The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À L’AMBASSADEUR DE THAILANDE, S.E.M. VARACHIT NITIBHON*

Samedi 17 février 1979

 

1. Pour la seconde fois en peu de mois je puis vous saluer et vous assurer de mon estime. En octobre dernier, vous êtes venu pour représenter Sa Majesté le Roi Bhumibol ainsi que le gouvernement et le peuple de Thaïlande à l'inauguration de mon ministère papal. Aujourd'hui, vous devenez leur représentant permanent en qualité d'Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de votre pays près le Saint-Siège. Je renouvelle mes vœux les plus cordiaux pour le bien-être de Sa Majesté le Roi de Thaïlande et j'invoque toutes bénédictions sur le peuple thaï et ses dirigeants.

Je sais quelle valeur votre pays attache à la paix et quel profond intérêt il manifeste pour la poursuite de la libération et de la promotion de l'homme. Cette attitude démontre un profond respect de l'homme, de ses droits et de ses facultés. Je me réjouis en constatant cette vision de l'homme que la religion chrétienne considère comme fait à l'image et à la ressemblance de Dieu qui lui a donné tous pouvoirs sur les œuvres de la création. L'existence d'une telle vision évitera à l'homme de devenir l'esclave d'un système. Elle empêchera de prendre des décisions sur la base de conceptions idéologiques au sujet de l'homme abstrait, faisant fi du bien-être des êtres humains existant réellement. Elle sera la sauvegarde de la dignité de chaque individu et de chaque peuple. Elle sera donc une base solide pour la paix au sein des États et dans la communauté internationale.

2. Comme je l'ai affirmé en octobre dernier en m'adressant au Corps diplomatique accrédité près le Saint-Siège, l'Église catholique désire vivement mettre en pratique la sollicitude du Christ et c'est pourquoi, tout en accomplissant son premier devoir, le salut éternel de l'homme, elle ne saurait manquer de s'intéresser également de manière active au bien-être et au progrès des peuples en ce monde. La contribution principale de 1'Église en ce domaine consiste à former les consciences, à rendre les gens plus murs spirituellement, plus ouverts aux autres et toujours prêts à les aider dans leurs besoins. Elle considère que c'est pour elle un devoir de rendre ces services et elle espère avoir la compréhension des autorités civiles dans l'accomplisse ment de sa tâche.

Je suis heureux de constater les cordiales relations qui existent depuis longtemps entre la Thaïlande et le Saint-Siège et je suis certain qu'elles continueront à produire d'excellents résultats pour le plus grand bien de tous. Je compte sur l'assistance de Votre Excellence pour qu'à l'avenir elles soient toujours plus fructueuses, et je vous assure de ma bienveillante coopération et de celle de tous les officiels du Saint-Siège dans la poursuite de cet objectif. Que Dieu vous bénisse, vous et votre mission.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.9 p.8.

 

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

  

top