The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À L’AMBASSADEUR DE L’INDE, S.E. M. GURBACHAN SINGH*

Jeudi 11 janvier 1979

 

1. C'est très cordialement que j'échange avec les plus hautes autorités de la République de l'Inde les aimables souhaits que vous m'avez transmis de leur part. Leur courtoisie me fait grand plaisir, autant que votre présence et que les paroles que vous avez prononcées en présentant les Lettres qui vous accréditent comme l'ambassadeur de votre pays près le Saint-Siège.

2. Vous avez très justement souligné que l'interdépendance de tous les membres de la race humaine se révèle aujourd'hui plus évidente que jamais. Nous ne saurions continuer à ignorer, sciemment ou non, l'existence et les besoins d'autres individus et d'autres peuples. Il devient de plus en plus clair que, globalement, toutes les nations forment une société unique. En dépit des tentatives d’isolationnisme qui ont été faites auparavant, chaque pays est influencé, en bien ou en mal, par les autres. Chaque pays ressent les effets des idées que d'autres adoptent, de leur niveau de prospérité, de la paix qui y règne, ou non, de leur bon ordre, de leur liberté. La misère d’autrui n'est pas une base sûre pour édifier son propre succès.

3. La méthode la plus sage consiste à s'aider l'un l'autre, à promouvoir partout la paix, la prospérité qui rendent le développement intégral, à se consacrer à de nobles idéaux. C'est une voie qui demande de la persévérance et du dévouement. Ceux qui suivent cette voie méritent tout l'appui et tous les encouragements qu’il m'est possible de leur donner, car c'est cette voie-là que l'Église a le devoir d'indiquer à tous ceux qui veulent écouter son message.

Dans le message chrétien dont l'Église a la charge, l'amour de Dieu et l'amour de l'homme sont, comme Votre Excellence le sait, intimement associés: et ainsi, quiconque suit la voie qu'elle enseigne, devra témoigner de son amour envers Dieu en bannissant de son cœur l’égoïsme, l'orgueil, l'ambition désordonnée, la rivalité et l'injustice, et en traitant les autres comme il voudrait être traité lui-même. L'Église tend tous ses efforts pour promouvoir un tel comportement sans lequel il est impossible de mener une politique de solidarité avec les individus et les peuples qui constituent la famille humaine.

4. L'Inde a l'avantage de compter dans ses anciennes traditions d'existence de nombreux et précieux éléments qui favorisent un tel comportement. Aussi est-ce avec grande confiance que je considère ce qu'elle fait pour contribuer à la paix, au véritable progrès, et pour garantir le respect de la pleine dignité spirituelle. Je prie Dieu pour qu'il la prenne sous sa garde.

Je prie également pour le succès de votre mission. Comme Ambassadeur, vous avez tout spécialement la responsabilité de promouvoir une coopération internationale pour le bien de tous. Votre Excellence est chargée particulièrement du devoir de rendre toujours plus fécondes les relations d'amitié entre l'Inde et le Saint-Siège. Vous pouvez donc compter sur mon plein appui et sur celui de mes collaborateurs, ainsi que sur nos prières.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.4 p.9.

 

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

 

top