The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX MEMBRES DU CONSEIL SOUVERAIN DE L'ORDRE DE MALTE

9 juillet 1979

Messieurs,

J'ai écouté avec vif plaisir les nobles paroles prononcées en votre nom par le Grand Maître de votre Ordre, que j'entends remercier, tout en le saluant avec grande cordialité, et en même temps je vous salue vous et tous ceux que, dignement, vous représentez.

C'est la première fois depuis mon élection à la Chaire de Pierre que, je puis, grâce à la rencontre d'aujourd'hui, être directement en contact avec les dirigeants et les membres de cette antique et illustre institution chrétienne et catholique qu'est l'Ordre Militaire Souverain de Malte, placé sous la protection spéciale de saint Jean-Baptiste.

Je désire, en conséquence, vous exprimer la grande joie que j'ai à vous accueillir dans cette maison du Pasteur commun de l'Eglise universelle dans laquelle vous vous distinguez non seulement par l'histoire prestigieuse de l'Ordre, mais aussi par 1'exemple concret de votre témoignage chrétien particulier. Dans votre présence ici aujourd'hui, il m'est cher de relever un geste filial d'hommage dévêt et de tenace fidélité au Siège Apostolique, mais aussi, et plus encore, un signe lumineux d'aspiration toujours plus vive à un plus profond engagement de vie évangéliquement dépensé pour le plus grand bien de l'Eglise et de tous les frères.

Je connais la diffusion de l'Ordre de Malte dans le monde et l'efficace dévouement qu'il a démontré aux époques les plus récentes, par des initiatives diverses dans le domaine de l'assistance et tout particulièrement dans l'important secteur du service hospitalier. Je vous remercie de tout cœur pour tout ce que vous réalisez dans ce champ d'activité ! Il me semble que tous vos efforts se situent au niveau de la mise en acte de ce que j'ai écrit dans ma Lettre Encyclique Redemptor Hominis où je disais que "l'homme dans la pleine vérité de son existence... est la première route et la route fondamentale de l'Eglise, route tracée par le Christ lui-même, route qui, de façon immuable, passe par le mystère de l'Incarnation et de la Rédemption" (n. 14). Donc, tout ce que votre Famille fera pour servir et promouvoir ensuite l'homme au nom du Christ sera certainement béni par le Seigneur, conformément à ses paroles : "Dans la mesure où vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait" (Mt 25, 40). C'est là certainement le plus beau titre de gloire de l'Ordre de Malte, et il s'ajoute à tous ceux qu'il s'est déjà acquis au cours des siècles ; même il les dépasse grâce à la force lumineuse du plus grand commandement évangélique.

A ce point, mon discours ne peut que devenir un pressant encouragement à poursuivre sur la voie fondamentale de l'Eglise, qui est la voie même que le Christ a parcourue, Lui qui s'est offert lui-même pour le salut de tous les hommes. Du reste — comme l'affirme saint Paul — "Dieu a le pouvoir de vous combler de toutes sortes de grâces, en sorte qu' ayant toujours et en toute chose tout ce qu'il vous faut, il vous reste du superflu pour toute bonne œuvre. C'est ce qui est écrit : "il a répandu ses bienfaits, il a donné aux pauvres, sa justice demeure à jamais" (2 Cor 9, 8-9).

En gage de ces vœux je suis heureux d'accorder ma Bénédiction apostolique particulière au Grand Maître, aux dirigeants et à tous les membres de l'Ordre Souverain de Malte, et de l'étendre également à tous ceux qui leur sont chers.

Copyright 1979 © Libreria Editrice Vaticana

top