The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE
EN RÉPUBLIQUE DOMINICAINE,
AU MEXIQUE ET AUX BAHAMAS
(25 JANVIER - 1er FÉVRIER 1979)

SALUT DU PAPE JEAN-PAUL II
AVANT SON DÉPART POUR L'AMÉRIQUE LATINE

Aéroport de Fiumicino 
Jeudi 25 janvier 1979

 

Je vous remercie de tout cœur de votre présence ici au moment où je m’éloigne pour quelques jours de mon cher diocèse et de l’Italie pour me rendre en Amérique latine.

Ce geste si délicat me réconforte. J’y vois un gage d’heureux succès pour ce voyage qui, ainsi que vous le savez, veut être avant tout un pèlerinage de foi : le Pape va s’agenouiller devant la prodigieuse image de Notre-Dame de Guadalupe, au Mexique, pour invoquer sur son service pontifical son assistance et sa protection ; pour lui redire, avec une plus grande force en raison de ses nouvelles et immenses tâches : «Totus tuus sum ego ; Je suis tout à toi », et pour mettre entre ses mains l’avenir de l’évangélisation en Amérique latine.

Le Pape, en outre, va dans certaines régions du Nouveau Monde comme messager de l’Évangile pour ces millions de frères et de sœurs qui croient dans le Christ. Il veut les connaître les embrasser, dire à tous — aux enfants, aux jeunes, aux hommes, aux femmes, aux ouvriers, aux paysans, à ceux de toutes professions — que Dieu les aime, que l’Église les aime, que le Pape les aime. Il veut aussi recevoir d’eux leurs encouragements, l’exemple de leur bonté, de leur foi. Le Pape marche donc sur les traces des missionnaires, des prêtres, de tous ceux qui, depuis la découverte du Nouveau Monde ont annoncé avec abnégation et générosité le message de Jésus dans ces immenses terres, en prêchant l’amour et la paix entre les hommes.

Le Pape, enfin, fait ce voyage pour participer avec ses frères évêques à la IIIe Conférence générale de l’Épiscopat latino-américain qui se réunira à Puebla. Là seront étudiés des problèmes importants concernant l’action pastorale du Peuple de Dieu, laquelle, à la lumière du IIe Concile du Vatican, doit tenir compte des complexes situations sociopolitiques locales pour y insérer les féconds ferments de l’annonce de l’Évangile. Le Pape ira à Puebla pour aider, « confirmer » (cf. Lc 22, 32) ses frères évêques.

Au moment où j’entreprends ce vol, après avoir salué le Cardinal secrétaire d’État et les autres cardinaux qui sont ici avec lui, j’exprime ma reconnaissance au Président du Conseil du gouvernement italien, ainsi qu’aux autorités civiles et militaires. Je salue M. le Doyen du Corps diplomatique auprès du Saint-Siège et les ambassadeurs d’Amérique latine, ainsi que tous ceux qui sont venus me souhaiter bon voyage. Je vous bénis tous de tout cœur. 

 

© Copyright 1979  Libreria Editrice Vaticana

        

top