The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À DES ÉTUDIANTS ORTHODOXES

19 mai 1979

Chers amis,

Je vous adresse de grand cœur mes souhaits de bienvenue et mon plus chaleureux salut. Théologiens engagés de diverses manières au service de vos Eglises, vous êtes venus à Rome pour vous spécialiser et, en même temps, pour connaître de façon directe, le grand effort de réflexion théologique et de renouvellement pastoral que l'Eglise catholique exerce à tous les niveaux spécialement depuis le dernier Concile. C'est un effort d'approfondissement spirituel, de tension purificatrice vers l'essentiel, de fidélité toujours plus dynamique et cohérente à notre unique Seigneur et à l'égard de tous les aspects de son message de salut que nous devons annoncer aux hommes et aux femmes d'aujourd'hui.

Dans ce vaste champ de la mission de l'Eglise dans le monde contemporain, les possibilités de collaboration entre l'Eglise catholique et les vénérables Eglises orthodoxes auxquelles vous appartenez, sont immenses parce qu'elles jaillissent de la communion qui nous unit déjà sans être encore la pleine communion. D'autre part, c'est précisément en s'efforçant de vivre et de présenter ensemble toute la réalité de l'Evangile donné à l'Eglise et transmise, de génération en génération, jusqu'à nous que nous pourrons mieux dissiper et surmonter les divergences héritées des incompréhensions du passé.

Non seulement cette collaboration est dès maintenant possible, mais elle est nécessaire si nous voulons être vraiment fidèles au Christ. Il veut notre unité. Il a prié pour notre unité. Aujourd'hui plus que jamais, dans un monde qui exige de l'authenticité et de la cohérence, notre division est un contre-témoignage intolérable. C'est comme si nous refusions dans notre vie ce que nous professons et annonçons.

J'ai voulu vous faire part de ces pensées en vous recevant ici pour la première fois, et je vous prie de dire à vos Evêques, à vos Patriarches, ma ferme volonté de collaborer avec eux pour progresser vers la pleine unité, en manifestant dans nos Eglises cette unité qui existe déjà entre nous. Il est nécessaire que cette charité sincère dans laquelle nous nous sommes retrouvés ces dernières années soit la source d'esprit inventif et de courage pour trouver des sentiers sûrs et rapides qui nous conduisent à cette pleine communion qui scellera notre fidélité au Seigneur.

Voilà le message que je vous demande de transmettre à ceux qui vous ont choisis pour étudier dans les divers Instituts de l'Eglise de Rome, l'Eglise qui préside à la charité.

Quant à vous, chers étudiants, je souhaite que votre séjour romain soit fécond, avant tout pour votre croissance dans le Christ sous l'action du Saint-Esprit. Une solide vie spirituelle est la condition indispensable de tout travail théologique et la source à laquelle tout véritable service d'Eglise doit continuellement s'alimenter et se renouveler. Et puisse ce séjour être également fructueux pour votre préparation aux tâches qui vous seront confiées demain.

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

top