The Holy See
back up
Search
riga

MESSE ET ADMINISTRATION DU SACREMENT DU BAPTÊME


HOMÉLIE
DU SAINT PÈRE JEAN PAUL II

Dimanche 9 janvier 2000


1. "Tu es mon Fils bien-aimé, tu as toute ma faveur" (Mc 1, 11).

Ces paroles, rapportées par l'Evangéliste Marc, nous conduisent directement au coeur de la fête d'aujourd'hui du Baptême du Seigneur, qui conclut le temps de Noël. Nous commémorons aujourd'hui la manifestation du mystère de l'amour trinitaire, qui a eu lieu précisément au début de l'activité publique du Messie.

A Bethléem, lors de la nuit sainte, Jésus est né parmi nous dans la pauvreté d'une grotte; le jour de l'Epiphanie, les Rois Mages l'ont reconnu comme le Messie attendu par les peuples; aujourd'hui, toute l'attention est concentrée sur sa personne et sur sa mission. Le Père lui parle directement:  "Tu es mon Fils bien-aimé", alors que les cieux s'ouvrent et que l'Esprit descend sur lui sous forme d'une colombe (cf. Mc 1, 10-11). La scène qui se déroule sur les rives du Jourdain présente donc la proclamation solennelle de Jésus comme  Fils  de  Dieu.  C'est ainsi que commence, publiquement, sa mission salvifique.


2. Le Baptême, que le Seigneur reçoit, a lieu dans le contexte de la prédication pénitentielle de Jean-Baptiste. Le geste rituel de se plonger dans l'eau, proposé par le Précurseur, était un signe extérieur de repentir pour les péchés commis et de désir d'un renouveau spirituel.

Tout cela renvoit au sacrement chrétien du Baptême, que j'aurai d'ici peu la joie d'administrer à ces enfants, et que nous avons déjà reçu depuis long-temps. Le Baptême nous a introduits dans la vie même de Dieu, faisant de nous ses enfants adoptifs, dans son "Fils bien-aimé" unique.

Comment ne pas rendre grâce au Seigneur, qui appelle aujourd'hui ces dix-huit nouveau-nés à devenir ses enfants dans le Christ? Nous les entourons de notre prière et de notre affection. Ils sont originaires d'Italie, du Brésil, d'Espagne, des Etats-Unis et de Suisse. Nous les accueillons avec une grande joie dans notre communauté chrétienne, qui à partir d'aujourd'hui, constitue réellement leur famille. Avec eux, j'ai à coeur d'adresser mon salut le plus cordial aux parents, aux parrains et aux marraines, qui présentent ces petits enfants à l'autel. Nous rendons grâce au Seigneur pour le don de leur vie et, encore davantage, pour celui de leur renaissance spirituelle.


3. Il est très suggestif d'administrer le sacrement du Baptême dans cette chapelle Sixtine, dans laquelle de merveilleux chef-d'oeuvres de l'art nous reproposent les prodiges de l'histoire du salut, des origines de l'homme au jugement dernier. Et il est encore plus significatif de contempler ces signes de l'action de Dieu dans notre vie au cours de l'Année jubilaire, entièrement centrée sur le mystère du Christ, né, mort et ressuscité pour nous.

Je souhaite à ces petits enfants de grandir dans la foi qu'ils reçoivent aujourd'hui, de façon à pouvoir bientôt participer activement à la vie de l'Eglise.

A vous, chers parents, qui vivez ce moment important avec une intense émotion, je vous demande de renouveler les engagements de votre vocation baptismale. Vous serez ainsi mieux préparés à affronter la tâche de premiers éducateurs dans la foi de vos enfants. Ces nouveau-nés devront trouver en vous, ainsi que chez leurs parrains et leurs marraines, un soutien et un guide sur la voie de la fidélité au Christ et à l'Evangile. Soyez pour eux des exemples de foi solide, de prière profonde et d'engagement actif dans la vie ecclésiale.

Que Marie, Mère de Dieu et de l'Eglise, accompagne les premiers pas des nouveaux baptisés. Qu'Elle les protège toujours, ainsi que leurs parents, leurs parrains et leurs marraines. Qu'elle aide chacun à croître dans l'amour envers Dieu et dans la joie de servir l'Evangile, pour donner ainsi un sens complet à sa propre vie.

 

top