The Holy See
back up
Search
riga

 VISITE PASTORALE À LA PAROISSE ROMAINE "SANTA MARIA MATER DEI"

HOMÉLIE DU PAPE JEAN PAUL II

Dimanche 11 novembre 2001

 

1. "Or il n'est pas un Dieu de morts, mais de vivants; tous en effet vivent pour lui" (Lc 20, 38).

Le 2 novembre, nous avons célébré la commémoration de tous les fidèles défunts. La liturgie de ce 32ème dimanche du temps ordinaire revient à nouveau sur ce mystère, et nous invite à réfléchir sur la réalité réconfortante de la résurrection des morts. La tradition biblique et chrétienne, en se fondant sur la Parole de Dieu, affirme avec certitude que, après cette existence terrestre, un avenir d'immortalité s'ouvre pour l'homme. Il ne s'agit pas d'une affirmation générique, qui cherche à venir à la rencontre de l'aspiration de l'être humain à une vie sans fin. La foi dans la résurrection des morts se fonde, comme le rappelle la page de l'Evangile d'aujourd'hui, sur la fidélité même de Dieu, qui n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants, et qui communique à ceux qui ont confiance en Lui la même vie qu'il possède en plénitude.


2. "Nous nous rassasierons, Seigneur, en contemplant ton visage!" (Psaume resp.). Le refrain du Psaume responsorial nous projette vers cette vie au-delà de la mort, qui est l'objectif et le plein accomplissement de notre pèlerinage ici, sur la terre. Dans le Premier Testament, l'on assiste au passage de l'antique conception d'une obscure survie des âmes dans le sheol, à la doctrine bien plus explicite de la résurrection des morts. C'est ce qu'atteste le Livre de Daniel (cf. Dn 12, 2-3) et, de manière exemplaire, le Deuxième Livre des Maccabées, dont est tirée la lecture qui vient d'être proclamée. A une époque où le peuple élu était férocement persécuté, sept frères n'hésitèrent pas à affronter, avec leur mère, les souffrances et le martyre pour ne pas manquer à leur fidélité au Dieu de l'Alliance. Ils sortirent vainqueurs de cette terrible épreuve, car ils étaient soutenus par l'attente d'"être ressuscités par Lui" (2 Mc 7, 14).

En admirant l'exemple des sept frères rapporté dans le Livre des Maccabées, nous répétons avec fermeté notre foi dans la résurrection des morts face à des positions critiques, qui existent également dans la pensée contemporaine. Il s'agit de l'un des points fondamentaux de la doctrine chrétienne, qui illumine d'une lumière réconfortante toute l'existence terrestre.


3. Très chers frères et soeurs de la paroisse Santa Maria Mater Dei! C'est avec une grande joie que je rencontre aujourd'hui votre accueillante communauté chrétienne, abritée par ce Centre "Dom Orione" de Monte Mario, que j'ai eu la joie de visiter il y a quinze ans. Très chers amis, je reviens avec plaisir parmi vous, et j'adresse un salut affectueux à tous.

Je salue tout d'abord le Cardinal-Vicaire et l'Evêque auxiliaire du Secteur. Je salue le Directeur général des Fils de la Divine Providence et le Directeur provincial. Je salue votre Pasteur zélé, Dom Savino Lombardi, les Vicaires paroissiaux, la communauté de l'Institut théologique et tous les religieux de Dom Orione, qui travaillent dans ce vaste ensemble au service des plus pauvres. J'étends ma pensée aux collaborateurs, aux volontaires et aux laïcs engagés dans les multiples activités pastorales et sociales. Je salue les religieux des cinq Instituts qui vivent dans le quartier. Une aussi grande richesse de charismes et de personnes consacrées constitue un grand don pour la paroisse tout entière.

Chers jeunes hôtes de l'Institut "Dom Orione", je vous embrasse de façon affectueuse et chaleureuse, vous en particulier qui êtes le coeur de cette OEuvre dans laquelle se réflète bien l'esprit de son Fondateur.  J'étends  ensuite ma pensée aux malades, aux personnes seules et âgées et à tous les habitants de ce quartier.


4. Très chers frères et soeurs! Je sais que vous vous êtes préparés à la rencontre d'aujourd'hui, en méditant ensemble sur la Lettre apostolique Novo millennio ineunte. Laissez-moi vous répéter, également à vous, l'invitation du Christ à Pierre:  "Duc in altum - Avance en eaux profondes!" (Lc 5, 4). Prends le large et ne crains rien, Communauté paroissiale de la paroisse Mater Dei, animée du désir de servir le Christ et de témoigner de son Evangile de salut! Que participent dans la concorde à ce vaste effort apostolique ceux qui travaillent dans les divers domaines pastoraux, de la catéchèse à la liturgie, de la culture à la charité.

Votre quartier est habité par de nombreux professionnels, journalistes et professeurs universitaires. Cela offre l'opportunité de développer une expérience pastorale utile, en appelant ces experts et ces agents du langage et de la communication à participer à des itinéraires de réflexion et d'approfondissement sur des thèmes fondamentaux de la doctrine chrétienne. Le rapport entre foi et vie constitue aujourd'hui l'un des défis les plus exigeants de la nouvelle évangélisation.

En outre, dans ce Centre, qui est le coeur de la paroisse, il existe un lien profond avec le bienheureux Dom Orione, apôtre inlassable de la charité et de la fidélité à l'Eglise. Très chers amis, suivez-en les traces en l'imitant dans l'obéissance filiale à l'Eglise, dans la recherche inlassable du bien des âmes, dans l'attention aux pauvres et aux indigents. Devant vous se trouvent les "anciennes" et les "nouvelles" pauvretés, qui attendent votre disponibilité généreuse.


5. Chers jeunes, je vous adresse une pensée spéciale. Je sais à quel point vous vous êtes engagés dans la préparation et dans la célébration de la Journée mondiale de la Jeunesse, au mois d'août de l'année dernière. A l'issue de l'inoubliable Veillée de Tor Vergata, j'ai invité les jeunes du monde entier à être "les sentinelles du matin, en cette aube du troisième millénaire". Je vous renouvelle à présent cette exhortation, afin que vous soyez des "sentinelles" attentives et vigilantes, qui restent éveillées dans l'attente du Christ. Soyez les missionnaires des jeunes de votre âge, sans vous décourager face aux difficultés et en cherchant des formes d'évangélisation adaptées au monde des jeunes.

A ce propos, je pense au bien qu'accomplit depuis de nombreuses années le "Centre sportif Dom Orione", à présent parfaitement intégré dans la communauté paroissiale, ainsi qu'aux opportunités apostoliques qu'offrent les Centres de formation professionnelle. Chers jeunes de la paroisse, je vous félicite en outre d'avoir donné vie à une initiative significative, intitulée "Un jour de l'An différent", qui interpelle à présent beaucoup d'autres jeunes de votre âge. Chaque année cette initiative réunit ici à Rome, au cours des derniers jours de décembre, des jeunes garçons et filles de diverses régions italiennes et elle s'étend progressivement à d'autres pays et continents.

Avec l'enthousiasme qui caractérise votre âge, préparez-vous à la prochaine Journée mondiale de la Jeunesse, qui sera célébrée, s'il plaît à Dieu, à Toronto en juillet 2002, en approfondissant le message qui s'inspire de la phrase évangélique:  "Vous êtes le sel de la terre [...] vous êtes la lumière du monde" (Mt 5, 13-14).


6. Que Dieu le Père, qui en Jésus-Christ "nous a aimés et nous a donnés, par grâce, consolation éternelle et heureuse espérance, console vos coeurs et les affermisse en toute bonne oeuvre et parole" (2 Th 2, 16-17).

Chers frères et soeurs, à travers ces paroles de l'Apôtre Paul, qui ont retenti au cours de notre assemblée liturgique, je vous encourage à poursuivre votre engagement chrétien quotidien. En vue d'un apostolat fécond en bien, soyez fidèles à la prière et demeurez solidement ancrés au roc solide qui est le Christ. Que le bienheureux Luigi Orione vous aide dans cet itinéraire spirituel. Que vous assiste la Madone qui, de cette colline, veille sur la ville et que vous, paroissiens, avez comme Patronne sous le beau titre de "Mater Dei". Je vous confie tous à Elle, Mère de Dieu et de l'Eglise. Que ce soit Elle qui vous protège et qui vous accompagne à chaque instant. Amen!

 

top