The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX JEUNES PRÉSENTS DANS LA BASILIQUE VATICANE

Mercredi 13 décembre 1978

Très chers jeunes, garçons et filles,

C'est une vraie joie de vous voir ici devant moi, de vous saluer avec toute l'effusion du cœur et de m'entretenir avec vous dans un dialogue simple et affectueux. Je voudrais presque que le temps ne passe pas, pour vous exhorter à vivre avec application ces années de votre jeunesse et pour vous inviter à être d'intrépides témoins de votre foi dans le monde d'aujourd'hui. D'une certaine façon je participe ainsi à la joie de vos parents quand, à la maison, ils vous voient autour de la table, vous parlent et vous donnent des conseils et leurs suggestions, vous préparant ainsi à la vie. En vous, les jeunes, il y a toujours quelque chose d'attirant qui provient de votre instinctive bonté non contaminée par le mal et de votre particulière disposition à accueillir la vérité et à la pratiquer. Et puisque Dieu est vérité, en aimant et accueillant la vérité, vous êtes les plus proches du ciel.

Vous savez qu'actuellement nous nous trouvons dans la période de l'Avent. "Avent" signifie — comme je l'ai dit la semaine dernière — "venue" : c'est le temps pendant lequel nous nous préparons à la venue du Rédempteur. En fait, Jésus est né une seule fois; mais l'Eglise qui, dans la vie surnaturelle est notre mère, nous fait souvenir chaque année de la naissance de Jésus, non .seulement pour l'adorer et le remercier, mais aussi pour recevoir les mêmes dons que ceux qu'il a portés aux bergers et aux Rois-Mages ; c'est-à-dire la grâce, l'amour envers Dieu, la bonté à l'égard du prochain, l'humilité envers tout le monde.

L'"Avent" est donc la venue de Jésus, et l'attente de cette venue. Il se peut que certains des plus petits parmi vous attendent Noël pour les cadeaux que les parents leur préparent. Ce n'est pas un mal. Mais vous devez l'attendre spécialement pour les dons de la grâce, qui est la chose la plus importante dans la vie.

Préparez-vous bien à la fête de Noël. Comment ? comme l'Eglise nous le montre dans les Lectures de sa Liturgie. Ecoutez-moi :

Vous savez que Dieu a créé toute chose, l'homme y compris. Il a, en outre, soumis au pouvoir de l'homme les champs, les fruits, le soleil, la pluie, les animaux et tout ce qui lui est nécessaire. Si bien que tout ce que l'homme était et avait, était don de l'amour de Dieu : c'est exactement comme cela se passe dans vos familles où non seulement, collaborant avec Dieu, vos parents vous donnent la vie, mais vous donnent également tout ce qui sert à votre vie. Adam et Eve, n'auraient-il pas dû être fidèles à Dieu ? Certainement ! Mais au contraire ils désobéirent et ils perdirent son amitié. Et alors, Dieu les chassa du Paradis Terrestre, comme vous l'avez appris dans l'Histoire Sainte.

Pauvres hommes, chassés du Paradis, sans Dieu et condamnés à l'Enfer !

Mais le Seigneur les aimait comme vos parents aiment chacun de vous. Alors il pensa à les sauver en leur envoyant un Rédempteur, c'est-à-dire Jésus Christ, son Fils. Et Jésus allait venir, il allait nous enseigner la voie de la vérité et il allait mourir pour racheter le péché des hommes. Voyez alors la bonté de Dieu : Il a puni Adam et Eve et leurs descendants, mais il a promis aussitôt le salut grâce au Rédempteur.

Toutefois le Seigneur n'envoya pas tout de suite le Sauveur. Et durant cette longue période les hommes ont vécu, attendant et désirant le Rédempteur ! Et les Prophètes, spécialement Isaïe, comme ils surent tenir bien vive cette espérance ! Comme ils ont prié pour que le Rédempteur vienne sans tarder !

Eh bien, c'est cela que chacun de vous doit faire durant ce temps de l'Avent : désirer la venue de Jésus à Noël, désirer qu'il nous donne sa grâce, qu'il nous aime toujours, qu'il nous aide à triompher du péché. Mais en même temps vous devez être meilleurs, et vous rendre dignes de Dieu qui vient. Vous devez donc durant cette période vous efforcer d'être plus pieux, plus obéissants, plus studieux, plus appliqués, plus purs.

Dès maintenant, je vous souhaite à tous un bon Noël, et vous prie de porter mes vœux à vos parents et à tous ceux qui vous sont chers. Et tout en étendant mon salut à ceux qui vous ont accompagnés ici, je vous donne de tout cœur ma bénédiction.

 

© Copyright 1978 - Libreria Editrice Vaticana

top