The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DE CONDOLÉANCES DU PAPE JEAN-PAUL II
LORS DES OBSÈQUES DE Mgr LUIGI GIUSSANI

 

1. J'ai appris avec une profonde émotion la nouvelle de la mort du cher Mgr Luigi Giussani, qui est survenue au terme d'une longue maladie, qu'il a acceptée avec un esprit d'abandon serein à la volonté divine et de généreuse participation au mystère de la Croix du Christ. Sa disparition est un motif de tristesse pour ses proches, pour le presbyterium de cet archidiocèse de Milan, pour le Mouvement "Communion et Libération", auquel il a donné naissance, et pour tant d'autres personnes qui l'ont estimé et aimé en tant que ministre zélé de Dieu. Je me sens spirituellement proche de tous avec une profonde affection en ce moment de douloureux détachement.

2. En diverses occasions, j'ai pu rencontrer Mgr Luigi Giussani et admirer sa foi ardente, qui se traduisait par un  témoignage chrétien capable de susciter, en particulier chez les jeunes, un accueil du message évangélique profond et convaincu. Je rends grâce au Seigneur pour le don de sa vie, dépensée  sans  réserve dans une adhésion cohérente à sa vocation sacerdotale, dans l'écoute constante des besoins de l'homme contemporain, et dans le service courageux à l'Eglise. Son action apostolique tout entière pourrait être résumée dans l'invitation franche et décidée, qu'il savait adresser à ceux qui l'approchaient, à une rencontre personnelle avec le Christ, réponse pleine et définitive aux attentes les plus profondes du coeur humain.

3. Dom Giussani a proposé la "compagnie" du Christ aux très nombreux jeunes qui, aujourd'hui adultes, le considèrent comme leur "père" spirituel. Délaissant toute perspective de carrière académique, il se consacra à la formation des étudiants, qui avaient besoin de points de référence et de modèles auxquels s'inspirer. Il commença son activité évangélisatrice dans les années soixante, présentant la vérité de la foi à travers un dialogue ouvert et continu, une docilité cohérente au magistère de l'Eglise et, surtout, un témoignage de vie exemplaire. C'est ainsi qu'est né le Mouvement "Communion et Libération", qui s'est développé au cours des années grâce à l'ardeur apostolique de ce fervent prêtre ambrosien, qui a su faire participer un grand nombre de disciples à un itinéraire missionnaire passionné.

Le Christ et l'Eglise:  c'est là que se trouve la synthèse de sa vie et de son apostolat. Sans jamais séparer l'un de l'autre, il a transmis autour de lui un véritable amour pour le Seigneur et pour les divers Papes qu'il a connus personnellement. Il a également fait preuve d'un profond attachement à son diocèse et à ses pasteurs.

4. Défenseur de la raison de l'homme, dom Giussani a été un fin connaisseur dans le domaine de la littérature et de la musique, et un promoteur convaincu de l'art comme voie conduisant au Mystère. Suivi par les adhérents du Mouvement qu'il avait fondé, désormais présent dans de nombreux pays du monde, écouté avec respect également par des personnes de confessions différentes et aux responsabilités professionnelles variées, j'aime à le rappeler comme un maître d'humanité et un défenseur de la religiosité inscrite dans le coeur de l'être humain.

5. Alors que j'élève de ferventes prières d'intention, que je confie à l'intercession de la Sainte Vierge, pour ce fidèle serviteur de l'Evangile, je demande à Dieu que ceux qui l'ont connu et rencontré sur leur route, faisant l'expérience des merveilles que le Seigneur a accomplies en eux à travers son témoignage, en suivent fidèlement les traces et conservent vivante son intuition charismatique. Je pense en ce moment avec une affection particulière à ses fils spirituels, rassemblés dans la Fraternité "Communion et Libération" et réunis dans l'Association de laïcs "Memores Domini".

Que Marie, douce Mère du Rédempteur, veille sur tous et sur chacun. Avec ce souhait, j'envoie de tout coeur au Cardinal Dionigi Tettamanzi, Archevêque de Milan, aux prélats et aux prêtres réunis, ainsi qu'à ceux qui pleurent la disparition du cher Monseigneur Giussani et à toutes les personnes présentes aux funérailles, une Bénédiction apostolique réconfortante.

Du Vatican, le 22 février 2005

IOANNES PAULUS II

 

Copyright © Libreria Editrice Vaticana 

    

top