The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À L'AMBASSADEUR DE L'ÉQUATEUR,
S.E.M. TEODORO BUSTAMANTE MUÑOZ*

Jeudi 20 décembre 1979

 

Monsieur l'Ambassadeur,

1. C'est avec la plus vive satisfaction que je souhaite cordialement la bienvenue aujourd'hui à Votre Excellence au moment où, en cet acte solennel elle me présente ses Lettres de Créance comme Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de l'Équateur près le Saint-Siège.

J'ai écoute avec plaisir les déférentes paroles par lesquelles vous avez voulu mettre en relief non seulement les bonnes relations existant entre votre pays et le Saint-Siège mais aussi la démarche chrétienne de la nation, en harmonie avec son attachement à l'Église catholique.

2. Il est extrêmement réconfortant pour moi de constater également par vos paroles combien cette opérante affinité si profondément enracinée dans l'histoire a modelé, ou mieux a vivifié le courage du peuple de l'Équateur dans ses croyances et dans ses attitudes. Il est donc désirable qu'elle se consolide encore, pardessus les vicissitudes de tout ordre, ayant toujours pour fondement le respect réciproque et la collaboration mutuelle et pour objectif le progressif développement des personnes et de la société. Ce n'est qu'ainsi que l'Église pourra accomplir sa mission propre qui est de caractère universel: transformer en réalité parmi les hommes l'Évangile de vérité, de fraternité et de paix.

3. Mes appels réitérés en faveur de l'homme n'ont pas d'autre but, que ce soit dans sa dimension humaine ou dans sa dimension spirituelle auxquelles vous avez fait allusion dans votre discours avec des paroles qui méritent éloges et gratitude. D'autant plus que, lors de mes rencontres avec les Évêques à l'occasion de leurs récentes visites "ad limina", j'ai pu constater que l'Église en Équateur n'épargne ni efforts ni sacrifices quand il s'agit de promouvoir les valeurs qui ennoblissent la dignité de la personne humaine.

4. Il n'est rien ni personne qui soit étranger à l'Église dans l'œuvre de « sanctifier les hommes, de perfectionner l'ordre temporel et de le pénétrer d'esprit évangélique » (Apostolicam Actuositatem, n. 2). C'est pourquoi elle met tout particulièrement ses soins à promouvoir et à renforcer en plus des associations spécifiquement d'apostolat, d'autres institutions vivantes comme le sont les centres scolaires où l'on offre aux enfants et aux jeunes, en même temps que l'instruction, une formation morale et spirituelle qui ne manquera pas d'avoir de bienfaisantes répercussions sur la vie communautaire.

En formant des vœux pour l'heureux accomplissement de votre mission qui commence maintenant, et en priant Votre Excellence de transmettre mon déférent salut à M. le Président de la nation, j'invoque sur tous mes bien-aimés fils de l'Équateur les meilleures bénédictions du Très-Haut.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française 1980 n.4 p.9.

 

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

 

top