The Holy See
back up
Search
riga

VISITE PASTORALE À LA PAROISSE ROMAINE
DE "SAINT' ALFONSO MARIA DE' LIGUORI"

HOMÉLIE DE JEAN PAUL II

Dimanche 4 février 2001


1. "Duc in altum! - Avance en eau profonde!" (Lc 5, 4). Cette invitation adressée  par  Jésus  à  l'Apôtre  Pierre constitue le thème dominant de la liturgie d'aujourd'hui, cinquième dimanche du temps ordinaire.

J'ai repris ces mêmes paroles dans la Lettre apostolique Novo millennio ineunte, que j'ai signée au cours de la célébration de conclusion de l'Année Sainte. Après avoir reparcouru dans celle-ci les éléments fondamentaux qui ont caractérisé l'expérience jubilaire, j'ai tracé les lignes directrices pour la vie de l'Eglise et sa mission évangélisatrice au cours du troisième millénaire.

"Maître [...] sur ta parole je vais lâcher les filets" (Lc 5, 5). C'est ainsi que répond Simon-Pierre à l'invitation du Christ. Il ne cache pas sa déception pour le travail infructueux accompli au cours de toute une nuit, mais il obéit toutefois au Maître:  il abandonne ses propres convictions de pêcheur, qui connaît bien son métier, et il se fie à Lui. Nous connaissons la suite de l'histoire. A la vue des filets remplis de poissons, Pierre prend conscience de la distance qui le sépare lui, "pécheur", de celui qu'il reconnaît à présent comme le "Seigneur". Il se sent intérieurement transformé, et à l'invitation du Maître il laisse ses filets et le suit. Le pêcheur de Galilée devient ainsi l'Apôtre du Christ, le roc sur lequel le Christ fonde son Eglise.


2. J'ai la joie d'accomplir aujourd'hui la première visiste pastorale à une paroisse romaine après l'extraordinaire événément de grâce du grand Jubilé. Votre église est située non loin du lieu appelé "Saxa Rubra", où en l'an 312, comme le rapporte la tradition, la Croix apparut mystérieusement. "In hoc signo vinces":  ces paroles, que vous connaissez bien, se relient en esprit à celles que nous avons entendues aujourd'hui:  "Duc in altum - Avance en eau profonde". Avoir confiance dans le Christ conduit à partager avec Lui le chemin de la souffrance et de la mort. Mais ce qui apparaît humainement comme une défaite, exprimée de façon significative dans le mystère de la Croix, devient la garantie d'une victoire sûre et définitive.

Ces considérations me rappellent à l'esprit Dom Eulogio Carballido Diaz, Pasteur généreux et bien-aimé, qui a guidé cette communauté pendant vingt-cinq ans. Il aimait se rendre chaque année en pèlerinage à "Saxa Rubra", accompagné par un grand nombre d'entre vous, pour vénérer l'image de la Vierge Immaculée, Mère de Dieu, que j'ai moi-même eu la joie de couronner. Que le Seigneur, qui l'a appelé à lui à l'improviste il y a un an, lui accorde la récompense céleste réservée à ses serviteurs bons et fidèles.


3. Je vous salue tous avec affection, très  chers  frères  et  soeurs  de la Paroisse "Sant'Alfonso Maria de' Liguori"! J'adresse une pensée particulière au Cardinal-Vicaire, à l'Evêque auxiliaire du Secteur Nord, à votre curé, Dom Stefano Alberici, aux prêtres qui collaborent avec vous et aux représentants des enfants et des jeunes, à qui j'adresse mon remerciement pour les paroles courtoises de bienvenue prononcées au début de la célébration. Ma pensée cordiale s'étend aux religieuses des deux Communautés féminines présentes dans la paroisse:  les Soeurs franciscaines de Susa et les Petites Filles des Sacrés-Coeurs de Jésus et Marie.

Je vous salue en particulier, très chers paroissiens de sant'Alfonso, venus en aussi grand nombre à cette Messe dominicale, ainsi que tous les habitants du quartier, qui ces dernières années a vu se développer, aux côtés des premières installations rurales et de celles reconstruites après la terrible inondation de 1965, de nouveaux centres résidentiels modernes.


4. "Duc in altum! - Avance en eau profonde!". Très chers frères et soeurs de cette paroisse, que signifie pour vous "avancer en eau profonde" au début du nouveau millénaire? Les premiers habitants de cette banlieue romaine, immigrés de l'Italie centrale et méridionale, ont apporté avec eux une foi simple et sincère, avec de fortes traditions religieuses. C'est ainsi que s'est construite, sous la direction d'un curé zélé, une communauté active et vigilante sur le plan de la fidélité au Christ et de la solidarité envers ceux qui se trouvent dans des situations difficiles.

Certes, ici aussi, comme ailleurs, n'ont pas manqué et ne manquent pas les difficultés et les épreuves. Toutefois, avec saint Paul, vous pouvez aujourd'hui répéter que la grâce reçue de Dieu n'a pas été vaine (cf. 1 Co 15, 10). Les nombreux germes de bien semés au cours des années sont en train de porter des fruits abondants. Grâce au nouvel ensemble paroissial inauguré le 1er octobre dernier, votre paroisse dispose à présent d'un lieu adapté pour accueillir et former les habitants du quartier, en portant une attention particulière aux enfants et aux jeunes.

En considérant donc le grand bien qui s'est développé parmi vous, je dis:  "Avancez en eau profonde"! Devenez, en tant qu'individus et communauté, des missionnaires de l'amour du Seigneur. Prenez soin de chaque homme et de chaque femme qui vit et qui travaille sur ce territoire, en suivant l'exemple de votre patron céleste, saint Alphonse, qui ressentit de façon permanente la nécessité de l'évangélisation.


5. En étendant le regard, on en vient à se demander:  que signifie "avancer en eau profonde" pour notre communauté diocésaine? Cela ne signifie-t-il pas repartir du Christ pour apporter à tous l'annonce du salut?

A ce propos, je sais que tout le diocèse est en train de se préparer avec zèle au Congrès qui se déroulera au mois de juin prochain. Je l'ai moi-même souhaité sous forme d'une grande rencontre utile pour définir, sur les bases de l'expérience de la Mission dans la ville, les lignes directrices d'une "mobilisation" constante au service de l'Evangile.

Ce moment important de réflexion et de partage ne manquera pas de conférer une empreinte missionnaire stable à la pastorale diocésaine. En outre, il servira à accroître la sensibilité à l'égard de l'époque actuelle, dans laquelle il est possible, et de notre devoir, de vivre de façon cohérente en chrétiens dans chaque milieu de vie, d'activité et de service.


6. "J'ai travaillé plus qu'eux tous:  oh! non pas moi, mais la grâce de Dieu qui est avec moi" (1 Co 15, 10). Les paroles de l'Apôtre Paul, que nous avons écoutées dans la seconde lecture, nous guident afin de comprendre véritablement la valeur de nos efforts:  la réalisation de ce que nous nous proposons dépend bien sûr de notre bonne volonté; mais surtout de la grâce de Dieu. Le chemin pastoral de votre paroisse, ainsi que celui du diocèse et de l'Eglise tout entière, doit donc être essentiellement un chemin de sainteté, en adhérant de façon toujours plus profonde à Celui qui, par antonomase, est le trois fois Saint (cf. Is 6, 3).

Que dans cet itinéraire de foi, d'espérance et de charité nous accompagne la Sainte Vierge, Aurore lumineuse et guide sûr de notre avancée sur les routes du monde et de l'histoire. Imitons-la dans la contemplation, en méditant dans notre coeur le mystère du Christ (cf. Lc 2, 51). Suivons-la dans la prière persévérante et unanime, en communion avec les Apôtres et toute la communauté ecclésiale (cf. Ac 1, 14). Accueillons son invitation à avoir confiance dans son Fils:  "Tout ce qu'il vous dira, faites-le" (Jn 2, 5).

Et Toi, Marie, Etoile du nouveau millénaire, prie pour nous! Amen!

 

top