The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX PARTICIPANTS AU 120 CONGRÈS ANNUEL
DU CONSEIL SUPRÊME DES CHEVALIERS DE COLOMB
 

 

Aux Chevaliers de Colomb

Encore une fois je présente mes voeux accompagnés de ma prière à l'occasion du Congrès suprême annuel qui se déroule cette année à Anaheim, en Californie. L'assemblée de cette année permet au Conseil suprême d'engager votre Ordre d'une manière renouvelée dans les nobles idéaux de fraternité et de service à l'Eglise établis par votre Fondateur, le Serviteur de Dieu le Père Michael McGivney. Je prie afin que cette rencontre soit une source d'inspiration et un guide pour tous les Chevaliers de Colomb qui luttent pour rendre témoignage au Christ, en agissant avec zèle pour la diffusion de son Royaume sur la terre.

Le thème de ce 120 Congrès du Conseil suprême, "Le temps de la grande pêche est à présent venu", est une exhortation à avoir une confiance encore plus profonde dans le commandement du Seigneur "Lâchez vos filets pour la pêche" (cf. Lc 5, 4) en obéissance à sa Parole. Comme je l'ai observé dans ma Lettre apostolique Novo millennio ineunte, cette invitation, Duc in altum!, est adressée à toute l'Eglise à l'aube du troisième millénaire. Les années de préparation spirituelle au grand Jubilé, l'immense effusion de grâce symbolisée par l'ouverture des Portes Saintes des grandes basiliques romaines et le sens aigu de mission qui a suivi l'expérience de l'Année sainte, ont constitué une incitation pour les chrétiens de chaque lieu à faire "mémoire avec gratitude du passé, à vivre avec passion le présent, à nous ouvrir avec confiance à l'avenir" (Ibid., n. 1).

Le temps est en effet venu de jeter "les filets pour la pêche", sans peur ni hésitation! Comme l'expérience du grand Jubilé l'a souligné, au centre de la nouvelle évangélisation, il doit y avoir une nouvelle floraison de sainteté dans l'Eglise (cf. Novo millennio ineunte, nn. 30-31). C'est pourquoi, je suis très heureux du fait que les Chevaliers aient continué à souligner le besoin d'un profond renouvellement spirituel comme base pour les initiatives nombreuses et variées visant à soutenir la mission ecclésiale.

Le récent Congrès eucharistique des Chevaliers de Colomb a constitué une pierre milliaire, significative pour la vie de votre Ordre, en donnant un nouvel élan à vos efforts visant à accomplir les tâches et à relever les défis que le laïcat catholique doit affronter en ce moment critique de l'histoire ecclésiale.

En tant que, "centre vivant permanent autour duquel se réunit toute la communauté ecclésiale" (Ecclesia in America, n. 35), l'Eucharistie est la source de tout apostolat ainsi que le plus grand trésor spirituel de l'Eglise. Qu'une dévotion profonde et durable envers Jésus-Christ, présent dans le Très Saint Sacrement de l'autel, caractérise la vie spirituelle de chaque Conseil, inspire un apostolat de service encore plus vigoureux à l'Eglise et à la communauté et opère la transformation de la société selon la volonté de Dieu, ce qui est l'essence même de la vocation des laïcs!

Conscient du fait que le Congrès du Conseil suprême de cette année se déroule à un moment de douloureuse purification et de grande souffrance pour l'Eglise aux Etats-Unis, je profite de l'occasion pour répéter la gratitude exprimée par de nombreux évêques et prêtres pour le soutien spirituel et personnel que les Chevaliers de Colomb ont apporté dans leurs propres conseils locaux et nationaux. L'Eglise qui est en Amérique cherche à aller de l'avant avec une foi et une confiance authentiques dans la grâce du Seigneur qui nous soutient, j'exhorte donc tous les Chevaliers et leurs familles à intensifier leur prière pour un renouvellement authentique de la vie ecclésiale et la sauvegarde de cette "unité de l'Esprit par ce lien qui est la paix" (Ep 4, 3).

Dans ce contexte, j'exprime encore une fois ma gratitude pour l'engagement permanent des Chevaliers dans la promotion des vocations au sacerdoce et à la vie religieuse. L'expérience a démontré que plus se développe l'apostolat laïc, plus l'exigence des prêtres est ressentie et plus le sens laïc de la vocation devient profond, plus on apprécie alors le rôle unique des prêtres.

Je prie dans cet esprit, afin que les Chevaliers de Colomb, en totale fidélité à la vision du Père Michael McGivney, accomplissent tous les efforts possibles pour conduire les jeunes à Jésus et les aident à comprendre que la signification et la valeur authentiques de la vie résident dans le don généreux de soi à Dieu et aux autres. De cette façon, une nouvelle génération découvrira au coeur de l'Eglise les ressources spirituelles nécessaires à l'édification d'une société caractérisée par la liberté authentique, et par le respect pour les exigences de vérité et de sollicitude désintéressée pour le bien de tous, en particulier des pauvres et de ceux qui n'ont aucun privilège.

Avec ces sentiments, je confie les délibérations du Conseil suprême, à l'intercession pleine d'amour de Marie, Mère de l'Eglise. A tous les Chevaliers et à leurs familles je donne de tout coeur ma Bénédiction apostolique, en gage de joie et de paix durables dans Notre Seigneur Jésus-Christ.

Du Vatican, le 10 juillet 2002

JEAN-PAUL II

     

top