The Holy See
back up
Search
riga

  VISITE PASTORALE À LA PAROISSE ROMAINE "SANT'ALESSIO"

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II

Dimanche 18 novembre 2001


1. "C'est par votre constance que vous sauverez vos vies" (Lc 21, 19). Ces paroles, qui viennent de retentir dans notre assemblée, mettent en lumière le message spirituel d'aujourd'hui, trente-troisième dimanche du temps ordinaire. Alors que nous approchons de la conclusion de l'année liturgique, la Parole de Dieu nous invite à reconnaître que les réalités ultimes sont gouvernées et dirigées par la Providence divine.

Dans la première lecture, le prophète Malachie décrit le jour du Seigneur (cf. Ml 3, 19) comme une intervention décisive de Dieu, visant à vaincre le mal et à rétablir la justice, à punir les méchants et à récompenser les justes. Les paroles de Jésus, rapportées par saint Luc, éliminent encore plus clairement de nos coeurs toute forme de peur et d'angoisse, en nous ouvrant à la certitude réconfortante que la vie et l'histoire des hommes, malgré des bouleversements souvent dramatiques, restent solidement entre les mains de Dieu. Le Seigneur promet le salut à celui qui aura placé sa confiance en Lui:  "Pas un cheveu de votre tête ne se perdra" (Lc 21, 18).


2. "Si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus" (2 Th 3, 10). Dans la deuxième lecture, saint Paul souligne que pour préparer l'avènement  du  Royaume   de   Dieu les croyants doivent s'engager sérieusement et, face à une interprétation erronée du message évangélique, il rappelle cet aspect concret avec vigueur. A travers une expression extrêmement efficace, l'Apôtre condamne le comportement de ceux qui se laissaient aller à des attitudes d'irresponsabilité et de fuite, au lieu de vivre et de témoigner l'Evangile avec zèle, pensant à tort que le "jour du Seigneur" était désormais proche.

Celui qui croit ne doit pas se comporter ainsi! Au contraire, il doit travailler de façon sérieuse et persévérante, en attendant avec impatience la rencontre définitive avec le Seigneur. Tel est le style propre aux disciples de Jésus, qui est souligné par le Chant à l'Evangile:  "Veillez donc, parce que vous ne savez pas quel jour va venir votre Maître" (cf. Mt 24, 42.44).


3. Très chers paroissiens de "Sant'Alessio alle Case Rosse", je vous remercie de votre accueil chaleureux! Je salue avec affection le Cardinal-Vicaire et l'Evêque auxiliaire du secteur. Je salue votre curé zélé, Dom Giancarlo Casalone, le vicaire paroissial et ceux qui font partie de cette communauté, ainsi que les habitants du quartier.

Je célèbre avec joie la Messe dans vorte nouvelle et belle église paroissiale. Grâce à Dieu et à la généreuse contribution du vicariat, de vos prêtres et de nombreuses personnes de bonne volonté, après environ vingt ans d'attente, votre Communauté peut bénéficier d'une structure paroissiale adaptée. Je suis certain que cela favorisera profondément le rassemblement et la croissance de la Communauté elle-même, ainsi que son insertion apostolique active dans le quartier. Il est important qu'il existe un lieu où pouvoir se rassembler pour prier, recevoir les sacrements et établir des relations d'amitié et de fraternité avec tous. De cette façon, il est plus simple de former les enfants, de rencontrer les jeunes, d'aider les familles et de soutenir les personnes âgées. Ainsi, on nourrit également l'esprit d'accueil et de solidarité dont le monde a tant besoin.


4. Alors que nous rendons grâce au Seigneur pour ce temple et ses locaux annexes, je vous exhorte, chers frères et soeurs, à continuer à édifier ensemble votre Communauté ecclésiale, constituée de pierres vivantes qui reposent sur le Christ, la pierre fondamentale. Nombreux sont les groupes et les associations qui la composent et qui se rassemblent ici pour prier, pour se former à l'école de l'Evangile, pour participer de façon assidue aux Sacrements - en particulier ceux de la Pénitence et de l'Eucharistie -, ainsi que pour croître dans la communion et le service. Je rappelle, entre autres, les Scouts, les différents groupes de jeunes, ceux du Renouveau dans l'Esprit et de la Lectio divina, ainsi que les personnes qui se consacrent au Centre d'écoute Caritas. Très chers amis, marchez de concert et offrez généreusement votre contribution à la Mission diocésaine permanente. Face aux messages négatifs, transmis par certaines modes culturelles de la société contemporaine, soyez partout des constructeurs d'espérance et des missionnaires du Christ.

N'est-ce pas là le programme pastoral de notre diocèse? Mais afin que l'Esprit du Christ pénètre partout, il faut développer une pastorale des vocations ramifiée et organique. Il faut éduquer les familles et les jeunes à la prière, à faire de leur existence un don pour les autres. Vous pourrez êtres aidés, dans cette action pour les vocations, par les contacts avec les séminaires diocésains, par le dialogue avec les Instituts religieux et par le soutien des services offerts par le vicariat pour l'apostolat des jeunes, de l'université et de la famille.


5. Demandez-vous chaque jour:  Seigneur, que veux-tu que je fasse? Quelle est ta volonté à notre propos comme famille, comme parents, comme enfants? Qu'attends-tu de moi, comme jeune qui s'ouvre à la vie et qui veut vivre avec toi et pour toi? Ce n'est qu'en répondant à ces questions personnelles et exigeantes, que vous pourrez pleinement réaliser la volonté de Dieu, et être "lumière" et "sel" qui illumine et donne sa saveur à notre ville bien-aimée.

Jésus nous exhorte à "veiller" et à "nous tenir prêts" (cf. Acclamation de l'Evangile). Il nous invite à la conversion et à une vigilance permanente. Que notre vie s'inspire toujours de cette exhortation! Lorsque le chemin devient dur et fatigant, lorsque la peur et l'angoisse semblent prévaloir, c'est précisément alors que la Parole de Dieu doit être notre lumière et notre solide réconfort. De cette façon la foi se consolide, l'espérance reste vivante et l'ardeur de l'amour divin s'intensifie.

Que Marie soit votre soutien et votre guide! C'est Elle la Vierge fidèle qui peut nous enseigner à être "toujours heureux dans le service au Seigneur", comme nous avons prié au début de cette Eucharistie, obtenant pour nous la force de "persévérer dans le dévouement à Dieu", source de tout bien. Nous pourrons ainsi atteindre un "bonheur total et durable". Ainsi soit-il!

 

top