The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À SON ARRIVÉE À CASTEL GANDOLFO

15 juillet 1979

Très chers frères et sœurs,

Je vous suis à tous sincèrement reconnaissant de cet accueil spontané et festif qui me fait immédiatement sentir "chez moi" dans votre ville, choisie par mes prédécesseurs récents pour en faire leur résidence d'été et leur séjour de repos.

Je salue l'évêque d'Albano, Mgr Gaétan Bonicelli qui dans un geste de communion fraternelle, a voulu me rendre le témoignage d'un attachement affectueux et de celui des fidèles de son diocèse. Je salue le curé de la paroisse et toute la communauté paroissiale dont pendant quelque temps j'aurai moi aussi l'honneur et le plaisir de me sentir le participant.

Puis mon salut s'adresse à la famille de la cité : à Monsieur le Maire et à tous ceux qui partagent avec lui le souci de l'administration de la ville ; comme également aux touristes et à ceux qui sont en villégiature et qui se sont joints à la population locale pour m'adresser ces souhaits cordiaux et sympathiques de bienvenue.

Je renouvelle à tous l'expression de ma reconnaissance et je vous invite à remercier le Seigneur avec moi pour la fête de verdure, de fleurs, de fruits que pendant cette période Il répand autour de nous avec profusion et une générosité magnifique. Le temps des vacances offre à de très nombreuses personnes l'occasion d'un contact plus direct avec la nature. Il est important que chacun de nous se fasse l'observateur attentif des merveilles de la création, de sa beauté toujours nouvelle, de sa fécondité inépuisable, de sa profondeur suggestive et mystérieuse.

La redécouverte de ces valeurs, dont la vie moderne nous éloigne trop souvent, fait naître dans le cœur un sentiment de joyeuse gratitude qui se transforme aisément en prière : "Bénis le Seigneur ô mon âme ; Seigneur mon Dieu, comme tu es grand ! Revêtu de majesté et de splendeur, enveloppé de lumière comme d'un manteau. Tu étends le ciel comme une tente, tu construis sur les eaux ta demeure, tu fais des nuages ton char, tu marches sur les ailes du vent..." et ce qui suit de ce très beau psaume 103.

Je vous exprime à tous le souhait que cette période de vacances soit l'occasion non seulement de renouvellement pour le corps mais aussi le reprise pour l'esprit et en invoquant sur vous et sur ceux qui vous sont chers les dons abondants de la bonté prévoyante de Dieu, je vous bénis tous de tout cœur.

Copyright 1979 © Libreria Editrice Vaticana

top