The Holy See
back up
Search
riga

VISITE PASTORALE À LA PAROISSE ROMAINE DE LA NATIVITÉ DE MARIE

HOMÉLIE DU SAINT PÈRE

Dimanche 25 février 2001


1. "Ouvre, Seigneur, notre coeur et nous comprendrons les paroles de ton Fils".

L'invocation de l'Acclamation avant l'Evangile, nous introduit aujourd'hui dans le thème du huitième dimanche du temps "per annum". Jésus est le Maître véritable, qui communique aux hommes les vérités du salut. Ceux qui l'écoutent sont invités à "comprendre", c'est-à-dire à accueillir dans leur coeur ses paroles et à les traduire en choix de vie concrets.

Jésus ne transmet pas seulement une Doctrine qui vient de Dieu, mais il est surtout le Modèle auquel nous devons nous conformer; il ne nous a pas simplement laissé un recueil d'enseignements à apprendre; il nous a surtout indiqué un chemin à parcourir, en s'offrant lui-même comme exemple à suivre.

Ouvrons-lui donc notre coeur:  nous entrerons ainsi dans le mystère de son amour, qui illumine toute l'existence.


2. "
Le disciple n'est pas au-dessus du maître; tout disciple accompli sera comme son maître" (Lc 6, 40).

A la suite du Christ, notre divin Maître, nous apprenons que pour être ses disciples il faut en particulier le suivre dans sa capacité d'aimer, ainsi qu'il le décrit dans la page de l'Evangile de Luc, que nous lisons en ces dimanches. Le centre de son message est précisément l'amour, et même l'amour pour ses ennemis, qui ne connaît pas de vengeance et qui offre le pardon; un amour qui est miséricorde et disponibilité à aimer toujours, même au prix de la vie, à la manière de Dieu (cf. Lc 6, 27-38).

Voilà l'enseignement à accueillir et à transmettre fidèlement. Voilà l'unique école qui forme les authentiques missionnaires de l'Evangile, appelés à être des guides sages et sûrs pour leurs frères (cf. Lc 6, 39).


3. Je vous salue avec ces sentiments, très chers frères et soeurs de la Paroisse de la Nativité de Marie à Via di Bravetta!

Je suis heureux de me trouver parmi vous aujourd'hui, en poursuivant mes visites pastorales dans les paroisses romaines. Je remercie avec joie ceux qui, au début de la célébration eucharistique m'ont souhaité la bienvenue, se faisant l'interprète de vos sentiments.

Je voudrais saluer de façon particulière le Cardinal-Vicaire, l'Evêque auxiliaire du secteur, Mgr Vincenzo Apicella, votre cher curé, Dom Lorenzo Rossi, et les Chanoines réguliers de l'Immaculée Conception, qui collaborent avec lui dans le soin pastoral de la paroisse.

Je salue également les Fils de l'Immaculée Conception, qui pendant longtemps ont mis à la disposition de la paroisse l'église de l'Institut "Padre Luigi Monti" pour la célébration dominicale de la messe des enfants et des jeunes accompagnés de leurs familles.

J'adresse également une pensée reconnaissante aux Soeurs de Notre-Dame de la Compassion et aux Filles de Saint-Joseph, présentes dans le quartier et qui, lorsqu'il n'y avait pas d'église ni d'autre local disponible, ont offert leurs structures à la Communauté paroissiale. Je les remercie sincèrement pour ce service généreux rendu à la paroisse, et je les encourage à poursuivre leur collaboration à l'activité pastorale tant appréciée. En embrassant avec affection chacune des personnes présentes, je désire étendre mon salut cordial à tous les habitants du quartier.

Je sais que vous avez dû attendre jusqu'à l'année dernière la construction de la nouvelle église dans laquelle aujourd'hui, avec une profonde satisfaction, nous célébrons l'Eucharistie.

Nous rendons grâce à Dieu pour cette oeuvre qui a demandé beaucoup de travail et que, avec le soutien du Vicariat, vous avez finalement réussi à réaliser. Faites en sorte que ce temple soit un signe visible d'unité et de communion, en évitant la dispersion des célébrations liturgiques et des lieux de catéchèses que, pendant longtemps, vous avez été obligés de subir malgré vous. En marchant ensemble et unis, vous écrirez une belle page de vie spirituelle et pastorale de votre communauté paroissiale.


4. Précisément pour vous aider dans cet itinéraire, permettez-moi de vous remettre symboliquement le Message que, la semaine dernière, j'ai adressé au diocèse de Rome, au terme du Jubilé et en vue du grand Congrès diocésain du mois de juin prochain. Qu'il fasse l'objet d'une réflexion attentive et traduisez ses orientations en choix apostoliques concrets. Le temps quadragésimal, qui commencera dans quelques jours, constitue une occasion opportune pour cette révision de vie.

Demandez-vous tant comme individus que comme communauté:  quel apport puis-je apporter à la croissance de la pleine communion dans l'Eglise? Comment puis-je offrir ma contribution spécifique, afin que celle-ci devienne toujours plus une maison et une école de communion? Il faut cheminer unis pour témoigner ensemble de l'Evangile. Voilà la consigne que je vous laisse, chers frères et soeurs de la paroisse de la Nativité de Marie.

Les urgences apostoliques sont nombreuses dans votre quartier qui, comme d'autres, a subi en quelques années de profondes transformations. Vous avez lancé depuis longtemps avec succès une belle initiative en faveur des enfants et des jeunes, des fiancés, des familles, des pauvres et des personnes âgées. Allez de l'avant sur cette route, en privilégiant en premier lieu l'attention aux familles, qui ne sont pas toujours en mesure d'assurer une formation chrétienne adaptée à leurs enfants. Il y a des enfants et des adolescents qui ont besoin de personnes les aidant à croître dans la foi; des chrétiens qui attendent des guides capables de les soutenir dans leur témoignage évangélique, en les orientant dans les divers milieux d'étude, d'activité et de service.

Je pense en particulier à vous, chers jeunes, à qui, dans le cadre de la "mission permanente" qui se déroule dans notre diocèse, est confiée la tâche d'être les premiers évangélisateurs des jeunes de votre âge. Que chacun assume de façon responsable son rôle au sein de la communauté paroissiale.


5. "Qu'as-tu à regarder la paille qui est dans l'oeil de ton frère? Et la poutre qui est dans ton oeil à toi, tu ne la remarques pas!" (Lc 6, 41).

A travers ces paroles, Jésus nous fournit une indication utile, que nous pourrions définir "pastorale". La tentation est souvent malheureusement celle de condamner les défauts et les péchés des autres, sans réussir à voir les siens avec autant de lucidité. Comment se rendre compte, alors, si son propre oeil voit ou s'il est aveuglé par une poutre? Jésus répond:  "Chaque arbre en effet se reconnaît à son propre fruit" (Lc 6, 44).

Un tel sain discernement est un don du Seigneur, et il doit être imploré à travers une prière permanente. Il s'agit dans le même temps d'une conquête personnelle qui requiert de l'humilité et de la patience, une capacité d'écoute et un effort de compréhension des autres.

Ces caractéristiques doivent être celles de chaque vrai disciple et elles comportent un engagement, voire même un esprit de sacrifice. S'il peut parfois sembler difficile de suivre le Seigneur sur ce chemin, ayons recours au soutien et à l'intercession de Marie.

Sur la façade de votre église un arc a été intégré dans le corps de l'édifice. Celui-ci rappelle la Vierge, Aurore du salut, toujours prête à embrasser ses enfants et à les conduire à l'intérieur du temple pour rencontrer le Christ.

Que la Vierge du silence et de l'écoute nous aide à être de courageux témoins et annonciateurs de l'Evangile; qu'elle nous fasse regarder les autres avec les yeux de la compréhension et de la bonté; qu'elle obtienne pour nous le don d'une sage prudence pastorale.

Et Toi, Seigneur, ouvre notre coeur; nous comprendrons ainsi tes paroles de salut. Amen!

 

top