The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À DES PÈLERINS ITALIENS DE MODÈNE ET LEGNANO

3 novembre 1979

 

Très chers frères et soeurs,

Je salue très cordialement les participants à deux pèlerinages : celui du diocèse de Modène, guidé par l'Archevêque Bruno Foresti, et celui de la communauté paroissiale des saints martyrs de Legnano accompagné du curé de la paroisse. Je suis content que vous ayez désiré inclure cette rencontre dans votre programme ; non seulement elle me réjouit mais constitue également pour moi un motif de reconnaissance pour votre filiale dévotion.

Un pèlerinage à Rome, comme celui que vous avez louablement entrepris, se situe toujours, en raison de sa nature même, dans une perspective de foi. Ceci peut se définir et se préciser si nous savons répondre à la question : Pourquoi faire un pèlerinage à Rome ? La réponse à y faire est double.

On vient avant tout à Rome parce qu'ici sont conservées les tombes des glorieux apôtres Pierre et Paul, respectivement dans la basilique Vaticane et dans celle qui s'élève sur la via Ostiense. Ces apôtres eurent dans leur vie des moments et des formes d'appel différents, des milieux d'évangélisation distincts et de même un style dissemblable tant en vertu de leur tempérament que de leur formation culturelle. Ils furent toutefois unis dans une foi totale en l'unique Seigneur Jésus-Christ et, ici à Rome, avec leur mort violente, ils lui rendirent un égal et lumineux témoignage suprême. On ne saurait rester indifférents devant leurs sépulcres. Ils ne sont pas muets. Ils nous parlent des deux apôtres avec le langage solennel d'une mémoire noble et indélébile. De telle façon que, pour vous et pour tous les chrétiens en pèlerinage à Rome, valent à la lettre les paroles que, dans un sens spirituel, saint Paul écrivait aux Éphésiens : "Vous n'êtes ni des étrangers ni des hôtes ; vous êtes concitoyens des saints, vous êtes de la maison de Dieu. Car la construction que vous êtes a pour fondation les apôtres..." (Ep 2, 19-20). Ici, en effet, tout baptisé revient pour ainsi dire à l'origine de l'arbre généalogique de sa propre identité chrétienne et sait qu'il se trouve en famille parce que le sol de Rome est baigné du sang des martyrs, nos aïeux dans la foi et fondateurs de notre dignité d'hommes rachetés. Cette composante historique est nécessaire à notre Credo et également à votre pèlerinage : elle sert en effet d'intermédiaire à une rencontre pieuse avec Celui qui "s'est fait chair et a habité parmi nous" (Jn 1, 14) et qui envoya "ses témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie et jusqu'aux confins de la terre" (Ac 1, 8), jusqu'ici, à Rome, puis jusque dans vos diocèses et dans vos paroisses. À ce point, ma parole ne saurait que devenir une exhortation vous répétant un passage de l'Épître aux Hébreux : "Souvenez-vous de ceux qui vous ont précédés et vous ont fait entendre la parole de Dieu. Pensez à la manière dont ils ont vécu et dont ils sont morts et imitez leur foi" (Ep 13, 7).

En deuxième lieu, pour les chrétiens et surtout pour les catholiques qui viennent à Rome, il y a encore un autre motif, provenant moins du passé que du présent. En effet, le successeur vivant de Pierre a son siège ici et il n'est plus seulement préposé au diocèse de Rome. Il assume également un ministère de portée universelle. Sa fonction pastorale, qu' il a héritée du pêcheur de Bethsaïde en Galilée, consiste soit à "confirmer ses frères" dans la foi (Lc 22, 32) soit, d'une manière plus générale à "paître les brebis" (Jn 21, 17) du troupeau du Christ, non seulement en empêchant sa perte et sa désagrégation, mais aussi en s'efforçant de promouvoir sa croissance et son expansion.

Que notre rencontre d'aujourd'hui soit donc pour vous une occasion propice pour confirmer votre appartenance à l'Église, et renforcer ainsi votre adhésion limpide et exclusive à Celui qui nous a aimés comme nul autre, et s'est livré lui-même pour nous (cf. Ga 2, 20), et emporter d'ici un stimulant et un encouragement renouvelés pour affronter, avec sérénité et élan chrétiens, les engagements quotidiens et les inévitables difficultés de la vie.

En gage de ces vœux, je vous donne de tout cœur ma paternelle bénédiction apostolique à vous et à tous ceux qui vous sont chers.

 

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

 

top