The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU SAINT PÈRE À FRÈRE ROGER 
DE LA COMMUNAUTÉ DE TAIZÉ

A Frère Roger
Prieur de la Communauté de Taizé

"Qu'il est bon, qu'il est doux d'habiter en frères tous ensemble !" (Ps. 133,1).

La Communauté de Taizé a choisi Varsovie comme nouvelle étape de son "pèlerinage de confiance sur la terre" du 28 décembre 1999 au 1er janvier 2000. A cette occasion, je suis heureux de vous accompagner de ma prière fervente et de saluer cordialement tous les jeunes réunis en Pologne, souhaitant vivement que cette vingt-deuxième rencontre européenne soit un temps privilégié d'accueil mutuel et de fraternité, de prière et de contemplation, qui conduise à une ouverture toujours plus grande à Dieu et aux autres.

Un pèlerinage est une marche commune avec des frères; aussi, en cette année jubilaire qui commence, j'encourage les participants à faire du lieu de leur rassemblement ce que l'Ecriture nous dit de Jérusalem, la ville sainte vers laquelle tous les peuples sont invités à marcher : un lieu de joie et d'action de grâce où l'on sait que Dieu est présent et où il fait bon se tenir sous son regard avec une confiance filiale, en étant entièrement disposé à faire sa volonté; un lieu où l'on prend toujours mieux conscience que Dieu est un Père très aimant et miséricordieux, qui fait de l'humanité une unique famille !

Alors que beaucoup de nos contemporains sont profondément marqués par la violence, par la peur du lendemain ou par une interrogation angoissée sur le sens de la vie, les chrétiens doivent être plus que jamais des témoins ardents et vigoureux de l'espérance dont ils vivent. Que les jeunes n'aient pas peur de se laisser saisir par le Christ et de trouver dans sa parole le dynamisme qui les aidera à construire leur vie intérieure et qui les entraînera à la rencontre de leurs frères pour construire avec eux un monde nouveau fondé sur l'amour mutuel et sur le pardon ! A chacun d'eux, je dis avec force : là où vous vivez, dans vos familles, vos écoles, vos lieux de travail ou de détente, soyez toujours des serviteurs de l'Evangile de l'espérance !

Chers amis, particulièrement vous qui êtes meurtris par les blessures de la vie, soyez sûrs que le Christ est proche des cœurs simples et qu'il appelle chacun au vrai bonheur; proclamez par votre existence qu'il est grand de se savoir aimé et reconnu pour soi-même et que toute personne est toujours un frère, une sœur, à accueillir et à aimer ! Au seuil du grand Jubilé de l'An 2000, osez décider de suivre le Christ, de lui faire confiance jusqu'au bout et d'être les messagers de son amour !

"Paix aux hommes de bonne volonté" : il y a 2000 ans, une lumière s'est levée sur le monde. Aujourd'hui, Jésus lui-même vous demande d'allumer un feu sur la terre, le feu de sa charité. Une fois allumée, la charité ne peut pas s'arrêter en chemin, elle doit s'étendre, briller et porter au loin sa chaleur ! N'ayez pas peur, l'Esprit du Seigneur vous précède et vous accompagne sur votre route quotidienne; il est votre guide et votre lumière !

En invoquant sur chacun l'intercession de Notre-Dame de Jasna Góra, je demande à Dieu de répandre avec largesse ses Bénédictions sur vous-même, cher Frère, sur la Communauté de Taizé et sur les organisateurs de cette rencontre, sur tous les jeunes présents à Varsovie ainsi que sur les paroisses et les familles qui les accueillent.

Du Vatican le 30 novembre 1999.

top