The Holy See
back up
Search
riga

CÉLÉBRATION DE L'HYMNE "AKATHISTOS" 
DANS LA BASILIQUE PATRIARCALE SAINTE-MARIE MAJEURE 

HOMÉLIE DU PAPE JEAN PAUL II

Vendredi 8 décembre 2000

 

1. Marie "est l'icône de l'Eglise, symbole et anticipation de l'humanité transfigurée par la grâce, modèle et espérance certaine pour toux ceux qui portent leurs pas vers la Jérusalem céleste"  (Lett.  apost. Orientale lumen, n. 6).

Très chers frères et soeurs! Nous voici rassemblés dans la basilique que le peuple romain, au lendemain du Concile d'Ephèse, a consacrée avec une fervente piété à la Très Sainte Vierge Marie. Ce soir, la tradition liturgique byzantine célèbre les premiers Vêpres de la Conception de sainte Anne, alors que la liturgie latine rend grâce à l'Immaculée Conception de la Mère de Dieu.

J'exprime ma vive satisfaction pour la participation d'un groupe de frères et soeurs qui se trouvent ici ce soir avec nous, et qui représentent les Eglises orientales catholiques. J'adresse un salut cordial à tous les évêques de rite byzantin présents dans cette basilique avec leurs fidèles.

2. Ce  soir,  nous  sommes  tous envahis d'une joie intime:  la joie de rendre grâce à Marie à travers l'hymne Akathistos, si cher à la tradition orientale. Il s'agit d'un cantique entièrement centré sur le Christ, contemplé à la lumière de la Vierge, sa Mère. Celui-ci nous invite 144 fois à renouveler à Marie le salut de l'Archange Gabriel:  Ave Maria! Nous avons reparcouru les étapes de son existence et rendu grâce pour les prodiges accomplis en Elle par le Tout-Puissant:  de sa conception virginale, début et principe de la nouvelle création, à sa maternité divine, au partage de la mission de son Fils, en particulier lors des moments de sa mort et de sa résurrection. Mère du Seigneur ressuscité et Mère de l'Eglise, Marie nous précède et nous conduit à la connaissance authentique de Dieu et à la rencontre avec le Rédempteur. Elle nous indique la voie et nous montre son Fils. En la célébrant avec joie et avec gratitude, nous honorons la sainteté de Dieu, dont la miséricorde a fait des merveilles dans son humble servante. Nous la saluons sous le titre de "Pleine de grâce" et nous implorons son intercession pour tous les fils de l'Eglise qui, à travers cet Hymne Akathistos, célèbrent sa gloire. Puisse-t-elle nous guider pour contempler, lors du prochain Noël, le mystère de Dieu fait homme pour notre salut!

   

top