The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À L'ACADÉMIE ECCLÉSIASTIQUE PONTIFICALE

17 mars 1979

Je désire exprimer ma satisfaction et ma joie pour cette première rencontre avec vous, chers élèves de l'Académie ecclésiastique venus ici, en compagnie de votre Président Mgr Cesare Zacchi, pour manifester vos sentiments de dévotion au Vicaire du Christ et votre promesse sacerdotale de fidélité.

Je vous remercie pour le don généreux de votre jeunesse à l'Eglise et à son chef visible et il m'est particulièrement cher de m'entretenir avec vous, bien-aimés prêtres, comme un père parmi ses fils, dans un climat de cordialité et de simplicité, avec vous qui avez commencé, ou avez complété les cours de préparation au service du Saint-Siège dans les représentations pontificales. Il est normal que le Pape aime à vous manifester ses aspirations et ses espoirs, et veuille vous encourager avec grande vigueur à entreprendre, dans un esprit de foi et de confiant abandon au Seigneur, le rude labeur apostolique qui vous attend.

Votre service en effet sera éminemment pastoral, une "diakonie" directe au service des Eglises locales, en vue de rendre toujours plus opérantes leur union avec le Siège apostolique. Le représentant apostolique et ses collaborateurs doivent être, dans les différents pays, comme le témoignage visible de celui qui, dans la succession de Pierre, a été élu pour être le fondement de l'unité et le centre de la cohésion de toute l'Eglise, et qui a reçu le charisme de confirmer ses frères (Lc 22, 32).

Donc dans l'accomplissement de votre travail, qui n'est pas dénué de sacrifices, presque toujours caché et rarement apprécié comme il le mérite, soyez toujours convaincus que vous êtes "ministres du Christ et intendants des mystères de Dieu" (1 Co 4, 1), dans la tâche spécifique et délicate de donner, dans les diverses parties du monde, une voix sensible à celui dont le Christ a voulu faire le roc de l'Eglise.

Il est alors facile de comprendre pourquoi le Saint-Siège suit avec tant de sollicitude votre préparation culturelle ; elle est destinée à vous munir de tous les instruments, notions et connaissance dont vous aurez besoin pour exercer votre apostolat. Mais, quoi qu'il en soit, ce que le Pape et ce Siège Apostolique prennent surtout à cœur, c'est votre sanctification, votre vie sacerdotale exemplaire et animée de profondes convictions de foi, d'une vision toujours théologique du monde et de l'histoire parce que, comme je l'ai dit récemment aux curés et au clergé de Rome, "le prêtre est placé au centre même du mystère du Christ qui embrasse constamment l'humanité et le monde, la création visible et invisible". Vous ne pourrez accomplir fructueusement votre ministère spécifique que si vous avez le cœur plein du dévouement du Christ, afin d'agir, vous aussi, "in persona Christi", pour le salut des frères. Les connaissances humaines, certes nécessaires, celle des langues, des coutumes, des traditions et de l'histoire des peuples auxquels vous serez mêlés, seraient vaines et inefficaces si vous n'aviez pas le cœur pénétré de l'esprit du Christ qui, par adhésion au dessein salvifique de son Père, s'est livré lui-même pour nous.

J'adresse des vœux tout particuliers à ceux qui, parmi vous, quitteront bientôt l'Académie pour accomplir leur première mission dans les différentes Représentations apostoliques : que le Seigneur les soutienne de sa grâce dans leur travail ; le Pape, soyez en certains, vous accompagne de sa bénédiction, de son affection et de sa prière.

Invoquant sur vous tous la protection de la Vierge Très Sainte, je vous bénis de tout cœur, votre cher Président, tout le corps enseignant et chacun de vous avec particulière affection, et vos familles avec vous, ceci en gage de dons abondants et des consolations célestes.

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

top