The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À L’AMBASSADER DU PÉROU,
S.E. M. JORGE NICHOLSO SOLOGUREN
*

Vendredi 7 juillet 1979

 

1. En ce moment de la présentation de vos lettres de Créance comme Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Pérou près le Saint-Siège, que les premiers mots que j'adresse à Votre Excellence soient pour la saluer et lui souhaiter la bienvenue.

J'ai écouté avec grande satisfaction les nobles paroles qui reflètent de profonds sentiments d'admiration et de gratitude pour l'action évangélisatrice de l'Église au Pérou. En effet, tout au long de votre histoire nationale se sont progressivement affirmés les éléments qui constituent votre propre réalité: le sentiment religieux de la vie, le respect des valeurs fondamentales de la vie, l'orientation vers un code précis de comportement moral, la solidarité qui a ses racines dans la paternité universelle de Dieu. Tout cela a laissé des traces ineffaçables dans la réalité concrète du peuple péruvien. C'est un héritage qu'il faut sauvegarder et renforcer.

2. En cheminant vers le terme de ce XXème siècle, l'homme est de plus en plus conscient de la nécessité de vivre, de manière communautaire également, certaines valeurs éthiques qui sont la base de la coexistence humaine et du développement moral et spirituel de la société. Je me réfère plus concrètement aux valeurs de la paix et de la justice. Car il s'impose d'urgence de suivre le véritable chemin de la paix, et à cet effet il faut savoir discerner la face de la justice qui mène à l'authentique développement, celui-ci étant le vrai nom de la paix, comme l'a affirmé mon Prédécesseur Paul VI (cf. Populorum progressio, n. 76).

3. L'Église, fidèle à la mission de porter aux hommes le salut intégral, continuera de son coté à les éclairer, à les encourager et à travailler pour la défense de leurs droits. C'est un service que l'Église ne cessera de rendre à la société et aux hommes de notre époque.

Excellence, permettez-moi d'exprimer un fervent désir: que vos concitoyens n'oublient pas le patrimoine humain, religieux et culturel hérité de leurs ancêtres; qu'ils le transmettent, toujours plus riche, aux générations futures; qu'ils s'efforcent d'intégrer ces idéaux dans leur vie quotidienne; qu'ils travaillent pour consolider les valeurs permanentes de la justice et de la paix; qu'ils tendent la main aux groupes oubliés, aux marginaux et à tous les autres peuples dans le besoin.

Monsieur l'Ambassadeur, je ne voudrais pas conclure sans vous prier d'avoir la bonté de transmettre mon salut déférent et l'expression de ma reconnaissance à M. le Président, aux autorités et à mes bien-aimés fils péruviens. Tous, je les recommande au Seigneur dans mes prières. Je le fais en particulier pour Votre Excellence, afin qu'elle puisse accomplir heureusement et fructueusement la mission près le Saint-Siège qu'elle entreprend aujourd'hui.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.29 p.5.

Copyright 1979 © Libreria Editrice Vaticana

 

top