The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
AU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L'UNESCO
M.
FEDERICO MAYOR ZARAGOZA, À L'OCCASION DE LA
«JOURNÉE MONDIALE DE L'ALPHABÉTISATION»*

 

A Monsieur Federico Mayor Zaragoza
Directeur général de l’UNESCO

La célébration annuelle de la Journée Internationale de l’Alphabétisation est devenue une occasion privilégiée de dresser un bilan des résultats obtenus dans la lutte contre l’analphabétisme et de rappeler la gravité et l’étendue de ce fléau, malgré les efforts considérables déployés pour l’éliminer.

Cette Journée permet aussi d’attirer davantage l’attention des Gouvernements et des responsables concernés à tous les niveaux, ainsi que de l’opinion publique, sur le devoir de respecter leurs engagements moraux et de dégager les moyens matériels nécessaires pour maîtriser l’analphabétisme. C’est dans un élan de solidarité universelle mieux assumée et accrue qu’il faut combattre, en même temps, les causes directes ou indirectes qui prolongent un état de choses très préoccupant et qui empêchent encore d’atteindre des résultats plus satisfaisants.

La Journée Internationale de l’Alphabétisation 1988 a lieu au commencement de la Décennie mondiale du Développement culturel. Elle se situe dans la perspective de l’Année Internationale de l’Alphabétisation, proclamée par les Nations Unies pour l’année 1990. Cette Année Internationale de l’Alphabétisation, dont la préparation et l’animation ont été confiées à l’UNESCO, se veut être une invitation plus pressante à l’action solidaire de tous pour parvenir à éliminer l’analphabétisme d’ici l’an 2000.

Dans ma récente encyclique «Sollicitudo Rei Socialis», par laquelle je commémorais l’encyclique «Populorum Progressio» de mon prédécesseur Paul VI, vingt ans après sa publication, j’ai souligné la nécessité, pour un développement intégral qui concerne avant tout la personne humaine, de lier aux aspects purement économiques les aspects sociaux et culturels: «Il est important que les pays en voie de développement favorisent l’épanouissement de tout citoyen, par l’accès à une culture plus approfondie... Tout ce qui pourra favoriser l’alphabétisation et l’éducation de base qui l’approfondit et la complète..., représente une contribution directe au développement authentique»[1].  L’encyclique invitait chaque pays à «agir en fonction de ses propres responsabilités, sans tout attendre des pays plus favorisés, en travaillant en collaboration avec les autres qui sont dans la même situation»[2].  Il me paraît heureux que votre Organisation favorise des collaborations régionales dans les diverses parties du monde, propres à intensifier, de manière adaptée au génie de chaque groupe humain, l’accès à ces formes essentielles de l’accès à la culture et à la communication que sont la lecture et l’écriture. Dans le document déjà cité, j’insistais aussi sur la nécessaire coopération de tous pour que progresse le développement dont l’alphabétisation est un élément essentiel: «Ce qui a été dit ne pourra être réalisé sans la collaboration de tous, spécialement de la communauté internationale, dans le cadre d’une solidarité qui inclut tout le monde»[3]. 

Ces pensées que je viens de reprendre ne voudraient pas être seulement des vœux pour le plein succès de la Journée Internationale de l’Alphabétisation 1988: elles voudraient être un appel pour une prise de conscience accrue du devoir d’initiative et de solidarité, dans le domaine de l’alphabétisation, pour toute femme et tout homme «qu’il faut aider, qu’il faut convaincre d’opérer eux-mêmes leur propre développement et d’en acquérir progressivement les moyens»[4], selon les termes de Paul VI dans son encyclique sur le développement.

J’élève vers Dieu ma prière à ces intentions et j’invoque sa Bénédiction sur tous ceux qui œuvrent à l’UNESCO et dans le monde, avec un inlassable dévouement, en faveur de l’alphabétisation et du développement culturel de tous nos frères et sœurs de l’humanité.

Du Vatican, le 29 août 1988.  

IOANNES PAULUS PP. II

--------------------------------------------------------------

[1] Ioannis Pauli PP. II Sollicitudo Rei Socialis, 44.

[2] Ibid.

[3] Ibid. 45.

[4] Pauli VI Populorum Progressio, 55.


 

*Insegnamenti di Giovanni Paolo II, vol. XI, 3 p. 414-416.

L'Osservatore Romano 8.9.1988 p.6.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.38 p.20.

 

Copyright 1988 © Libreria Editrice Vaticana

 

top