The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE JEAN-PAUL II
POUR LE CINQUANTIÈME ANNIVERSAIRE DE SACERDOCE
DU CARDINAL EGIDIO VAGNOZZI

A notre vénérable Frère Egidio Cardinal VAGNOZZI
Président de la Préfecture des Affaires Economiques Du Saint-Siège

Le 22 décembre à la veille de l'adorable Nativité du Christ, vous fêterez également les cinquante années qui se sont écoulées depuis votre ordination sacerdotale. Ainsi vous pourrez cumuler la joie de la naissance du Christ et celle de cet événement si heureux.

Ce jour-là, assurément, sera marqué pour vous d'un signe très brillant, et vous rejoindrez dans votre esprit et dans votre mémoire les débuts de votre sacerdoce, vous vous souviendrez même du premier appel de Dieu quand la puissance suprême du Très-Haut a semé dans votre cœur d'enfant le germe d'une réalité si sainte et vous a inspiré l'amour du sacerdoce. Vous-même vous avez répondu à cette inspiration par un penchant et un effort très tenace. Semblable à Abraham et à Paul vous avez dit: "Me voici" (Gn 22, 1) et: "Que veux-tu que je fasse?" (Ac 9, 6). Et ainsi le sacerdoce que vous avez saintement reçu à cette date si éloignée, vous a transformé par sa force en un autre Christ. Désormais héraut des choses de Dieu et fidèle médiateur entre Dieu et les hommes, vous avez assidument prêché la parole de Dieu qui ne retourne jamais au ciel sans avoir produit son effet (Is 55, 11). Vous avez remis les péchés en apaisant les consciences, au nom du Christ; vous avez consacré l'Eucharistie pour la gloire de Dieu et pour le salut du peuple chrétien. Par ailleurs, en qualité de prêtre vous avez rempli de nombreuses tâches qui ont tourné à votre honneur.

Puis l'épiscopat qui vous a été conféré en 1949 est venu compléter votre sacerdoce, devenu pour ainsi dire adulte, et vous a agrégé aux successeurs des apôtres. Vous avez ainsi été gratifié d'un nouveau et excellent pouvoir c'est-à-dire la faculté de consacrer d'autres prêtres et des évêques: c'est ce que vous avez souvent accompli, dans la grande joie de votre âme, pour l'extension de la Sainte Eglise.

Bien que la fonction épiscopale ne vous ait apporté ni diocèse ni troupeau à guider, cependant la grâce de l'Esprit Saint qui vous a été communiquée vous a rendu apte à des tâches très importantes dans différents secteurs.

En effet, puisque l'Eglise vit en ce monde et qu'elle a à traiter avec les personnes et les nations, il lui est nécessaire d'avoir des hommes qu'elle puisse utiliser pour gérer ces questions. Vous avez été, vénérable frère, l'un d'entre eux: à Manille, à Washington, ailleurs. Et puisque "Celui dont le cœur est plein de charité trouve toujours à donner" (Aug. In Ps, 33, Enarr. II, 13), vous avez beaucoup donné à l'Eglise et aux peuples chez qui vous vous êtes rendu soit comme Nonce soit comme Délégué apostolique. Vous avez donné votre labeur assidu pour accroître l'amitié réciproque entre l'Eglise catholique et ces nations. Vous avez donné votre amour constant et fidèle au Siège apostolique et au Vicaire du Christ. Vous avez donné votre sollicitude pour que les décrets du Concile Vatican II et les autres décisions des Pontifes soient respectées et menées à bien. Vous avez donné l'exemple d'une grande piété, fleur de votre sacerdoce. Enfin vous avez manifesté cette prudence, non négligeable, qui, comme le dit Cicéron: "sait discerner le bien et le mal" (De officiis I, 43, 153).

C'est donc à juste titre que vous avez été choisi par Paul VI notre Prédécesseur de pieuse mémoire, pour le Collège des Cardinaux, c'est-à-dire le Sénat et le Conseil le plus important de l'Eglise. Par ailleurs, votre activité est encore d'une grande utilité puisque vous êtes le président des Affaires économiques du Saint-Siège.

C'est pour tout cela que nous saisissons l'occasion de nous réjouir avec vous et de vous féliciter. Nous vous souhaitons et nous demandons à Dieu, pour vous, toutes sortes de félicités.

Qu'enfin votre santé soit bonne, vénérable Frère, et que la bénédiction apostolique que nous vous accordons à vous-même et à tous ceux qui vous sont chers, contribue abondamment à cela.

Fait au palais du Vatican, le 7 décembre de l'année 1978, première de notre Pontificat.

JEAN PAUL II

© Copyright 1978 - Libreria Editrice Vaticana

top