The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX JEUNES RÉUNIS DANS LA BASILIQUE SAINT-PIERRE

14 mars 1979

Chers garçons et filles !
Très chers jeunes gens !

Je vous vois si nombreux ici que j'en suis vraiment émerveillé et ému ! Merci pour votre visite ! Merci à chacun de vous, à vos parents, à vos enseignants et éducateurs ! Je vous salue tous de manière particulièrement affectueuse et j'entends vous serrer tous contre mon cœur de Père!

Je désire rappeler spécialement le pèlerinage des groupes ecclésiaux des jeunes d'Action Catholique du Diocèse de Rieti, organisé par le Centre diocésain d'évangélisation et comprenant treize cents enfants et adolescents, et le pèlerinage des écoliers de Montecatini Terme (diocèse de Pescia) accompagnés de leur Evêque Mgr Giovanni Bianchi, qui ont, lors de la dernière fête de Noël, construit une crèche grandiose.

Vous êtes venus à Rome pour voir le Pape pour entendre la parole du Vicaire du Christ, pour recevoir sa bénédiction. Et durant votre vie que je souhaite longue et belle, vous vous souviendrez assurément toujours de cette rencontre dans la Basilique Vaticane, car certains événements ne s'oublient jamais, étant donnée leur importance. Mais j'aimerais que vous vous rappeliez toujours également ce que je désire vous dire en ce temps de Carême.

Vous savez que le Carême est le temps liturgique qui nous prépare à la sainte fête de Pâques et qu'il dure seulement quarante jours de l'année. En réalité, toutefois, nous devons toujours tendre vers Dieu, c'est-à-dire nous convertir continuellement. Le Carême doit laisser une empreinte forte et indélébile dans notre vie. Il doit renouveler en nous la conscience de notre union avec Jésus qui nous parle de la nécessité de la conversion et nous indique la voie pour la réaliser.

La première voie indiquée par Jésus est celle de la prière : "Il faut prier toujours, sans jamais se lasser" (Lc 18, 1).

Pourquoi devons-nous prier ?

1. Nous devons prier, avant tout parce que nous sommes chrétiens.

La prière est en effet la reconnaissance de nos limites et de notre dépendance : nous venons de Dieu, nous sommes de Dieu et nous retournons à Dieu ! Nous ne pouvons donc que nous abandonner à lui, notre Créateur et Seigneur, avec une pleine et totale confiance. Certains affirment et cherchent à démontrer que l'univers est éternel et que tout l'ordre que nous voyons dans l'univers, y compris l'homme avec son intelligence et sa liberté, est simplement œuvre du hasard. Les études scientifiques et l'expérience endurée par tant de personnes honnêtes disent toutefois que ces idées, affirmées et même enseignées ne sont nullement démontrées et laissent toujours déroutés et inquiets ceux qui les soutiennent parce qu'ils comprennent parfaitement qu'un objet en mouvement doit avoir une poussée de l'extérieur ! Et ils comprennent tout aussi parfaitement que le hasard ne saurait produire l'ordre parfait existant dans l'univers et dans l'homme ! Tout est admirablement ordonné, des parcelles infinitésimales qui composent l'atome aux galaxies qui tournent dans l'espace ! Tout indique un projet qui comprend toute manifestation de la nature, de la matière inerte à la pensée de l'homme ! Où il y a ordre, il y a intelligence ; et où il y a un ordre suprême, il y a l'Intelligence suprême que nous appelons "Dieu" ; que Jésus nous a révélé être Amour et qu'il nous a appris à appeler Père !

Ainsi, en réfléchissant sur la nature de l'univers et sur notre vie elle-même, nous comprenons et reconnaissons que nous sommes des créatures, limitées et cependant sublimes qui doivent leur existence à l'Infinie majesté du Créateur !

C'est pourquoi la prière est avant tout un acte d'intelligence, un sentiment d'humilité et de reconnaissance, une attitude de confiance et d'abandon à Celui qui, par amour, nous a donné la vie

La prière est un dialogue, mystérieux mais réel, avec Dieu, un dialogue de confiance et d'amour.

2. Mais nous sommes des chrétiens, et nous devons donc prier comme des chrétiens.

En effet, pour le chrétien, la prière acquiert une particulière caractéristique qui en change complètement l'intime nature et l'intime valeur.

Le chrétien est un disciple de Jésus ; il est celui qui croit vraiment que Jésus est le Verbe Incarné, le Fils du Dieu vivant venu parmi nous sur cette terre.

Comme homme, la vie de Jésus a été une continuelle prière, un acte continuel d'adoration et d'amour du Père, et puisque la plus haute expression de la prière est le sacrifice, le sommet de la prière de Jésus est le Sacrifice de la Croix, annoncé par l'Eucharistie dans la Dernière Cène et transmis à travers tous les siècles par la Sainte Messe.

C'est pourquoi le chrétien sait que sa prière est Jésus ; que chacune de ses prières part de Jésus ; que c'est Lui qui prie en nous, avec nous, pour nous.

Tous ceux qui croient en Dieu prient ; mais le chrétien prie en Jésus-Christ : le Christ est notre prière ! La Sainte Messe est la prière suprême, parce que Jésus y est réellement présent et qu'elle renouvelle le Sacrifice de la Croix ; mais toute prière est valable, spécialement le "Notre-Père" que Jésus lui-même a voulu enseigner aux Apôtres et à tous les hommes de la terre.

En prononçant les paroles du "Notre-Père", Jésus a créé tout en même temps un modèle concret et en même temps universel. En effet, tout ce que l'on peut, que l'on doit dire au Père est contenu dans ces sept requêtes que nous connaissons tous par cœur. Il y a tant de simplicité en elles que même un enfant les apprend facilement, mais aussi tant de profondeur qu'on peut passer une vie entière à en méditer le sens.

3. Enfin, nous devons prier également parce que nous sommes fragiles et que nous sommes coupables.

Il faut reconnaître, avec humilité et réalisme, que nous sommes de pauvres créatures, aux idées confuses, tentées par le mal, faibles et fragiles, qui ont sans cesse besoin de force intérieure et de consolation.

— La prière donne la force pour les grands idéaux, la force pour maintenir la foi, la charité, la pureté, la générosité

— La prière donne le courage de sortir de l'indifférence et de la faute, si par malheur on a cédé à la tentation et à la faiblesse ;

— La prière donne la lumière pour voir et considérer dans la perspective salvifique de Dieu et de l'éternité les événements de sa propre vie et ceux de l'histoire elle-même. Aussi, ne vous lassez jamais de prier ! Que pas un jour ne passe sans que vous ayez prié au moins un peu ! La prière est un devoir, mais elle est aussi une grande joie, parce qu'elle est un dialogue avec Dieu par l'entremise de Jésus-Christ. Chaque dimanche, la Sainte Messe, et tant que possible, parfois durant la semaine ; chaque jour la prière le matin et la prière le soir, ainsi qu'aux moments qui s'y prêtent le mieux.

Saint Paul écrivait aux premiers chrétiens : "Soyez assidus à la prière ; qu'elle vous tienne vigilants dans l'action de grâce" (Col 4, 2) ; "Vivez dans la prière et les supplications ; priez en tout temps" (Ep 6, 18). Prions la Très Sainte Vierge Marie pour qu'elle vous aide à prier toujours et à bien prier ; et, recommandant également ma propre personne et ma mission à vos prières ferventes, avec grande affection et bienveillance, je vous bénis tous !

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

top