The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU PAPE JEAN-PAUL II
AU PÈRE JACQUES THOMAS, SUPÉRIEUR GÉNÉRAL
DE LA CONGRÉGATION DU CŒUR IMMACULÉ DE MARIE

Lundi 5 juillet 1993

 

 

Au Révérend Père Jacques Thomas
Supérieur général de la Congrégation
du Cœur Immaculé de Marie (Scheut).

En vous rencontrant brièvement avec les membres du Chapitre Général de la Congrégation du Cœur Immaculé de Marie, je suis heureux de vous offrir mes vœux fervents pour l’accomplissement de la charge de Supérieur général que vos confrères viennent de vous confier. Vous voudrez bien transmettre mon salut très cordial aux prêtres, aux frères, ainsi qu’aux scolastiques et aux novices de votre Institut.

Depuis votre fondation par le Père Théophile Verbist, au siècle dernier, votre Congrégation a généreusement honoré sa vocation missionnaire. Présents en plus de vingt pays, les Pères de Scheut sont de ceux qui témoignent de la fidélité de l’Eglise à sa première mission: annoncer l’Evangile de Jésus–Christ aux nations qui ne l’ont pas encore reçu. Votre histoire a été traversée de difficultés et d’épreuves, notamment lorsque vous n’avez pu poursuivre votre apostolat dans certaines régions, mais elle montre aussi la fécondité de la consécration religieuse de missionnaires totalement donnés à l’évangélisation.

Plus que d’autres, vous avez une vive conscience de l’immense champ qui reste ouvert parmi des milliards d’hommes que la Bonne Nouvelle du salut n’a pas encore explicitement atteints. C’est dans cet esprit que vous avez répondu avec enthousiasme à l’appel reçu récemment à aller en Mongolie fonder une mission, puisque trois de vos Pères s’y sont rendus sans délai pour prendre un contact approfondi avec un peuple qui, jusqu’ici, n’avait pas pu connaître l’Evangile du Christ. Avec vous, je prie pour que cette nouvelle entreprise missionnaire porte bientôt des fruits abondants et je vous dis la gratitude de l’Eglise pour votre exemplaire disponibilité.

Demeurez, au milieu de l’Eglise, ceux qui rappellent sans cesse l’urgence de la mission, ceux qui font confiance à la vigueur de la Parole du salut, ceux qui se laissent porter par le dynamisme de l’Esprit d’amour et de vérité, ceux qui plantent sans relâche la vigne que le Seigneur lui–même nourrit de la sève de sa grâce pour lui faire porter de nouveaux fruits! Ainsi que l’a exposé l’encyclique  Redemptoris Missio , un tel engagement est nécessaire afin d’entretenir l’ardeur missionnaire de toute l’Eglise, pour aller ad gentes et pour soutenir par la prière et par les dons les envoyés du Seigneur, autant que pour assurer avec conviction et générosité la nouvelle évangélisation dont tous les peuples ont réellement besoin à notre époque.

Consacrés au Seigneur dans la vie religieuse, vous poursuivez ainsi une antique tradition de l’Eglise: les pionniers de l’évangélisation ont souvent été ces témoins privilégiés du Royaume de Dieu que sont les religieux. Par leur engagement à vivre pauvres, chastes et obéissants dans une vie fraternelle, ils sont des signes de l’essentiel; ils sont témoins du bonheur de se donner par amour pour Dieu et pour ses frères et sœurs en humanité; ils leur montrent ainsi la voie de la vérité et de la vie, illuminée par la présence du Christ en son Corps qui est l’Eglise.

Alors que le Chapitre Général approche de sa conclusion, je m’unis à votre action de grâce pour les dons que vous avez reçus et pour ceux que vous transmettez en intendants fidèles des mystères du salut.

Avec vous, je confie au Cœur Immaculé de la Vierge Marie, qui protège votre Congrégation, toutes vos intentions, les différentes missions que vous assurez, votre joie de servir, votre communion profonde avec le Sauveur du monde.

Et j’invoque de grand cœur sur vous–même et sur tous les membres de l’Institut la Bénédiction de Dieu, Père, Fils et Saint–Esprit.

 

IOANNES PAULUS PP. II

 

© Copyright 1993 - Libreria Editrice Vaticana

 

top