The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À S.E. M. ALBERTO SALINAS MUÑOZ,
NOUVEL AMBASSADEUR DU NICARAGUA PRÈS LE SAINT-SIÈGE*

Jeudi 7 décembre 1978

1. C'est avec la plus vive satisfaction que je souhaite la bienvenue à Votre Excellence au moment où elle présente les Lettres qui l'accréditent comme Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Nicaragua près le Saint-Siège.

Je sais parfaitement – et les paroles que Votre Excellence vient de prononcer en sont le témoignage – que le peuple du Nicaragua est cordialement uni à ce Siège Apostolique par de profonds liens de proximité spirituelle découlant d'une présence déjà séculaire de l'Église dans ces terres, toujours solidaire de ses populations et de leur histoire. C'est pourquoi je désire exprimer ici mon estime et ma confiance envers votre noble Pays dont je suis de prés et non sans soucis, la marche quotidienne vers le développement.

2. Avec sa continuelle présence évangélisatrice l'Église, « sacrement de salut », ne fait rien d'autre qu'accomplir sa mission de service aux hommes pour édifier parmi eux le royaume de Dieu qui n'est pas seulement un royaume de paix, de justice et d'amour. De là, naissent sa sollicitude constante et ses sacrifices pour ranimer également dans les consciences le souci de perfectionner cette terre ou croit la famille humaine (cf. Gaudium et spes, 39). Des biens aussi précieux que la dignité humaine, la communion fraternelle, la liberté tous ces fruits excellents de notre nature et de l'industrie humaine, sont à propager sur la terre selon le commandement du Seigneur et dans Son Esprit (GS 39).

Promouvoir ces biens inaliénables de la personne, créer autour de celle-ci les conditions de vie spirituelle, sociale et culturelle, sans la moindre discrimination, afin que chacun assume d'une manière responsable les exigences multiformes de la coexistence humaine, et prenne part a l'édification toujours plus positive de la communauté: c'est tout cela qui constitue le moule indispensable d'une société ordonnée et pacifique.

3. De manière désintéressée, et avec les moyens qui lui sont propres, l'Église du Nicaragua entend poursuivre sa participation à Cette recherche active du bien commun. Elle veut offrir sa collaboration pour le développement de tous, surtout sur le plan moral, conformément a sa vocation chrétienne, rendant chacun capable de satisfaire ses légitimes aspirations, non seulement individuelles mais également familiales et communautaires .

Monsieur l'Ambassadeur: priant le Seigneur, dispensateur de tout bien, pour qu'il aide à réaliser ces intentions afin qu'elles soient une source quotidienne de concorde et d'effective collaboration pacifique, j'invoque également l'abondance des faveurs divines sur la population du Nicaragua, sur ses dirigeants, et aujourd'hui de manière particulière, sur Votre Excellence pour assurer le succès de votre haute et noble mission.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.51 p.8.

© Copyright 1978 - Libreria Editrice Vaticana

top