The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À L’AMBASSADEUR DUR SRI LANKA,
S.E. M. VERNON LORRAINE BENJAMIN MENDIS*

Lundi 8 janvier 1979

 

Monsieur l’Ambassadeur,

C’est avec cordialité que je vous accueille en votre qualité de représentant du gouvernement et du peuple du Sri Lanka. Je vous remercie de m’avoir transmis le salut du président Jayewardene et je vous prie de bien vouloir l’assurer de mes souhaits et de mes prières en sa faveur.

Le pays que vous représentez a une longue histoire d'évènements mémorables, de recherche philosophique et de lutte pour la culture. J'éprouve un respect sincère pour tous les secteurs de la population du Sri Lanka, avec leurs différentes traditions culturelles et religieuses et je prie pour que soit développé ce qu'il y a de meilleur dans chaque tradition pour le bien de toute la nation.

L'Église catholique considère comme son devoir de promouvoir l'unité et l'amour entre les personnes et entre les nations. Elle considère que l'humanité entière trouve son origine en Dieu et que sa destinée finale est en Dieu. Pour elle, tout être humain est fait à l'image et à la ressemblance de Dieu et, par conséquent, il est revêtu d'une éminente dignité qui réclame le plus grand respect. Elle s'attache à inculquer à tous les hommes un amour fraternel, car ils sont les fils du même Père.

Les catholiques du Sri Lanka, en ce sens, ont l'obligation religieuse de contribuer, par leur compréhension et leur respect des autres, à l'harmonie et au bonheur de leur nation. Je suis heureux d'entendre Votre Excellence dire que les chrétiens, dans votre pays, prennent une part notable à la vie publique. Je suis sûr que dans la liberté et dans un esprit de collaboration, ils aideront à construire une société dans laquelle tous seront en mesure de vivre en pleine harmonie avec leur dignité humaine et de développer les potentialités qu'ils ont reçues de Dieu.

Je suis également convaincu que votre pays dans son ensemble, sera une aide efficace pour le progrès de la paix à l'échelle mondiale. Ceci est une cause qui tient beaucoup à cœur au Saint-Siège. Je compte sur les efforts conjugués des individus et des institutions pour mettre en avant à la fois au niveau de la réflexion et de la pratique, les principes d'humanité qui construisent et sauvegardent la paix. J'apprécie donc très sincèrement la bonne volonté manifestée au service de ces principes et je demande à Dieu de venir cette bonne volonté.

Je souhaite la réussite du labeur du Sri Lanka en faveur du progrès économique et de l'accroissement de la collaboration internationale en vue de l'amélioration des conditions de vie, dans les régions matériellement désavantagées du monde.

En sa qualité d'ambassadeur, Votre Excellence a la mission de promouvoir l'harmonie, la paix et la coopération entre les nations. Je vous assure de mon chaleureux appui dans l'accomplissement de cette tâche et je prie pour qu'elle soit fructueuse et heureuse.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.3 p.9

 

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

 

top