The Holy See
back up
Search
riga

PÈLERINAGE APOSTOLIQUE EN POLOGNE

VISITE À L'ÉGLISE PAROISSIALE DE WADOWICE

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II

Wadowice
Jeudi 7 juin 1979

Chers habitants de Wadowice,

C'est avec une grande émotion que j'arrive aujourd'hui dans la ville où je suis né, dans la paroisse où j'ai été baptisé et accueilli dans la communauté ecclésiale, dans le cadre auquel j'ai été lié pendant 18 années de ma vie : depuis ma naissance jusqu'au baccalauréat.

Je voudrais vous remercier de vos salutations, et en même temps vous saluer cordialement et souhaiter à tous la bienvenue. Depuis l'époque où je résidais à Wadowice, beaucoup d'années se sont écoulées et le cadre actuel a bien changé. Je salue donc les nouveaux habitants de Wadowice, mais je le fais en pensant à ceux d'autrefois : à la génération qui a vécu la période de la première et de la seconde guerre mondiale, et qui a vécu là sa jeunesse. Par la pensée et par le cœur, je reviens à l'école élémentaire — ici au Rynek (place du Marché) — et au lycée Marcin Wadowita de Wadowice que je fréquentais. Par la pensée et par le cœur, je reviens vers ceux de mon âge, mes camarades d'école, vers nos parents, nos maîtres et nos professeurs. Certains de ma génération sont encore ici, et je les salue avec une cordialité particulière. D'autres sont dispersés à travers toute la Pologne et de par le monde, mais ils sauront eux aussi que nous nous sommes rencontrés.

Nous savons l'importance des premières années de la vie, de l'enfance, de l'adolescence, pour le développement de la personne humaine et du caractère. Ce sont justement ces années qui m'unissent de manière indissoluble à Wadowice, à la ville et à ses environs. Au fleuve Skawa, à la chaîne des Beskides. C'est pourquoi j'ai tant désiré venir ici pour remercier Dieu avec vous de tous les bienfaits que j'ai reçus ici. Ma prière se porte vers tous les défunts, en commençant par mes parents, mon frère et ma sœur, dont le souvenir, pour moi, est toujours lié à cette ville.

Je voudrais encore exprimer mes sentiments de profonde gratitude à Mgr Edward Zacher, qui m'enseigna la religion au lycée de Wadowice, et qui prêcha ensuite à ma première messe, à mes premières célébrations d'évêque, d'archevêque et de cardinal, ici, dans l'église de Wadowice, et qui a pris la parole aujourd'hui aussi à l'occasion de cette nouvelle étape de ma vie, que l'on ne peut expliquer sinon par l'incommensurable miséricorde divine et la protection spéciale de la Mère de Dieu.

Lorsque je me mets à regarder derrière moi le long chemin de ma vie, je pense que le cadre, la paroisse, ma famille, m'ont conduit aux fonts baptismaux de l'église de Wadowice où, le 20 juin 1920, m'a été accordée la grâce de devenir enfant de Dieu, et aussi la foi en mon Rédempteur. Ces fonts baptismaux, je les ai déjà baisés solennellement une fois, en l'année du Millénaire de la Pologne, quand j'étais archevêque de Cracovie. Aujourd'hui, je veux les baiser encore une fois comme Pape, successeur de Saint Pierre.

Je veux en outre fixer mon regard sur le visage de la Mère du Perpétuel Secours, en son image de Wadowice.

Et je demande à tous, devant 1' image de cette Mère, de m'entourer de leur prière incessante.

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

top