The Holy See
back up
Search
riga

VISITE PASTORALE AU DIOCÈSE D'ISCHIA

HOMÉLIE DU PAPE JEAN PAUL II

Dimanche 5 mai 2002

 


1. "Sanctifiez dans vos coeurs le Seigneur-Christ, toujours prêts à la défense contre quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous" (1 P 3, 15).

Très chers frères et soeurs d'Ischia, je désire tous vous saluer avec ces paroles de l'Apôtre Pierre. Je vous remercie de votre accueil chaleureux!

Je salue tout d'abord votre Pasteur bien-aimé, Mgr Filippo Strofaldi, et je le remercie des paroles de bienvenue qu'il a voulu m'adresser en votre nom. J'étends mon salut cordial au Cardinal-Archevêque de Naples, aux évêques de Campanie et aux autres prélats présents, aux prêtres, aux religieux et aux religieuses, ainsi qu'aux divers membres de la famille diocésaine.

J'adresse une pensée respectueuse au représentant du Gouvernement italien, ainsi qu'aux représentants de la Commune, de la Province de Naples et de la région de Campanie. Je salue également les autres représentants des autorités politiques et militaires, qui ont voulu honorer notre rencontre de leur présence. Je remercie tous ceux qui ont offert leur généreuse contribution à la préparation de cette visite.

Enfin, je vous embrasse tous dans une grande accolade, chers habitants de l'île, en adressant une parole particulière aux personnes âgées, aux malades, aux enfants et aux familles, sans oublier ceux qui, pour diverses raisons, n'ont pas pu être présents avec nous aujourd'hui.

2. Très chers frères et soeurs, dans le contexte de cette célébration eucharistique solennelle et joyeuse, permettez-moi d'adresser à votre communauté bien-aimée trois paroles importantes, tirées des lectures bibliques qui viennent d'être proclamées.

La première est:  "écoute!". Nous la trouvons dans le récit animé du livre des Actes des Apôtres, où l'on rapporte que "les foules unanimes s'attachaient à ses enseignements [de Phillipe], car tous entendaient parler des signes qu'il opérait, ou les voyaient" (Ac 8, 6). L'écoute du témoin de Jésus, qui parle de Lui avec amour et enthousiasme, produit, comme fruit immédiat, la joie. Saint Luc remarque:  "Et la joie fut vive en cette ville" (Ac 8, 8).

Communauté chrétienne d'Ischia, si tu veux toi aussi faire l'expérience de cette joie, reste à l'écoute de la Parole de Dieu! Tu mèneras ainsi à bien ta mission, en marchant sous l'action de l'Esprit Saint. Tu diffuseras l'Evangile de la joie et de la paix, en restant unie à ton Evêque et aux prêtres, ses premiers collaborateurs.

Comme cela s'est produit pour la Communauté de Samarie, dont parle la première lecture, sur toi aussi descendra l'effusion abondante du Consolateur, qui - comme le rappelle le Concile Vatican II - "touche le coeur et le tourne vers Dieu, ouvre les yeux de l'esprit  et  donne  à  tous  la douceur de consentir et de croire à la vérité" (Const. Dei Verbum, n. 5).

3. Très chers frères et soeurs, il y a une deuxième parole que je souhaiterais vous adresser, c'est:  "accueille!". Votre île splendide, destination d'un grand nombre de visiteurs et de touristes, connaît bien la valeur de l'accueil. Ischia peut donc devenir un laboratoire privilégié également de cet accueil typique, que les disciples du Christ sont appelés à offrir à tous, quel que soit le pays dont ils proviennent et quelle que soit la culture à laquelle ils appartiennent. Seul celui qui a ouvert son âme au Christ est en mesure d'offrir un accueil qui n'est jamais formel ni superficiel, mais qui se distingue par la "douceur" et par le "respect" (cf. 1 P 3, 15).

La foi accompagnée par de bonnes oeuvres est contagieuse et rayonnante, car elle rend visible et communique l'amour de Dieu. Cherchez à faire vôtre ce style de vie, en écoutant les paroles de l'Apôtre Pierre, qui viennent d'être proclamées dans la deuxième lecture (cf. 1 P 3, 15). Il exhorte les croyants à répondre avec une prompte disponibilité "contre quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous". Et il ajoute que "mieux vaudrait souffrir en faisant le bien, si telle était la volonté de Dieu, qu'en faisant le mal" (1 P 3, 17).

4. Que de sagesse humaine et de richesse spirituelle dans ces conseils ascétiques et pastoraux simples, mais fondamentaux! Ils conduisent à la troisième parole que je voudrais vous confier:  "aime!". L'écoute et l'accueil ouvrent l'âme à l'amour. Le passage de l'Evangile de Jean, qui vient d'être lu, nous aide à mieux comprendre cette mystérieuse réalité. Il nous révèle que l'amour est le plein accomplissement de la vocation de la personne, selon le dessein de Dieu. Cet amour est le grand don de Jésus, qui nous rend véritablement et pleinement hommes. "Celui qui a mes commandements et qui les garde - dit le Seigneur -, c'est celui-là qui m'aime; or celui qui m'aime sera aimé de mon Père; et je l'aimerai et me manifesterai à lui" (Jn 14, 21).

Lorsqu'on se sent aimé, on est plus facilement poussé à aimer. Lorsque l'on fait l'expérience de l'amour de Dieu, on est davantage prêt à suivre Celui qui a aimé ses disciples "jusqu'à la fin" (Jn 13, 1), c'est-à-dire jusqu'au don total de soi-même.

C'est de cet amour que l'humanité a besoin, aujourd'hui peut-être plus que jamais, car seul l'amour est crédible! C'est la foi inébranlable en cet amour qui inspire aux disciples de Jésus de toutes les époques des pensées de paix, en ouvrant des horizons de pardon et de concorde. Cela est évidemment impossible selon la logique du monde, mais tout devient possible à celui qui se laisse transformer par la grâce de l'Esprit du Christ, répandue dans nos coeur à travers le Baptême (cf. Rm 5, 5).

5. Très chère Eglise qui vis à Ischia:  sois docile et obéissante à la Parole de Dieu et tu seras un laboratoire de paix et d'amour authentique. Tu deviendras une Eglise toujours plus accueillante, où tous se sentent chez eux. Ceux qui viennent te rendre visite repartiront renforcés dans leur corps, mais plus encore affermis dans leur esprit.

Sous la direction illuminée et prudente de ton pasteur, sois une communauté qui sait "écouter", une terre prête à "accueillir", une famille qui s'efforce d'"aimer" chacun dans le Christ.

Je te confie à la Vierge Marie, Mère du Bel Amour, afin qu'elle t'aide à faire resplendir ton identité d'Eglise du Christ, d'Eglise de l'Amour.

Que tes saints Patrons soient pour toi un exemple et une aide, eux en qui la charité divine s'est rendue concrète de façon visible et crédible.

Très chère Eglise qui vis à Ischia! Le souffle de l'Esprit du Christ te pousse vers les horizons sans limites de la sainteté. N'aie pas peur, mais prends le large avec confiance! Avance avec confiance. Toujours! Loué soit Jésus-Christ!

 

 

© Copyright 2002 - Libreria Editrice Vaticana

 

top