The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX RECTEURS DES COLLÈGES ECCLÉSIASTIQUES ROMAINS

16 mars 1979

Très chers Frères,

Vous avez voulu, au terme de votre Congrès annuel, venir voir le Pape pour recevoir ses encouragements et ses directives. Je vous dirai que moi aussi je désirais cette rencontre pour vous connaître personnellement, pour vous exprimer ma vive gratitude pour le délicat ministère que vous exercez comme Recteurs des Collèges Ecclésiastiques de Rome et vous faire part de quelques réflexions simples et sincères.

1. Au cours de ces deux journées de réunions vous avez médité et étudié le thème : "Nos jeunes dans le contexte juvénile d'aujourd'hui", l'analysant sous ses différents aspects.

Les élèves de vos Collèges — séminaristes ou jeunes prêtres — provenant de tous les continents doivent avant tout être formés à un sens profond de l'Eglise. Il faut qu'ils aiment intensément l'Eglise comme "le Christ l'a aimée et s'est livré pour elle" (cf. Ep 5, 25). Le Concile Vatican II n'a pas manqué d'insister sur cet élément fondamental de la formation des prêtres : "les séminaristes doivent être imprégnés du mystère de 1' Eglise... de façon à rendre témoignage de l'unité qui attire les hommes au Christ, d'abord par leur attachement humble, filial et aimant au Vicaire du Christ et, ensuite — une fois revêtus du sacerdoce — par leur adhésion à leur Evêque, en se montrant ses fidèles collaborateurs et en l'aidant en commun avec leurs frères dans le sacerdoce" (Décret Optatam Totius, n. 9). Un amour de l'Eglise, notre Mère qui se manifeste concrètement dans une action personnelle, responsable et efficace pour qu'elle se présente et soit toujours "toute resplendissante, sans tache ni ride ni rien de tel, mais sainte et immaculée" (Ep 5, 27). Plus les séminaristes et les prêtres seront saints, et plus sainte sera l'Eglise.

2. Vos élèves sont venus de toutes les parties du monde en cette ville de Rome, centre géographique du catholicisme. Ils portent en eux leur tempérament, leur culture d'origine, leurs expériences historiques diverses leur désir de se préparer, dans le diocèse du Successeur de Pierre, au ministère qu'à l'avenir ils exerceront dans leur diocèse et dans leur pays, après s'être enrichis des grandes valeurs religieuses et culturelles que l'Urbs a accumulées au cours des siècles, et continue à offrir aux âmes avides de vérité, de bonté, de beauté. Pour un séminariste ou pour un jeune prêtre, l'expérience du séjour à Rome est un véritable don de la Providence ; la visite pieuse à ses merveilleuses Basiliques, aux catacombes, aux sépulcres des innombrables martyrs et saints, aux monuments de son histoire multiséculaire, complexe et unique, les études spécialisées près les Universités pontificales, le séjour dans les Collèges ecclésiastiques: tout cela marque profondément la personnalité et la maturation d'un jeune.

Je souhaite que vos élèves, démontrant un sain discernement, sachent cueillir tous ces éléments et en tirer profit pour leur formation d'homme et de prêtre. Mais, d'autre part, je souhaite que Rome sache également, leur offrir ces richesses spirituelles et ne déçoive jamais les aspirations et les espérances de ces jeunes; qu'elle ne déforme ni détruDiscours au clergé de Rome, 2 mars 1979 - Jean-Paul IIise l'image qu'ils s'en étaient faite. Puissent-ils prendre à leur propre compte et répéter les paroles qu'avec fervent enthousiasme saint Ignace d'Antioche adressait au diocèse de Rome : "L'Eglise aimée et éclairée sur la volonté de Celui qui a voulu que toutes les choses qui existent soient dignes (...) de Dieu, de vénération, de louanges" (Lettre aux Romains, Introduction).

3. Je voudrais enfin vous dire combien vivement je souhaite que la vie commune menée dans les Collèges ecclésiaux ne se réduise pas simplement à un complexe de rapports extérieurs, mais prenne exemple sur l'esprit qui animait au Cénacle la vie commune des Apôtres et des premiers disciples : "Tous d'un même cœur étaient assidus à la prière avec... Marie, Mère de Jésus" (Ac 1, 14). Voilà ! C'est précisément cela que doivent être les séminaires, les collèges, les internats ecclésiastiques de Rome : de vrais cénacles où l'on respire une intense vie de prière, personnelle et communautaire ; une vie de charité mutuelle, active et féconde ; une vie de réciproque aide spirituelle pour demeurer toujours fidèles à la vocation et aux engagements sacrés assumés devant Dieu, devant l'Eglise et devant sa propre conscience.

Et qu'en vous, Recteurs, les jeunes puissent voir et découvrir non seulement le supérieur qui doit s'occuper de la bonne marche, ordonnée et disciplinée, d'une maison, mais le guide serein, le père, le frère, l'ami et surtout le prêtre dont le comportement fait rayonner la présence du Christ (cf. Ga 2, 20).

C'est en réitérant ces vœux que de grand cœur je vous donne, à vous tous et à vos élèves une bénédiction apostolique spéciale.

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

top