The Holy See
back up
Search
riga

VISITE PASTORALE À LA PAROISSE ROMAINE
SAN DOMENICO DI GUZMAN

HOMÉLIE DE JEAN PAUL II

Dimanche 25 mars 2001

 

1. "Nous vous en supplions au nom du Christ:  laissez-vous réconcilier avec Dieu" (2 Co 5, 20). Aujourd'hui, quatrième Dimanche de Carême, ces paroles de l'Apôtre Paul retentissent avec une singulière éloquence. Elles constituent un puissant appel à la conversion et à la réconciliation avec Dieu. Elles sont une invitation à entreprendre un chemin d'authentique renouveau spirituel. En vivant l'expérience de l'amour miséricordieux  du  Père  céleste,  le croyant devient à son tour l'annonciateur et le témoin de ce don extraordinaire offert à l'humanité tout entière dans le Christ crucifié et ressuscité.

L'apôtre rappelle à ce propos:  "Et le tout vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec Lui par le Christ" (Ibid., 5, 18). Et il ajoute que Dieu continue à exhorter à travers nous, "mettant en nous la parole de la réconciliation" (Ibid., 5, 19). La mission de proclamer la réconciliation revient en particulier aux apôtres et à leurs successeurs; elle concerne en outre chaque chrétien selon les responsabilités et les modalités propres à sa situation. Nous sommes donc tous appelés à être "des missionnaires de réconciliation" à travers notre parole et notre vie.


2. "Laissez-vous réconcilier avec Dieu!". En reprenant l'exhortation de Paul, je suis heureux de vous saluer tous, très chers frères et soeurs de la paroisse "San Domenico di Guzman", ainsi que les habitants du quartier Cinquina! En poursuivant mon pèlerinage pastoral dans les communautés romaines, j'ai aujourd'hui la joie de me trouver parmi vous. Je salue avec affection le Cardinal Vicaire, l'Evêque auxiliaire du Secteur, votre curé zélé, Dom Paolo Corsi, le vicaire paroissial et les autres prêtres. Je salue les religieux, les religieuses et ceux qui coopèrent activement aux diverses activités pastorales. Je salue les familles, les personnes âgées, les malades et ceux qui n'ont pas pu être avec nous, mais qui sont unis à nous par l'esprit. Je remercie ceux qui, au nom de toute la famille paroissiale, m'ont adressé des paroles courtoises de bienvenue au début de la Messe.

Une pensée spéciale s'adresse à vous, très chers jeunes, qui offrez à la communauté paroissiale une contribution significative avec la fraîcheur de votre enthousiasme. Permettez-moi de profiter de cette circonstance pour vous rappeler le rendez-vous important du jeudi 5 avril sur la Place Saint-Pierre, à 17h00. Avec les autres jeunes de Rome et de votre âge, nous nous rencontrerons pour prier et nous préparer à la XVI Journée mondiale de la Jeunesse qui, comme vous le savez, sera célébrée cette année dans chaque diocèse le Dimanche des Rameaux.


3. La liturgie d'aujourd'hui, riche d'appels au pardon et à la réconciliation, nous offre des encouragements utiles pour effectuer une révision de vie personnelle et communautaire. Quelle occasion opportune, pour votre paroisse également, de réfléchir sur son histoire passée, sur son engagement présent et sur ses perspectives d'avenir!

Au cours des presque vingt-sept années depuis sa fondation, elle a accompli des efforts notables pour offrir aux nombreuses familles, venues habiter ici, un accueil approprié. A présent, il devient nécessaire d'accomplir un pas décidé, en privilégiant l'évangélisation de toutes les façons possibles, à travers des parcours de formation chrétienne appropriés. Votre communauté paroissiale a déjà entrepris cet itinéraire pastoral, en participant activement à la Mission dans la ville et à la célébration du grand Jubilé. Une autre étape providentielle sur ce chemin sera le Congrès diocésain, qui aura lieu au mois de juin prochain, auquel je vous invite à vous préparer avec soin, et surtout en priant.

Le défi qui se présente à vous est exigeant. Il est nécessaire, comme vous l'observez vous-mêmes, de parvenir à organiser un véritable parcours de formation à la foi, qui interpelle ceux qui s'approchent des sacrements de l'initiation chrétienne et qui se poursuive à l'époque de l'adolescence et de la jeunesse, touchant ensuite les fiancés et les familles. Dans ce but, vous pourrez valoriser les diverses modalités existantes, qui vont de la catéchèse aux intéressantes activités pour la jeunesse, telles que les rencontres pour les enfants de l'"après-confirmation", les camps d'études d'été, le groupe de théâtre et les initiatives du patronage, y compris celles qui sont destinées aux plus petits. En outre, il faut encourager une présence toujours plus active des laïcs dans les organismes de participation pastorale. Il est également important d'encourager la collaboration des fidèles  à la vie de la paroisse à travers l'adhésion à des associations, des groupes, des mouvements ecclésiaux et aux propositions de la Caritas et du Volontariat de saint Vincent.


4. Pour porter à terme un programme apostolique aussi vaste, il est nécessaire,  dans  un premier temps, de se consacrer à la prière et à l'écoute de la Parole de Dieu. Je sais que dans votre paroisse ont lieu diverses rencontres de prière ainsi qu'une adoration eucharistique hebdomadaire:  je m'en réjouis avec vous. Très chers frères et soeurs, que le coeur de chaque projet et le dessein missionnaire soit la Messe, vécue avec foi et avec joie, en particulier le dimanche, "Jour du Seigneur".

En contemplant le visage du Christ, mort et ressuscité pour nous, et en célébrant sa présence eucharistique, vous pourrez poursuivre avec plus de fidélité et courage la grande entreprise de la "nouvelle évangélisation". Il s'agit d'une tâche urgente. En effet, dans votre quartier, le défi des sectes n'est pas absent. Je ne peux que vous dire de vous prodiguer afin que l'Evangile soit annoncé à vos enfants et à toutes les personnes de bonne volonté de la façon dont l'Eglise l'annonce depuis deux mille ans. Proposez avec clarté les vérités de la foi chrétienne, en les accompagnant toujours par le langage, compréhensible à tous, de l'amour et de la fraternité.


5. "Si donc quelqu'un est dans le Christ, c'est une création nouvelle:  l'être ancien a disparu, un être nouveau est là" (2 Co 5, 17). Il en est précisément ainsi:  dans le Christ tout se renouvelle, et l'espérance renaît constamment, également après des expériences amères et tristes. La parabole du "fils prodigue", mieux définie comme la parabole du "Père miséricordieux", proclamée aujourd'hui dans notre assemblée, nous assure que l'amour miséricordieux du Père céleste peut radicalement changer l'attitude de chaque fils prodigue:  il peut faire de lui une créature nouvelle.

Celui qui, ayant péché contre le Ciel était perdu et était mort, est, à présent, réellement pardonné et revient à la vie. Prodige extraordinaire de la miséricorde de Dieu! L'Eglise a pour mission d'annoncer et de partager avec tous les hommes le grand trésor de l'"Evangile de la miséricorde".

C'est là que se trouve la source de la joie qui imprègne la liturgie du dimanche d'aujourd'hui, appelé précisément "Dimanche laetare", comme les premières paroles latines de l'Antienne de l'ouverture. C'est la joie de l'antique peuple d'Israël qui, après quarante ans de chemin dans le désert, put célébrer la première Pâque et jouir des fruits de la Terre promise. C'est également notre joie à tous qui, après avoir parcouru les quarante jours du Carême, revivrons le Mystère pascal.

Que sur cet itinéraire nous accompagne Marie qui, grâce à son "fiat" de l'Annonciation, a ouvert les portes de l'humanité au don du salut. Qu'elle obtienne pour nous de pouvoir prononcer chaque jour notre "oui" au Christ, afin d'être toujours plus totalement "réconciliés avec Dieu". Amen.

 

top