The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU PAPE JEAN-PAUL II
À L'
OCCASION DE LA RENCONTRE DES JEUNES RUSSE À IRKUTSK

(FÉDÉRATION RUSSE, 11 - 15 AOÛT 2004)

    

Très chers jeunes!

1. C'est avec une grande joie que je vous adresse mes salutations, vous qui êtes venus à Irkoutsk de toute la Fédération russe pour prendre part à la rencontre promue par vos Evêques en vue de préparer la XX Journée mondiale de la Jeunesse, qui se tiendra à Cologne, en Allemagne, au mois d'août de l'année prochaine. Je salue chacun de vous avec affection. Ce rassemblement est un moment important pour l'Eglise qui vit dans la Fédération russe, une Eglise qui, par le passé, a connu de nombreuses tribulations, a été persécutée et martyrisée plusieurs fois jusqu'à l'effusion de sang, mais qui a persévéré dans l'adhésion au Christ, unique Seigneur, et dans la confession des vérités éternelles de la foi. Dans cette confession, des catholiques, des orthodoxes et des protestants se sont retrouvés les uns aux côtés des autres. Leur témoignage est devenu pour nous tous un patrimoine commun. "Cela ne saurait manquer d'avoir un caractère oecuménique marqué. L'oecuménisme des saints, des martyrs, est peut-être celui qui convainc le plus. La voix de la communio sanctorum est plus forte que celle des fauteurs de division" (Lettre apostolique Tertio millennio adveniente, n. 37). C'est donc avec raison que l'Eglise place en vous, chers jeunes, une grande espérance et, avec confiance, attend de votre enthousiasme et de la vigueur de votre jeunesse une nouvelle sève pour sa mission.

C'est pourquoi elle se met à l'écoute des questions fondamentales qui habitent vos coeurs, des questions sur le sens à donner à la vie. Fiodor Dostoïevski écrivait:  "L'homme est un mystère. Un mystère qu'il faut résoudre, et si tu passes toute ta vie à essayer de le résoudre, ne dis pas que tu as perdu ton temps; moi, j'étudie ce mystère, parce que je veux être un homme" (Lettre à son frère Michail, 16 août 1839). Chers jeunes, le vrai sens de l'existence se trouve dans l'adhésion à Jésus, "Chemin, Vérité et Vie" (Jn 14, 6). Lui seul connaît les paroles qui donnent la vie, appellent à l'existence, montrent le chemin, consolent les coeurs déçus en insufflant une nouvelle espérance. "En réalité le mystère de l'homme - nous dit le Concile Vatican II - ne s'éclaire vraiment que dans le mystère du Verbe incarné" (Constitution pastorale Gaudium et spes, n. 22).

2. "Nous voulons voir Jésus" (Jn 12, 21):  tel a été le thème de la récente Journée mondiale de la Jeunesse, qui a marqué la dernière étape avant le grand rendez-vous de Cologne. Dans cette requête que firent des Grecs à l'Apôtre Philippe, résonne également le cri silencieux et le plus souvent inconscient de si nombreux jeunes de votre âge, qui "demandent aux croyants d'aujourd'hui non seulement de "parler" du Christ, mais en un sens de le leur faire "voir". L'Eglise n'a-t-elle pas reçu la mission de faire briller la lumière du Christ à chaque époque de l'histoire, d'en faire resplendir le visage également aux générations du nouveau millénaire?" (Lettre apostolique Novo millennio ineunte, n. 16). Il est donc urgent de montrer le visage du Christ qui vit dans son Eglise, en indiquant en Lui l'unique voie qui conduit à la vérité sur l'homme et à son bonheur complet.

Le trésor inestimable de la tradition chrétienne, enrichi par le sang des martyrs, doit être sauvegardé et reproposé avec une courageuse cohérence. Chers jeunes, vous devez résister à la tentation, aujourd'hui subtile et mortelle, de laisser Dieu en dehors de votre vie ou de réduire la foi à des gestes ponctuels et formels. L'Eglise a besoin de témoins prêts à suivre le Christ jusque sur la Croix. Cette fidélité radicale à l'Evangile, ce sont plus que jamais les jeunes de votre âge qui l'attendent, souvent distraits par les mirages d'une vie facile et confortable, par les tentations de la drogue et de l'hédonisme, en finissant souvent par devenir esclaves de la violence, du non-sens, du désespoir. Ne permettez pas que la liberté reconquise dans votre cher pays au prix de grands sacrifices et souffrances soit dissipée en cédant à de faux idéaux. Le Christ est notre vraie liberté, car il nous a libérés définitivement de l'esclavage du péché. C'est en Lui seul que notre coeur trouve son sens et la paix.

3. Le Père céleste a envoyé son Fils parmi nous parce qu'il veut le salut de tout homme et vous pouvez être dans le monde et pour le monde le visage de son amour miséricordieux.

Voilà votre engagement quotidien! Voilà votre objectif constant, que vous pourrez également poursuivre grâce aux programmes et aux initiatives que vos Pasteurs vous proposent pour répondre aux défis sociaux, culturels et spirituels de notre époque. Unissez-vous aux jeunes chrétiens du monde entier dans le pèlerinage idéal vers Cologne, pour vivre ensemble la XX Journée mondiale de la Jeunesse. Dès à présent, je vous invite cordialement à ne pas manquer ce grand rendez-vous ecclésial.

Je vous confie à la Vierge Marie, Mère du Christ et de l'Eglise. Le Pape, vos Evêques, la communauté chrétienne tout entière comptent sur vous!

Avec ces sentiments, je suis heureux de vous envoyer ma Bénédiction, que j'étends volontiers à vos Pasteurs et à vos familles.

Du Vatican, le 26 juillet 2004

IOANNES PAULUS II

        

top