, au Congrès eucharistique international et à la XVème Journée mondiale de la Jeunesse. Je suis certain que ces événements constitueront un moment de profonde croissance pour votre Communauté, en communiquant un élan missionnaire renouvelé à chaque composante de votre famille paroissiale.


5. "Ah! Si tu déchirais les cieux et descendais" (Is 63, 19).

Cette invocation du prophète Isaïe exprime de façon efficace quels doivent être les sentiments de notre attente du Seigneur qui va venir. Oui! Le Seigneur est déjà venu parmi nous il y a deux mille ans et nous nous préparons à célébrer, ce Noël prochain, le grand événement de l'Incarnation. Le Christ a radicalement changé le cours de l'histoire. A la fin, il reviendra dans la gloire et nous, nous l'attendons, en nous engageant à vivre notre existence comme un avent d'espérance confiante. C'est ce que nous voulons demander à travers cette célébration liturgique.

Que Dieu nous assiste de sa grâce, car nous commençons avec ardeur et bonne volonté l'itinéraire de l'Avent, en allant au moyen des bonnes oeuvres à la rencontre du Christ, notre rédempteur (cf. Collecte). Que Marie, Fille de Sion élue par Dieu pour devenir la Mère du Rédempteur, nous guide et nous accompagne; qu'Elle rende fructueuse et riche de joie notre préparation à Noël et au grand événement jubilaire. Amen! Loué soit Jésus-Christ!

top