The Holy See
back up
Search
riga

 LETTRE DU PAPE JEAN PAUL II 
AUX PARTICIPANTES AU XIIème CHAPITRE GÉNÉRAL 
DES MISSIONNAIRES SERVANTES DE L'ESPRIT SAINT


Aux Missionnaires Servantes de l'Esprit Saint à l'occasion de leur Chapitre général

"A vous grâce et paix de par Dieu notre Père et le Seigneur Jésus-Christ" (Rm 1, 7). Ces paroles du grand Apôtre Paul me permettent de vous transmettre mon affection véritable dans le Seigneur et ma prière très sincère afin que la Congrégation des Missionnaires Servantes de l'Esprit Saint vive son XIIème Chapitre général comme un temps de joie renouvelée dans sa vocation et de nouvel engagement dans son charisme de fondation. En raison de votre consécration à l'Esprit Saint, j'invoque une abondante effusion de ses dons sur les membres du Chapitre, afin qu'ils puissent agir, en toute chose, pour le bien de la Congrégation, le progrès de la mission de l'Eglise et la gloire de Dieu Un et Trine.

Le Chapitre s'est donné une tâche élevée et exigeante:  raviver le feu du zèle missionnaire dans vos communautés. Sachez que le coeur du Successeur de Pierre est rempli de la même espérance. Dans ma Lettre apostolique Novo millennio ineunte, j'ai écrit que l'Eglise ne peut "se soustraire à l'activité missionnaire envers les peuples, et il n'en demeure pas moins que la tâche prioritaire de la missio ad gentes est d'annoncer que c'est dans le Christ, "le Chemin, la Vérité et la Vie" (Jn 14, 6) que les hommes trouvent le salut" (n. 56). Très chères soeurs, vous comprenez la signification de ces paroles et donc la grâce et la responsabilité qui vous sont propres dans l'Eglise.

Au cours de ces semaines, le Chapitre, qui est une rencontre entre les soeurs de nombreux pays du monde, a examiné les circonstances pratiques de votre appel à la mission et il présentera à toute la Congrégation une série de propositions et une équipe d'orientation pouvant vous guider au cours des prochaines années.

Dans votre Chapitre, vous êtes guidées par l'esprit et par les enseignements de vos Fondateurs, le bienheureux Arnold Janssen, la bienheureuse Maria Helena Stollenwerk et la servante  de  Dieu Josepha Hendrina Stenmanns. Ils vous ont laissé comme héritage providentiel l'appel à servir dans les situations marginales, où les être humains ont moins de possibilités dans la vie et où personne d'autre ne prend soin d'eux. L'appel à l'amour héroïque se trouve au centre même de votre vocation, cet appel à être les plus humbles et à se sacrifier pour l'engagement de l'évangélisation dont a parlé Mère Josepha dans ses écrits. Tant que la Congrégation désirera vivre selon ce type d'amour, elle se développera et deviendra prospère, même lorsqu'il vous semble être entourées par les difficultés et l'indifférence. Le monde a besoin de témoins. C'est pourquoi il a besoin que vous suiviez le chemin de la contemplation, de façon à ce qu'une relation plus profonde avec le Christ vous permette de le faire connaître "dans sa présence multiple dans l'Eglise et dans le monde, proclamé comme sens de l'histoire et lumière sur notre route" (Novo millennio ineunte, n. 15).

Le concept selon lequel le premier et le plus grand acte de charité est la proclamation de l'Evangile (bienheureux Arnold Janssen) vous est familier. Je prie avec ferveur afin que l'intercession de vos Fondateurs fortifie toutes les Missionnaires Servantes de l'Esprit Saint  dans  le nouvel engagement qu'elles doivent affronter. Je vous assure à toutes, ainsi qu'aux Soeurs qui sont en cours de formation, à celles qui exercent les diverses activités de votre apostolat et à celles qui sont âgées et malades, une place spéciale dans mes prières. En confiant la Congrégation à la sollicitude de Marie, Mère de l'Eglise, je donne de tout coeur ma Bénédiction apostolique aux membres du Chapitre et à toutes les Soeurs, comme gage de la grâce et de la paix infinies en Jésus-Christ, "Image du Dieu invisible, Premier-Né de toute créature" (Col 1, 15).

Du Vatican, le 26 juin 2002.

 

top