The Holy See
back up
Search
riga

MESSE CHRISMALE EN LA BASILIQUE VATICANE

HOMÉLIE DU PAPE JEAN PAUL II

Jeudi Saint, 17 avril 2003

 

 

1. "Par l'onction de l'Esprit Saint tu as constitué le Christ, ton Fils, Pontife de l'alliance nouvelle et éternelle".

Ces paroles, que nous écouterons d'ici peu dans la Préface, constituent une catéchèse appropriée sur le Sacerdoce du Christ. C'est Lui le Suprême Pontife des biens à venir, qui a voulu perpétuer son sacerdoce dans l'Eglise à travers le service des ministres ordonnés, auxquels il a confié la tâche de prêcher l'Evangile et de célébrer les sacrements du salut.

Cette célébration suggestive qui, le matin du Jeudi Saint, voit les prêtres et leur évêque rassemblés autour de l'autel, constitue dans un certain sens une "introduction" au saint Triduum pascal. Au cours de cette célébration, sont bénis les Huiles et le Chrême, qui serviront à l'onction des catéchumènes, au réconfort des malades et à l'administration de la Confirmation et de l'Ordre sacré.

Les Huiles et le Chrême, intimement liés au Mystère pascal, contribuent de façon efficace au renouvellement de la vie de l'Eglise à travers les Sacrements. L'Esprit Saint, à travers ces signes sacramentels, ne cesse de sanctifier le peuple chrétien.

2. "Aujourd'hui s'accomplit à vos oreilles ce passage de l'Ecriture" (Lc 4, 21). La page évangélique qui vient d'être proclamée dans notre assemblée nous ramène à la synagogue de Nazareth, où Jésus, ayant déroulé le livre d'Isaïe, commence à lire:  "L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a consacré par l'onction" (Lc 4, 18). Il applique à sa propre personne l'oracle du Prophète, en concluant:  "Aujourd'hui s'accomplit ce passage de l'Ecriture" (v. 21).

Chaque fois que l'assemblée liturgique se rassemble pour célébrer l'Eucharistie, cet "aujourd'hui" devient actuel. Le mystère de l'unique Christ et Prêtre suprême de la nouvelle et éternelle Alliance devient présent et se concrétise.

Sous cette lumière, nous comprenons mieux quelle valeur possède notre ministère sacerdotal. L'Apôtre nous invite à raviver sans cesse le don de Dieu reçu par l'imposition des mains (cf. 2 Tm 1, 6), soutenus par la certitude réconfortante  que Celui qui a commencé cette oeuvre en nous la mènera à bien jusqu'au Jour du Christ Jésus (cf. Ph 1, 6).

Messieurs les Cardinaux, vénérés frères dans l'épiscopat, très chers prêtres, je vous salue avec affection. Aujourd'hui, au cours de la Messe chrismale, nous faisons mémoire de cette grande vérité qui nous concerne directement. Le Christ nous a appelés, à un titre particulier, à participer à son sacerdoce. Chaque vocation au ministère sacerdotal est un don extraordinaire de l'amour de Dieu et, dans le même temps, un mystère profond, qui concerne les insondables desseins divins et les abîmes de la conscience humaine.

3. "Je chanterai toujours l'amour du Seigneur" (Psaume responsorial). L'âme remplie de gratitude, nous renouvellerons dans quelques instants les promesses sacerdotales. Ce rite nous ramène par l'esprit et le coeur au jour inoubliable où nous avons pris l'engagement de nous unir intimement au Christ, modèle de notre sacerdoce, et d'être de fidèles dispensateurs des mystères de Dieu, en nous laissant conduire non par des intérêts humains, mais uniquement par l'amour pour Dieu et pour le prochain.

Chers frères dans le sacerdoce, sommes-nous restés fidèles à ces promesses? Que ne s'éteigne pas en nous l'enthousiasme spirituel de l'Ordination sacerdotale. Et vous, très chers fidèles, priez pour les prêtres afin qu'ils soient d'attentifs dispensateurs des dons de la grâce divine, en particulier de la miséricorde de Dieu dans le sacrement de la Confession et du Pain de vie dans l'Eucharistie, mémorial vivant de la mort et de la résurrection du Christ.

4. "De génération en génération j'annoncerai sa vérité" (Antienne de la communion). Chaque fois que l'on célèbre le Sacrifice eucharistique dans l'assemblée liturgique, se renouvelle la "vérité" de la mort et de la résurrection du Christ. C'est ce que nous ferons avec une émotion particulière ce soir, en revivant la Dernière Cène du Seigneur. Pour souligner l'actualité du grand mémorial de la rédemption, au cours de la Messe in Cena Domini, je signerai l'Encyclique intitulée:  Ecclesia de Eucharistia, que j'ai voulu vous adresser de manière particulière, chers prêtres, au lieu de la traditionnelle Lettre du Jeudi Saint. Accueillez-la comme un don particulier à l'occasion du 25 anniversaire de mon ministère pétrinien et faites-la connaître aux âmes confiées à vos soins pastoraux.

Que la Vierge Marie, femme "eucharistique", qui a porté dans son sein le Verbe incarné et qui a fait d'elle-même une offrande permanente au Seigneur, nous  conduise  tous  vers  une  compréhension toujours plus profonde de l'immense don et mystère que représente le Sacerdoce. Qu'Elle nous rende dignes de son Fils Jésus, Prêtre suprême et éternel. Amen!

 

  

 

© Copyright 2003 - Libreria Editrice Vaticana

 

top