The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II 

Message du Saint-Père 
à l'occasion de l'inauguration 
d'un Ermitage franciscain sur la Colline des Croix 

   

Au Révérend Père 
Giacomo BINI o.f.m. 
Ministre général 
de l'Ordre Franciscain 
des Frères mineurs 

A l'occasion de l'inauguration, le 8 juillet prochain, de l'Ermitage franciscain construit sur la Colline des Croix à Siauliei, en Lituanie, je désire vous adresser, ainsi qu'aux Frères de la Province toscane de saint François stigmatisé et de la Province de saint Casimir en Lituanie, ainsi qu'à ceux qui prendront part à la sainte célébration, mon salut et mes voeux, en vous assurant de ma proximité spirituelle et de ma gratitude pour la réalisation d'une initiative aussi significative. 

Le construction de cet Ermitage, dans un lieu si riche de souvenirs, me rappelle à l'esprit l'arrêt de prière que j'ai eu la possibilité d'accomplir, le 7 septembre 1993, sur la Colline des Croix, à l'occasion de mon voyage apostolique en Lituanie. Dans le même temps, me revient à l'esprit le pèlerinage à la Verna, que j'ai eu l'opportunité d'effectuer quelques jours après, le 17 septembre de cette même année. Lors de ces occasions particulières, j'ai compris encore plus profondément la grande utilité, pour l'humanité et pour l'Europe, à l'aube d'un nouveau millénaire, d'effectuer un pèlerinage en esprit à Siaulieu et à la Verna, des localités marquées par le mystère de la Croix, pour méditer avec une plus grande conscience sur la passion, la mort et la résurrection du Seigneur et s'ouvrir à la grâce de la conversion. 

Des liens de coopération fraternelle lient la Province des Frères mineurs de la Lituanie à celle de Toscane, depuis bien avant l'avènement du communisme, lorque les jeunes de la terre lituanienne, désireux de suivre le charisme franciscain, étaient envoyés pour leur formation à la vie religieuse précisément en Toscane. Ces liens se sont intensifiés au cours de la décennie qui vient de s'écouler, et à présent, je suis heureux de constater que la Verna et la Colline des Croix seront unies encore plus étroitement par ce providentiel Ermitage francisacin. 

Les Croix de la Colline de Siauliei demeurent pour témoigner de la terrible épreuve subie à cause d'un régime dictatorial et elles constituent, dans le même temps, un signe de la grandeur d'âme d'un peuple qui a su tirer de ses traditions spirituelles et culturelles la force indispensable pour continuer à espérer dans un avenir meilleur. Lors des moments les plus durs de l'histoire de la Lituanie, les Croix de Siauliei ont représenté une intarissable source de force, un bastion intérieur de foi dans le Christ et de fidélité à l'Eglise. 

Je souhaite de tout coeur que, également grâce à la présence de l'Ermitage, la Colline des Croix devienne toujours plus un signe éloquent de la miséricorde et du salut qui se trouvent dans la Croix et dans la Résurrection de notre Rédempteur.  

Je confie cette oeuvre franciscaine et ceux qui y seront accueillis pour des moments de prière, de silence et de méditation, à saint François et à sainte Claire. 

Que la Très Sainte Vierge des Douleurs et le Patron de la Lituanie, saint Casimir, intercèdent afin que cette initiative soit féconde en fruits de bien, et je l'encourage dans son développement par ma Bénédiction apostolique. 

Du Vatican, le 29 juin 2000

   

top