The Holy See
back up
Search
riga

MESSE AVEC LES PAROISSES ROMAINES DE:

San Giovanni della Croce
Santa Felicita
Santi Crisante e Daria

HOMÉLIE DU PAPE JEAN-PAUL II

Salle Paul VI
Samedi 27 mars 2004
 

1. "Voici que je vais faire une chose nouvelle" (Is 43, 19).

Le prophète Isaïe nous invite à regarder la nouveauté que Dieu entend réaliser dans l'histoire du salut. Pour le peuple d'Israël il s'agit de la libération de l'esclavage de Babylone et du retour dans sa patrie. Pour le peuple de la Nouvelle Alliance ce sera, en revanche, la libération de l'esclavage du péché, accomplie par le Christ dans sa Pâque de mort et de résurrection.

Conscient de cela, nous parcourons la dernière étape du chemin quadragésimal, encouragés par la liturgie à rejeter le mal avec fermeté et à accueillir la grâce purificatrice et rénovatrice de Dieu. Le passage évangélique qui vient d'être proclamé nous y exhorte. Dans celui-ci, le Christ manifeste son amour miséricordieux, prêt à pardonner la pécheresse repentie et à lui donner une nouvelle espérance de vie (cf. Jn 8, 1-11).

2. Très chers frères et soeurs des paroisses "San Giovanni della Croce", "Santa Felicita e Figli Martiri" et "Santi Crisanti e Daria", je vous accueille volontiers ce soir pour la célébration eucharistique, et je vous salue de tout coeur.

J'adresse un salut reconnaissant au Cardinal-Vicaire, qui a voulu tracer un portrait d'ensemble de vos communautés. Avec lui, je suis heureux de saluer l'Evêque auxiliaire du Secteur Nord, vos chers curés:  Dom Enrico Gemma, Dom Eusebio Mosca des Pères vocationnistes et Dom Albino Marin, les Vicaires paroissiaux et les prêtres qui sont leurs collaborateurs.

Je salue les religieuses qui travaillent et qui vivent dans le cadre de vos paroisses, ainsi que les associations, les groupes, les mouvements et les fidèles engagés dans la diffusion de l'Evangile. Je ne voudrais pas non plus oublier ceux qui n'ont pas pu être présents et en particulier les personnes seules, les personnes âgées et les malades. Que mon salut affectueux parvienne à tous et à chacun.

3. Je sais que vous vous êtes préparés à cette rencontre en réfléchissant sur les priorités pastorales et les défis apostoliques les plus urgents et les plus importants en ce moment pour vous. De façon très juste, vous avez reconnu comme condition indispensable à un témoignage chrétien incisif dans le monde d'aujourd'hui, la promotion d'une communion fraternelle entre toutes les composantes paroissiales. Une paroisse unie, à l'intérieur de laquelle la diversité des ministères et des charismes est respectée, révèle son visage de famille accueillante, uniquement animée par le désir d'annoncer et de témoigner de l'Evangile. Très chers frères et soeurs, poursuivez sur ce chemin!

A vous aussi, j'ai plaisir à répéter l'invitation "Duc in altum!", que j'ai lancée à l'Eglise tout entière dans la Lettre apostolique Novo millennio ineunte au terme du grand Jubilé de l'An 2000. Avancez en eaux profondes, en vous souciant non seulement de ceux qui sont "proches", mais également de ceux qui vivent en marge de la foi.

4. En premier lieu, ayez à coeur les familles et les jeunes. Que l'objectif privilégié de votre action évangélisatrice soit la pastorale des jeunes, en valorisant les Patronages comme lieu de formation humaine, spirituelle et ecclésiale des enfants et des jeunes. Dans les Patronages, les diverses générations peuvent se rencontrer afin de promouvoir la transmission de la foi aux plus jeunes, qui ont besoin de solides figures de référence.

Ne vous lassez pas, ensuite, de susciter à travers la prière et l'exemple les vocations au sacerdoce et à la vie consacrée:  l'Eglise de Rome a besoin de saints prêtres, religieux et religieuses, d'hommes et de femmes totalement et joyeusement consacrés à Dieu pour le bien de son peuple.

Enfin, soyez attentifs aux besoins spirituels et matériels de vos frères proches et éloignés. A ce propos, je vous remercie de l'engagement que chaque communauté a aujourd'hui voulu me présenter, c'est-à-dire celui d'adopter un enfant à distance.

5. Les paroles de l'Apôtre Paul reviennent à l'esprit:  "Bien plus, désormais je considère tout comme désavantageux à cause de la supériorité de la connaissance du Christ Jésus mon Seigneur"  (Ph 3, 8). Saint Paul exprime ainsi le changement radical qui a eu lieu dans sa vie:  de persécuteur, il devint l'Apôtre des nations, totalement "saisi par Jésus Christ" (cf. Ph 3, 12).

Très chers frères et soeurs, laissez-vous vous aussi "saisir" par le Christ; que sa parole de salut et son amour miséricordieux pénètrent vos consciences et vous orientent dans les choix de chaque jour.

Que Marie, fidèle jusqu'au bout à la mission qui lui a été confiée, vous aide à adhérer sans hésitation au Christ, pour en être les témoins crédibles parmi la population du quartier. L'Evangile a également besoin de vous pour parvenir aux nombreuses personnes qui l'attendent peut-être sans le savoir. Le Christ compte sur vous. Ne le décevez pas!

 

© Copyright 2004 - Libreria Editrice Vaticana

top