The Holy See
back up
Search
riga

HOMÉLIE DU PAPE JEAN PAUL II

Jeudi 6 janvier 2000, 
solennité de l'Epiphanie du Seigneur

 


1. "Debout! Resplendis! car voici ta lumière, et sur toi se lève la gloire de Yahvé" (Is 60, 1).

Le prophète Isaïe tourne son regard vers l'avenir. Ce n'est pas tellement l'avenir profane qu'il contemple. Illuminé par l'Esprit, il pousse son regard vers la plénitude des temps, vers l'accomplissement du dessein de Dieu dans le temps messianique.

L'oracle que le prophète prononce concerne la Ville sainte, qu'il voit resplendissante de lumière:  "Tandis que les ténèbres s'étendent sur la terre et l'obscurité  sur  les  peuples,  sur toi se lève Yahvé, et sa gloire sur toi paraît" (Is 60, 2). C'est précisément ce qui s'est produit avec l'incarnation du Verbe de Dieu. Avec lui, "la lumière véritable qui éclaire tout homme, venait dans le monde" (Jn 1, 9). Désormais, le destin de chacun se décide selon l'acceptation ou  le  refus  de  cette  lumière:   c'est en elle, en effet, que réside la vie des hommes (cf. Jn 1, 4).


2. La lumière apparue à Noël étend aujourd'hui l'amplitude de son rayonnement:  c'est la lumière de l'épiphanie de Dieu. Désormais, ce ne sont plus seulement les pasteurs de Bethléem qui la voient et qui la suivent; ce sont également les Rois Mages qui, partis de l'Orient, sont parvenus à Jérusalem pour adorer le Roi qui est né (cf. Mt 2, 1-2). Avec les Rois Mages, ce sont les nations qui commencent leur chemin vers la Lumière divine.

Aujourd'hui, l'Eglise célèbre cette Epiphanie salvifique, en écoutant sa description contenue dans l'Evangile de Matthieu. Le célèbre récit des Rois Mages, venus de l'Orient à la recherche de Celui qui devait naître, a depuis toujours inspiré la piété populaire, devenant un élément traditionnel de la crèche.

L'Epiphanie est un événement et, dans le même temps, un symbole. L'événement est décrit de manière détaillée par l'Evangéliste. En revanche, la signification symbolique a été découverte graduellement, à mesure que l'événement devenait objet de méditation et de célébration liturgique de la part de l'Eglise.


3. Après deux mille ans, partout où l'on célèbre l'Epiphanie, la Communauté ecclésiale puise à cette précieuse tradition liturgique et spirituelle des éléments toujours nouveaux de réflexion.
Ici, à Rome, selon une habitude à laquelle j'ai voulu rester fidèle dès le début de mon pontificat, nous célébrons ce mystère en consacrant plusieurs nouveaux évêques. Il s'agit d'une tradition qui possède une éloquence théologique et pastorale intrinsèque, et nous l'introduisons aujourd'hui avec joie dans le troisième millénaire.

Très chers frères, qui serez consacrés d'ici peu, vous provenez de divers pays et vous représentez l'universalité de l'Eglise qui adore le Verbe incarné pour notre salut. C'est ainsi que s'accomplissent les paroles du Psaume responsorial:  Seigneur, tous les peuples de la terre t'adoreront.

Notre assemblée liturgique exprime de façon particulière ce caractère catholique de l'Eglise, également grâce à vous, chers évêques élus. En effet, autour de vous se rassemblent en esprit les fidèles des diverses parties du monde, à qui vous avez été envoyés en tant que successeurs des Apôtres.


4. Certains d'entre vous accompliront la mission de Nonce apostolique:  toi, Mgr Józef Wesolowski, en Bolivie; toi, Mgr Giacomo Guido Ottonello, au Panama; toi, Mgr George Panikulam, au Honduras; et toi, Mgr Alberto Bottari de Castello, en Gambie, en Guinée, au Liberia et en Sierre Leone. Vous serez dans ces pays les Représentants pontificaux, au service de l'Eglise locale et du progrès humain authentique de ces peuples respectifs.

Toi, Mgr Ivo Baldi, tu guideras le diocèse de Huaraz, au Pérou. Toi, Mgr Gabriel Mbilingi, tu as été choisi comme Evêque coadjuteur de Lwena, en Angola;  et  toi,  Mgr  David  Laurin Ricken, comme Evêque coadjuteur de Cheyenne, aux Etats-Unis d'Amérique.

L'Ordination épiscopale te confirme et te renforce, Mgr Anton Cosa, dans le service d'Administrateur apostolique de la Moldavie et toi, Mgr Giuseppe Pasotto, en tant qu'Administrateur apostolique du Caucase.

Toi, Mgr András Veres, tu seras Evêque auxiliaire de l'Archevêque d'Eger, en Hongrie; et toi, Mgr Péter Erdö, Auxiliaire du Pasteur de Székesfehérvár.

Quant à toi, Mgr Franco Croci, tu poursuivras ta tâche de Secrétaire de la Préfecture des Affaires économiques du Saint-Siège.

Rappelez vous pour toujours de la grâce de ce jour de l'Epiphanie! Que la lumière du Christ brille toujours dans vos coeurs et dans votre ministère pastoral.


5. La liturgie d'aujourd'hui nous exhorte à la joie. Et il y a un motif:  la lumière, qui brilla avec l'étoile de Noël pour conduire jusqu'à Bethléem les Rois Mages d'Orient, continue à orienter sur le même chemin les peuples et les nations du monde entier.

Nous rendons grâce pour les hommes et les femmes qui ont parcouru ce chemin de foi au cours des deux mille ans qui se sont écoulés. Nous louons le Christ, Lumen gentium, qui les a guidés et qui continue à guider les peuples en marche dans l'histoire!

A Lui, Seigneur du temps, Dieu de Dieu, Lumière de la Lumière, nous adressons notre supplique avec confiance. Que son étoile, l'étoile de l'Epiphanie, ne cesse pas de briller dans nos coeurs, en indiquant au cours du troisième millénaire aux hommes et aux peuples la voie de la vérité, de l'amour et de la paix. Amen.

 

top