The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX ÉVÊQUES DU PAKISTAN
EN VISITE "AD LIMINA APOSTOLORUM"

18 juin 1979

Chers frères en Jésus-Christ,

En vous souhaitant la bienvenue ce matin, je désire saluer toute 1'Eglise du Pakistan. Avec l'Apôtre Pierre, je vous dis : "Paix à vous tous qui êtes dans le Christ" (1 Pier 5, 14). Les sentiments de mon cœur s'étendent à toutes les communautés de fidèles des diocèses de votre pays : aux prêtres qui, en communion avec vous-mêmes édifient l'Eglise locale au moyen du Sacrifice Eucharistique et de la Parole de Dieu; aux religieux qui, par leur consécration ecclésiale à Jésus-Christ rendent un témoignage spécial de foi dans la destinée de tous les enfants de Dieu; aux séminaristes qui s'exercent et se préparent à transmettre la parole de Dieu aux générations futures ; et à tous les laïcs qui sont appelés à prendre intimement part à la mission évangélisatrice de l'Eglise et qui, par leur vie quotidienne construisent le Royaume de Dieu. Je suis près de vous tous par amour du Sauveur, et près de vous dans tous vos efforts pour proclamer "l'insondable richesse du Christ" (Ep 3, 8).

En même temps, comme Pasteur de l'Eglise Universelle, je puis vous assurer et assurer tous vos fidèles de la solidarité de tous vos frères partout dans le monde et je crois que vous trouverez dans cette solidarité une nouvelle vigueur, de nouvelles forces pour poursuivre votre joyeuse dévotion à la cause de l'Evangile. La communion dans la foi et dans l'amour qui nous réjouit — l'unité accomplie par l'Esprit Saint — est en fait un grand don de Dieu.

Puissiez-vous aujourd'hui, près de la tombe de Pierre et en présence de son Successeur, renouveler votre consécration et celle de vos Eglises locales aux exigences de cette unité catholique. Puissiez-vous, de ce Centre, emporter pour vos peuples, un message d'espérance et d'encouragement, afin qu'ils demeurent toujours fermement rattachés au vrai cœur de la vie catholique, afin que, comme les fidèles de l'Eglise primitive ils ne cessent de "se montrer assidus à l'enseignement des apôtres, fidèles à la communion fraternelle, à la fraction du pain et à la prière" (Ac 2, 42).

Je suis sûr que parfois, en tant qu'évêques, vous éprouvez vivement le poids de la mission dont le Seigneur vous a chargés. Principalement à cause de votre zèle, vous ressentez profondément dans le cœur les limites et les obstacles qui vous gênent dans l'exercice de votre mission pastorale. Mais le succès de votre ministère ne se mesure pas avec des étalons humains. Il se mesure plutôt à la dimension de votre amour et de votre fidélité à la parole de Dieu. Le Christ nous a dit d'aller de l'avant avec la puissance de son Esprit — et nous a promis d'être avec nous pour toujours, jusqu'à la fin du monde (cf. Mt 28, 20). C'est "avec la parole de vérité, avec la puissance de Dieu" (2 Co 6, 7) qu'humblement mais pleins de confiance nous nous présentons devant le monde, afin d'accomplir la tâche que le Seigneur nous a confiée.

Je désire vous exprimer mon admiration pour la foi de votre peuple et pour l'effort inlassable et la joyeuse constance de vos Eglises locales pour garantir leur fidélité au Christ. Et je voudrais en même temps ajouter un mot au sujet d'un aspect particulier de votre témoignage au Christ. Dans les Actes des Apôtres Jésus nous est présenté dans son activité : "Il a passé en faisant le bien..." (Ac 10, 38). Et cette même activité est exercée au Pakistan dans les membres du Christ, dans votre peuple. La raison en est l'amour du Christ, l'amour de son Père, l'amour de ses frères. A travers tout un réseau de généreux efforts — spécialement en matière d'assistance charitable, de santé et d'écoles — le Seigneur Jésus continue à faire le bien; il continue à montrer son amour. Le mystère de l'Eglise comme extension du Christ continue. Le charisme du Bon Pasteur s'exerce ainsi parmi votre peuple. L'amour de Dieu va de génération en génération et s'exerce toujours de manière nouvelle.

Je pense qu'une considération de cet aspect important de l'Eglise comme mystère divin est extrêmement favorable pour vous soutenir et vous renouveler dans votre zèle pastoral. Votre peuple trouvera de la joie en réfléchissant au fait que comme communauté ecclésiale ils continuent avec leurs propres chair et sang 1'amoureuse activité de Jésus-Christ le Fils de Dieu. En réfléchissant à la grandeur de cette mission, tout obstacle semble secondaire. Il peut y avoir des moments passagers de découragement, mais la puissance du Mystère pascal ne souffre pas de défaite.

Notre rôle est donc, chers frères Evêques, de continuer à démontrer l'amour du Christ et de proclamer avec la plus grande énergie le salvifique Evangile de la rédemption. Le reste est entre les mains de Dieu.

Dans la poursuite de notre apostolat, la parole de Dieu est la joie de notre apostolat. Elle est une lampe pour notre pied, une lumière sur notre sentier (cf. Ps 119:105). C'est en considérant et en méditant la parole de Dieu que nous sommes capables de remplir notre mission de charité. En annonçant à notre peuple, inaltérée, la parole de Dieu dans toutes ses richesses nous l'aidons dans sa vocation à la vie chrétienne. Le service chrétien et le témoignage chrétien leur incombent.

Dans notre toute particulière unité aujourd'hui, chers frères de l'Episcopat, ne nous sentons-nous pas soutenus par la puissance du Seigneur Jésus ? Ne sommes-nous pas conscients de sa présence ? Ne l'entendons-nous pas nous dire de continuer, courageusement et joyeusement, en communion avec l'Eglise catholique partout dans le monde, à proclamer son amour et à répandre sa vérité ?

Je demande à la Bienheureuse Mère Marie de vous assiter dans votre action au service de son Fils, de vous former toujours plus parfaitement à sa ressemblance, afin que votre témoignage rendu à Jésus puisse faire grand honneur et gloire à la Très Sainte Trinité.

Et avec mes salutations et mes vœux, j'envoie ma bénédiction apostolique à tous ceux qui constituent la communauté des fidèles dans votre pays. J'adresse tout spécialement mes encouragements aux catéchistes et aux familles chrétiennes, à la jeunesse et à tous ceux qui souffrent et travaillent et prient — de sorte que le monde puisse voir le visage de Jésus parmi nous.

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

top