The Holy See
back up
Search
riga

MESSE ET BÉATIFICATION DE TROIS SERVITEURS DE DIEU
SUR LA PLACE  DES "GRENIERS" DE FLORIANA

HOMÉLIE DU PAPE JEAN PAUL II

Mercredi 9 mai 2001

 

"Qu'ils rendent grâce à Yahvé de son amour, de ses merveilles pour les fils d'Adam!" (Ps 107 [106], 15).

Chers frères et soeurs,

1. C'est avec une grande joie que je reviens sur cette île chère à saint Paul, l'Apôtre des Nations, et toujours chère au Successeur de Pierre. Cette visite conclut mon pèlerinage jubilaire qui a suivi en esprit l'histoire du salut, de la patrie d'Abraham, au Sinaï, où Dieu a donné les dix commandements, jusqu'en Terre Sainte, où ont eu lieu les grands événements de notre Rédemption. Et aujourd'hui, sur les pas de saint Paul, je suis revenu vers toi, cher peuple de Malte.

L'arrivée de l'Apôtre sur vos côtes fut dramatique. Saint Luc nous a rapporté le voyage dans la tempête et le désespoir de l'équipage et des passagers lorsque le navire toucha le fond et commença à se disloquer (cf. Ac 27, 39-44). Et nous avons entendu parler de leur sauvetage:  "Une fois sauvés, nous apprîmes que l'île s'appelait Malte" (Ac 28, 1). Selon la Providence de Dieu, Malte devait recevoir l'Evangile aux premiers jours du christianisme. "Qu'ils rendent grâce à Yahvé de son amour, de ses merveilles!" (Ps 107 [106], 15).


2. Au cours de ce rassemblement aux "greniers" de Floriana, autour de l'autel du Sacrifice du Seigneur, l'Evêque de Rome  se  joint  à votre action de louange à la Très Sainte Trinité, pour votre témoignage de l'Evangile au cours des siècles. Fidèles à votre père dans la foi, l'Apôtre Paul, vous êtes connus dans l'Eglise pour votre dévouement et votre zèle missionnaire. Malte possède un magnifique héritage chrétien dont vous êtes à juste titre fiers, mais cet héritage est également un don qui implique une grande respon-sabilité (cf. Lc 12, 48).

Dans sa seconde Epître à Timothée, saint Paul rappelle à son collaborateur:  "Souviens-toi de Jésus-Christ, ressuscité d'entre les morts [...] si nous tenons fermes, avec lui nous régnerons" (2 Tm 2, 8, 12). Ces paroles allèrent droit au coeur des deux fils et de la fille adoptive de Malte, que j'ai béatifiés aujourd'hui. Toute l'Eglise se réjouit avec vous de ce que, parmi la foule de saints et de saintes de toutes conditions sociales de l'histoire de Malte, ces trois personnes aient été choisies pour être vénérées et imitées de façon particulière. Du ciel, elles nous accompagnent dans notre pèlerinage terrestre et, à travers leurs prières devant le trône de Dieu, elles nous aident à gravir les sommets de la sainteté, qu'elles ont atteinte par la grâce de l'Esprit Saint.


3. Depuis sa mort en 1962, peu avant l'ouverture du Concile Vatican II, le bienheureux George Preca est connu pour sa sainteté à Malte et partout où les Maltais se sont installés. Dom Georges était un pionnier dans le domaine de la catéchèse et dans la promotion du rôle des laïcs dans l'apostolat, que le Concile devait souligner de façon particulière. Il devint donc, pour ainsi dire, le second père dans la foi de Malte. Avec douceur et humilité, faisant plein usage des dons d'esprit et de coeur qu'il avait reçus de Dieu, Dom Georges fit siennes les paroles de Paul à Timothée:  "Ce que tu as appris de moi sur l'attestation de nombreux témoins, confie-le à des hommes sûrs, capables à leur tour d'en instruire d'autres" (2 Tm 2, 2). La Société de la Doctrine chrétienne, qu'il a fondée, continue son oeuvre de témoignage et d'évangélisation sur ces îles et ailleurs.

Non loin d'ici, le jeune séminariste Georges Preca entendit les paroles prophétiques d'un directeur spirituel:  "Georges, lorsque tu seras adulte, un grand nombre de ceux qui craignent Dieu se rassembleront autour de toi. Tu seras une bénédiction pour eux et eux pour toi". Aujourd'hui, l'Eglise qui est à Malte proclame Georges "Bienheureux", car elle sait qu'il est pour elle une source locale de lumière et de bénédiction. Dans ses écrits sur la douceur - son livre L-Iskola tal-Manswetudni  et  sa  Lettre  - Dom  Georges exhorte les chrétiens à suivre l'exemple du Seigneur Crucifié qui a pardonné toute offense (cf. Lc 23, 34). Ce message de respect et de pardon mutuels n'est-il pas particulièrement nécessaire aujourd'hui à Malte et dans le monde? Oui, en réalité, la douceur des Béatitudes a le pouvoir de transformer la famille, le lieu de travail, les écoles, les villes, les villages, le monde de la politique et de la culture. Elle peut changer le monde!

"Heureux les doux, car ils posséderont la terre" (Mt 5, 4).

Magister, utinam sequatur evangelium universus mundus (Maître divin, puisse le monde entier suivre l'Evangile):  La prière du Bienheureux Dom Georges reflète parfaitement le mandat missionnaire du Seigneur:  "Allez donc, de toutes les nations faites des disciples [...] leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit"! (Mt 28, 19-20). Au cours de l'année du grand Jubilé, toute l'Eglise a fait une expérience renouvelée de l'éternelle fraîcheur de la miséricorde bienveillante du Père, qui a envoyé son Fils unique pour notre salut. N'est-ce pas la capacité de Dom Georges à communiquer la fraîcheur du message chrétien qui fit de lui le grand Apôtre qu'il fut? N'est-ce pas ce dont Malte a besoin aujourd'hui:  un clergé, des religieux, des catéchistes, des enseignants qui proclament avec passion la Bonne Nouvelle de ce que le Père a fait pour nous dans le Christ? A l'aube d'un nouveau millénaire, l'Eglise se tourne vers toi, Malte, pour vivre avec une ardeur renouvelée ta vocation apostolique et missionnaire! Toute l'Eglise se tourne vers toi!


4. Le Serviteur de Dieu Ignace Falzon avait également une grande passion pour la prédication de l'Evangile et l'enseignement de la foi catholique. Lui aussi plaça ses nombreux talents et sa formation intellectuelle au service de la catéchèse. L'Apôtre Paul écrit que "chacun donne selon ce qu'il a décidé dans son coeur, non d'une manière chagrine ou contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie" (2 Co 9, 7). Le Bienheureux Ignace fut une personne qui donna avec abondance et dans la joie:  et les personnes trouvaient en lui non seulement une énergie inépuisable, mais également une profonde paix et joie. Il renonça au succès sur terre, auquel son milieu l'avait préparé, afin de servir le bien spirituel des autres, y compris les nombreux soldats et marins britanniques stationnés à Malte à l'époque. Dans son approche de ces personnes, dont peu étaient catholiques, il anticipa l'esprit oecuménique de respect et de dialogue, qui nous est familier aujourd'hui, mais qui ne prévalait pas toujours dans ces temps là.

Ignace Falzon tira sa force et son inspiration de l'Eucharistie, de la prière devant le Tabernacle, de la dévotion à Marie et du Rosaire, ainsi que de l'imitation de saint Joseph. Ce sont là des fontaines de grâce auxquelles tous les chrétiens peuvent boire. La sainteté et le zèle pour le Royaume de Dieu fleurissent de façon particulière là où les paroisses et les communautés encouragent la prière et la dévotion au Très Saint Sacrement. Je vous exhorte donc à préserver vos traditions maltaises de piété, les purifiant lorsque cela est nécessaire et les renforçant à travers une solide instruction et catéchèse. Il ne saurait y avoir de meilleure façon d'honorer la mémoire du bienheureux Ignace Falzon.


5. Née en Italie d'une famille maltaise, Soeur Marie Adéodate Pisani arriva ici à l'âge de dix-neuf ans, et passa la plus grande partie de sa vie comme une figure splendide de consécration religieuse bénédictine au monastère de Saint-Pierre. Je sais que certaines des Soeurs du Monastère n'ont pas pu venir ici, mais qu'elles suivent la cérémonie à la télévision. A vous, chères Soeurs, je transmets un Bénédiction particulière en cette heureuse occasion.

Prière, obéissance, service à ses Soeurs et maturité dans l'accomplissement des tâches qui lui étaient assignées:  tels étaient les éléments de la vie sainte et silencieuse de Marie Adéodate. Cachée au coeur de l'Eglise, elle était assise aux pieds du Seigneur et écoutait son enseignement (cf. Lc 10, 39), goûtant aux choses qui durent éternellement (cf. Col 3, 2). A travers sa prière, son travail et son amour, elle devint une source de fécondité spirituelle et missionnaire sans laquelle l'Eglise ne peut prêcher l'Evangile selon la volonté du Christ, car la mission et la contemplation ont besoin l'une de l'autre (cf. Novo millennio ineunte, n. 16).

L'exemple de sainteté de soeur Adéodate a certainement aidé à promouvoir le renouveau de la vie religieuse dans son monastère. Je souhaite donc confier à son intercession une intention particulière qui me tient à coeur. Beaucoup a été fait récemment pour adapter la vie religieuse aux conditions actuelles, et le bénéfice peut être constaté dans la vie de nombreux religieux et religieuses. Mais une appréciation renouvelée des raisons théologiques plus profondes de cette forme  particulière de consécration est nécessaire. Nous attendons toujours une pleine floraison de l'enseignement du Concile Vatican II en ce qui concerne la valeur transcendante de cet amour particulier de Dieu et des autres qui conduit à une vie consacrée aux voeux de pauvreté, de chasteté et d'obéissance. Je recommande à tous les hommes et les femmes consacrées d'imiter l'exemple de maturité personnelle et de responsabilité qui fut si merveilleusement exprimé dans la vie de la Bienheureuse Adéodate.


6. A la veille de Pentecôte, l'Archidiocèse de Malte inaugurera son Assemblée synodale et à Gozo, Mgr Cauchi a commencé une nouvelle visite pastorale. Je souhaite ardemment que cette initiative, ainsi que d'autres, contribuent à promouvoir la vision du Concile Vatican II en tant que communion de tout le Peuple de Dieu, une vision que la "nouvelle évangélisation" exige des catholiques maltais.

Au sein de cette communion, il existe différents rôles et ministères, mais tous sont appelés à oeuvrer ensemble pour faire progresser le Royaume de justice, de paix et d'amour du Christ. A travers l'intercession des nouveaux Bienheureux, puisse l'Eglise qui est à Malte s'acheminer avec confiance vers une nouvelle ère d'unité  et  de responsabilité partagée entre clergé, religieux et laïcs. Cela donnera aux catholiques maltais le nouveau départ qui leur permettra d'entrer avec confiance dans le nouveau millénaire, en récoltant les riches fruits spirituels du grand Jubilé de l'An 2000.

Malte, Malte! Tu as tant reçu à travers le ministère de saint Paul et le témoignage du Bienheureux Dom Georges, du Bienheureux Ignace Falzon et de la Bienheureuse Adéodate. Tandis que tu avances vers l'avenir, sois fidèle à l'héritage que tu as reçu! Suis le Christ avec un coeur indivis, et n'aie jamais peur de proclamer la vérité qui sauve et les valeurs qui conduisent à la vie! Puisse la Vierge Marie, Mère du Verbe Incarné, t'accompagner et te protéger toujours, afin que tu ne manques jamais de rendre "grâce à Yahvé de son amour, de ses merveilles pour les fils d'Adam!" (Ps 107 [106], 15).

Viva l-Beatu Gorg Preca! Vive le bienheureux Georges Preca!
Viva l-Beatu Nazju Falzon! Vive le bienheureux Ignace Falzon!
Viva l-Beata Adeodata Pisani! Vive la bienheureuse Adéodate Pisani!
Amen.

                                                                * * *

Au terme de la Concélébration eucharistique pour la béatification de trois serviteurs de Dieu, Dom Georges Preca, Ignace Falzon et Marie Adéodate Pisani, le Saint-Père a adressé des paroles de salut aux nombreux fidèles présents sur la place des "Greniers" de Floriana, ainsi qu'à tous ceux qui ne pouvaient être présents: 

Cher Président, M. De Marco,
Mgr Mercieca,
NN. SS. Cauchi et Depasquale,
Cher peuple de Malte et de Gozo,

Puisse le Seigneur vous récompenser pour votre bonté et votre amour!

Je désire vous remercier de votre participation fervente à cette liturgie. A travers la prière et les chants, nous avons  partagé  la  grande  joie  de l'Eglise qui a proclamé bienheureux deux fils de ces îles et une soeur, qui a passé la plus grande partie de sa vie ici dans une consécration exemplaire.
Lorsque vous retournerez chez vous, portez la Bénédiction du Pape à vos parents et à vos proches qui n'ont pas pu venir ici.

En particulier, je désire mentionner avec affection et solidarité certaines catégories de personnes qui ne sont pas ici physiquement, mais qui sont, j'en suis sûr, unies à nous en esprit.

Je salue cordialement les habitants de l'île de Gozo, auxquels je n'ai pas pu rendre visite en cette occasion.

Je transmets une salutation particulière aux soeurs appartenant aux six communautés religieuses de clôture. Je sais qu'elles prient pour le Pape chaque jour. Chères soeurs, je vous remercie et je vous demande de continuer à être des piliers spirituels de l'Eglise.

Je rappelle et me sens très proche des personnes âgées. Aux malades, je dis:  gardez l'espérance et soyez forts! Vous pouvez apporter une contribution très importante à l'oeuvre rédemptrice du Christ, en unissant vos souffrances à celles du Seigneur ressuscité.

A présent, avec une chaleur particulière, je salue les détenus de la prison de Corradino. Je sais que vous désiriez ardemment recevoir, avec vos parents et vos amis, une visite du Pape en mémoire de saint Paul, l'Apôtre prisonnier. Mais cela n'a pas été possible. Je vous embrasse tous, et j'invoque sur vous une abondance de grâces divines. Dieu vous bénisse tous!

Aujourd'hui encore, nous parviennent de Terre Sainte de tristes nouvelles de terribles violences, même contre de jeunes innocents. Nous devons tous intensifier nos prières pour la paix dans le pays de Jésus.

Ikun imfahhar Gesù Kristu! Loué soit Jésus-Christ!

 

top